Skip to main content

Le jeune Vlasic dit connaître une deuxième saison satisfaisante

LNH.com @NHL

SAN JOSE - Craig Rivet ne tarit pas d'éloges à l'endroit du jeune défenseur Marc-Edouard Vlasic, natif de Beaconsfield, dans la région de Montréal.

"Quel jeune homme mature. Il est voué à un bel avenir", a avancé Rivet.

Vlasic, âgé de 20 ans seulement, a dit connaître une deuxième saison dans la LNH satisfaisante à son goût, après avoir été fort impressionnant, à sa saison recrue. Plus jeune défenseur de la LNH, la saison dernière, il avait même amassé 26 points.

"Je ne crois pas à ça (phénomène de la guigne de la deuxième année). Ça va très bien pour moi et pour l'équipe, je continue de travailler fort, a-t-il commenté. Ma production à l'attaque (11 points) n'est pas au même niveau, mais je fais plein d'autres choses."

A la demande de l'entraîneur Ron Wilson, Vlasic est allé jouer dans la Ligue américaine pendant la pause du match des étoiles de la LNH.

"L'entraîneur voulait que j'augmente ma confiance à l'attaque. Il trouvait que je faisais bien en défense, il voulait me voir m'impliquer davantage dans le jeu", a-t-il expliqué.

"J'y suis allé juste pour un match. On m'a utilisé en masse en supériorité numérique et je ne me gênais pas pour transporter la rondelle. Je suis revenu plus confiant. Depuis ce temps, ça va mieux."

Avant l'acquisition de Brian Campbell, des Sabres de Buffalo, Vlasic était le défenseur le plus utilisé, obtenant en moyenne 21 minutes 43 secondes de temps de jeu par match - quelques secondes seulement de plus que Craig Rivet.

"L'entraîneur me fait confiance. Ce n'est pas un problème pour moi, je suis content des minutes qu'il me donne. J'ai prouvé la saison dernière que je tenais à avoir une place dans l'équipe. On m'utilise dans toutes les situations."

Vlasic continue d'entretenir des liens avec son ancien entraîneur dans les rangs juniors, Patrick Roy, des Remparts de Québec.

"Il dit qu'il m'a bien préparé à faire le saut directement dans la Ligue nationale, a-t-il lancé. Il a raison. La dernière fois qu'on s'est parlé, c'est quand on m'a envoyé dans la Ligue américaine. Il m'a demandé ce que je faisais là-bas.

"Il aurait bien voulu que je reste avec les Remparts la saison dernière. Il m'a dit qu'il m'aurait fait jouer 60 minutes par match!"

En voir plus