Skip to main content

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Maxime Lagacé obtiendra son premier départ en carrière dans la LNH ce soir

par Siniša Šindik SinisaSindik / Collaborateur LNH.com

C'est un cliché, mais c'est exactement ce que vit Maxime Lagacé en ce moment. En raison de l'épidémie de blessures qui sévit présentement chez les gardiens de but des Golden Knights de Vegas, le jeune homme de 24 ans obtiendra ce soir son tout premier départ dans la Ligue nationale de hockey, face aux Rangers de New York.

Les gardiens des Knights tombent comme des mouches par les temps qui courent. D'abord, c'était Marc-Andre Fleury, puis Malcom Subban et hier soir, c'était au tour de la deuxième étoile de la dernière semaine dans la LNH, Oscar Dansk, de tomber au combat. Et voilà que la porte s'ouvre pour Lagacé.

Le Longueuillois de 24 ans aurait probablement souhaité avoir un meilleur début dans le circuit Bettman, lui qui a accordé quatre buts sur 11 tirs en venant en relève à Dansk, lundi soir, dans une défaite de 6-3 face aux Islanders de New York - le deuxième revers seulement de Vegas (8-2-0) en temps réglementaire cette saison.

Or, la bonne nouvelle dans tout cela, c'est que le jeune gardien, qui n'a jamais été repêché, aura l'occasion de rebondir dès ce soir, en affrontant une équipe qui en arrache depuis le début de la saison : les Rangers (3-7-2).

Ce fut une semaine haute en couleur pour cet ancien de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

« Ç'a été une semaine remplie d'émotions. J'ai été rappelé la semaine passée pendant que Fleury était blessé, puis on a voulu que je joue en fin de semaine pour le club-école, donc on m'a renvoyé [avec les Wolves de Chicago]. Je savais que j'allais revenir [à Vegas] », avait déclaré Lagacé à Radio-Canada la semaine dernière.

Lagacé, qui a accepté une entente d'un an avec Vegas cet été, est conscient qu'il doit maintenant saisir la balle au bond et profiter de cette occasion qui s'offre à lui. Une occasion que certains attendent pendant toute une carrière.

« […] Les émotions sont difficiles à décrire, c'est quelque chose qui n'arrive pas souvent. C'est une chance pour moi de démontrer ce que je vaux et de réaliser un rêve », avait ajouté Lagacé lors de son entretien avec Radio-Canada.

Un parcours rempli d'obstacles et d'embûches

S'il y a un mot qui fait certainement partie du dictionnaire de Lagacé, c'est « persévérance. » Depuis la fin de son stage junior - durant lequel il a évolué pour le Rocket de l'Île-du-Prince-Édouard, pendant trois saisons, avant de s'aligner avec les Screaming Eagles du Cap-Breton, les Cataractes de Shawinigan et le Phoenix de Sherbrooke à sa dernière année - le portier de 6 pieds 2 pouces a joué pour cinq formations.

Faire la navette d'une ligue à une autre et d'une ville à une autre, il n'y a rien là pour Lagacé, qui a fait de multiples allers-retours entre la ECHL et la Ligue américaine de hockey à ses trois premières années chez les professionnels.

En 2014-15, à sa première saison à la sortie des rangs juniors, le natif de Saint-Augustin a porté les couleurs de trois équipes. Il a joué un match avec les Stars du Texas dans la Ligue américaine de hockey (AHL), et a divisé le reste de sa campagne entre les Mavericks du Missouri et les Condors de Bakersfield dans la ECHL.

Lors de sa deuxième saison chez les pros, le jeune gardien a connu de très bons moments avec les Stars du Texas, conservant une fiche de 19-10-3 avec une moyenne de buts alloués de 2,90 et un pourcentage d'arrêts de ,913 en 36 matchs. Il a également disputé 11 matchs dans l'ECHL avec les Steelheads d'Idaho.

L'an dernier, l'ancien porte-couleurs du Blizzard du Séminaire St-François (LHJAAAQ) a encore une fois enfilé l'uniforme du Texas pour 32 rencontres, affichant un dossier de 11-12-2.

Puis, cette année, c'est avec les Wolves de Chicago, dans l'AHL, qu'il a amorcé la campagne 2017-18, avant de recevoir l'appel tant attendu.

C'est donc dire qu'au cours des trois dernières années, il aura passé par le Texas, l'Illinois, le Missouri, la Californie et l'Idaho, pour se retrouver finalement au Nevada - où il voudra rester le plus longtemps possible.

Nul doute, cependant. Lagacé se sent d'attaque pour relever le défi.

« Je suis pas mal excité. Ç'a été un chemin qui a été quand même long pour me rendre où est-ce que je suis aujourd'hui. Je suis prêt et je me sens fébrile pour un départ », avait conclu Lagacé à Radio-Canada.

C'est ainsi qu'en ce soir de l'Halloween, au lieu d'être déguisé lors d'une soirée costumée, Lagacé enfilera plutôt son masque en espérant jouer les superhéros. Il défendra les couleurs de sa nouvelle formation, les Golden Knights de Vegas, à l'intérieur du mythique Madison Square Garden de New York. 

En voir plus