Skip to main content

Boucher : L'année de la rédemption pour le Lightning

Notre chroniqueur Philippe Boucher dit avoir hâte de voir comment Tampa Bay va réagir en séries éliminatoires le mois prochain

par Philippe Boucher @Booboo4343 / Chroniqueur LNH.com

Philippe Boucher a disputé 17 saisons dans la LNH récoltant 94 buts et 300 points en 748 matchs. Le défenseur natif de Saint-Apollinaire a notamment connu deux saisons de 40 points et plus. Il a participé au Match des étoiles en 2007, en plus de soulever la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh à sa dernière saison dans la LNH en 2009. Choix de première ronde (13e au total) des Sabres de Buffalo en 1991, il a successivement porté les couleurs des Sabres, des Kings de Los Angeles, des Stars de Dallas et des Penguins. Au terme de sa carrière de joueur, il a occupé des postes de direction chez l'Océanic de Rimouski, les Remparts de Québec et les Voltigeurs de Drummondville dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Philippe a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com afin de traiter de divers sujets de l'actualité du hockey.

L'étau se resserre sur la saison régulière, les équipes se positionnent dans la dernière ligne droite à l'approche des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. On est réellement à séparer les hommes des enfants, comme on le dit dans le jargon.

Dans sa chronique cette semaine, mon collègue Simon Gagné mentionne, à juste titre, qu'il faut se méfier des Flyers de Philadelphie. Je suis d'accord avec lui. Les Flyers sont faits sur mesure pour les séries et ils sont en train d'atteindre leur rythme de croisière au bon moment.

À LIRE AUSSI : Gagné : Méfiez-vous des FlyersThibault : L'armure des Golden Knights est solideBoucher : De la marge de manœuvre en masse pour le CH

Il y a une autre équipe que tout le monde, moi le premier, a hâte de voir en séries, c'est le Lightning de Tampa Bay. Le Lightning est un peu comme les Capitals de Washington, il y a quelques années.

Les Capitals étaient, année après année, une des meilleures équipes de la LNH en saison régulière, mais ils sous-performaient en séries. C'était rendu qu'on ne les voyait pas nécessairement comme de sérieux prétendants. Ils ont fait se dissiper les doutes qu'on entretenait à leur endroit en gagnant la Coupe Stanley en 2018.

Pour être franc, le Lightning a tout de même connu de plus longs parcours en séries que les Capitals avant leur conquête. Depuis 2015, le Lightning a atteint la Finale de la Coupe Stanley une fois et la finale de l'Association de l'Est à deux reprises, en 2016 et en 2018. En 2017, l'équipe a raté les séries.

Il demeure que le Lightning est en quête du même respect que les Capitals cherchaient à obtenir. On ne veut rien savoir de l'étiquette de très bonne équipe en saison régulière, mais qui ne se rend pas jusqu'au bout en séries. 

On suivra doublement la situation de près ce printemps à Tampa parce qu'on a encore au travers de la gorge la déconfiture d'il y a un an, quand le Lightning a été giflé en quatre matchs par les Blue Jackets de Columbus au premier tour des séries.

En saison, le Lightning avait fait cavalier seul dans une ligue où on ne cesse de vanter la parité, en éclipsant au passage toutes sortes de records. C'était un accomplissement tout simplement phénoménal, mais on dirait que la nature humaine a pris le dessus rendu en séries. On a pensé que ce serait facile. On aurait dû savoir que la première ronde est la plus difficile à remporter.

Je peux vous assurer que les joueurs ne se feront pas prendre au jeu cette année. Ils seront prêts et ils vont commencer les séries avec le couteau entre les dents. Ils ne prendront aucun adversaire à la légère, pas même un contre lequel ils auraient pu avoir du succès en saison régulière. Le résultat reste à voir.

Video: MTL@TBL: Killorn déjoue Price à 2-contre-1

Parce que malheureusement pour Tampa Bay, la compétition dans l'Association de l'Est s'annonce féroce. Il y a les Bruins de Boston, qui trônent au sommet de la LNH, les Capitals, les Penguins de Pittsburgh et les Flyers. Les trois autres équipes qui se qualifieront dans l'Est, peu importe leur identité, ne seront pas piquées des vers.

Les joueurs doivent réaliser qu'ils n'auront pas 1001 chances de faire partie d'une équipe qui possède de réelles chances de gagner la Coupe Stanley.

Le Lightning a tous les atouts pour gagner, à toutes les positions. On en a fait la preuve en saison régulière, il reste à le faire en séries. Il y a également des joueurs qui ont à faire leurs preuves en séries. En l'absence du capitaine Steven Stamkos jusqu'au premier tour des séries, au minimum, certains devront élever leur niveau de jeu. L'équipe a toute la profondeur pour le faire.

Comme l'a affirmé l'attaquant Yanni Gourde cette semaine : « On a été confrontés à de l'adversité pour la première fois en séries, la saison dernière, et on a très mal réagi. On est mieux outillés cette saison pour y faire face ».

C'est ce qu'on verra très bientôt, dans un mois. Mais je le répète, ce ne sera pas une mince affaire parce que ça va jouer du coude pas à peu près dans l'Est.

*Propos recueillis par Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.