Skip to main content

Une trop grosse bouchée pour le CH

Andrei Vasilevskiy et le Lightning l'emportent 4-0 au Amalie Arena, jeudi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

TAMPA - C'était tout simplement une trop grosse bouchée pour les Canadiens de Montréal, jeudi. Démunis, ils ont été avalés 4-0 par le Lightning de Tampa Bay au Amalie Arena.

Andrei Vasilevskiy a signé son troisième blanchissage de la saison - son 21e dans la LNH - grâce à un effort de 32 arrêts.

À LIRE AUSSI : Un combat trop inégal à Tampa, jeudi | Tour d'horizon des matchs du 5 mars

Le défenseur Victor Hedman, avec ses 10e et 11e buts de la campagne, Alex Killorn, son 25e, et Nikita Kucherov, son 32e, ont animé l'attaque du Lightning (42-20-5), qui a complété le balayage de la série saisonnière de quatre duels entre les deux équipes. Kucherov a amassé une aide. Le défenseur Kevin Shattenkirk a récolté sa 300e passe dans la LNH.

Le Tricolore (31-29-9) était privé des services de ses deux meilleurs buteurs, Tomas Tatar, blessé au bas du corps, et Brendan Gallagher, malade.

Carey Price a encaissé la défaite en faisant face à 23 lancers.

« Le score ne reflète pas nécessairement le déroulement de la soirée, autrement que le niveau de talent de nos rivaux était supérieur au nôtre », a commenté l'entraîneur du CH Claude Julien.

« Pour le reste, je n'ai rien à redire de l'effort des joueurs. Ils ont essayé fort. Nous n'étions pas suffisamment bons. Nous avons simplement manqué de finition. »

Julien a été contraint d'utiliser une formation à 11 attaquants et sept défenseurs, en l'absence de Gallagher.

« Il y avait des gars fatigués en supériorité et en désavantage numérique, a-t-il expliqué. J'étais toujours aux aguets pour voir ceux qui étaient les plus frais. J'essayais de garder les trios les plus intacts possible. Mais ce n'était pas facile. C'était la situation avec laquelle j'ai dû composer, c'était à moi de la gérer. » 

Le joueur de centre Phillip Danault a vu défiler les ailiers à ses côtés en l'absence de ses deux acolytes habituels.

« La préparation psychologique est forcément plus difficile quand tes deux ailiers sont absents, mais ça fait partie du jeu, a mentionné Danault. Nous devrions tous élever le niveau de jeu. Certains pourraient le faire encore plus pour prendre la place des autres. Ça n'a pas été un match fameux, pour moi le premier. »

Video: Le Tricolore frustré par le Lightning et Vasilevskiy

Les Canadiens complèteront leur périple de trois rencontres cette semaine en se mesurant à l'autre équipe de la Floride, les Panthers, samedi (19 h HE; TVAS, CBC, SN, SN360, FS-F, NHL.TV).

Bon coussin et rififi

Le Lightning s'est donné le coussin dont il avait besoin en première période. Il l'a rendu un peu plus confortable au deuxième tiers.

Le défenseur Hedman a ouvert le score tôt en lever de rideau, à la 49e seconde. Price a mal paru devant le tir des poignets bas qu'il a décoché.

Killorn a fait 2-0 à 12:40 du premier tiers au terme d'une descente en surnombre que son coéquipier Anthony Cirelli a provoquée de sa propre zone.

Le Québécois né à Halifax, en Nouvelle-Écosse, a fait mouche dans le haut du but, du côté de la mitaine.

Le Tricolore s'est bien défendu en deuxième période, en parvenant à limiter au minimum les occasions de marquer des hôtes.

Il n'en a fallu qu'une seule pour que le Lightning creuse l'écart, à 1:05 de la fin. Kucherov a habilement redirigé la passe de Pat Maroon en passant devant Price.

Au son de la sirène, le défenseur Ben Chiarot du CH, qui avait la mèche courte jeudi, s'est rué dans le groupe de joueurs. Il s'en est suivi une escarmouche au cours de laquelle le capitaine Shea Weber a laissé tomber les gants devant Mikhail Sergachev. Weber a voulu se porter à la défense du jeune attaquant Nick Suzuki, qui avait maille à partir avec Sergachev. 

Le jeune défenseur russe du Lightning a eu le meilleur face à Weber.

En troisième, le Lightning a fait tout juste ce qu'il fallait afin de se tenir loin du pétrin. Au bout du compte, la soirée ne passera certes pas à l'histoire.

« Nous avons récolté les deux points, c'est ce qui compte, a validé l'entraîneur Jon Cooper. Ça n'a pas été une performance parfaite, mais la victoire tombe bien parce que nous avons un voyage difficile qui nous attend. Il faut récolter les points quand nous le pouvons, surtout contre une équipe comme les Canadiens qui étaient privés de deux rouages importants à l'attaque. Nous devions tirer profit de la situation. Dernièrement, nous leur demandons aux joueurs d'être bons quand ils ont à défendre, et ils l'ont fait ce soir. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.