Skip to main content

Le gardien Yann Danis connaît ses meilleurs moments dans la LNH

LNH.com @NHL

MONTREAL - Jaroslav Halak ne pourra pas s'empêcher de penser que son avenir est ailleurs qu'à Montréal, jeudi soir, quand il prendra place au bout du banc du Canadien afin d'assister au duel contre les Islanders de New York, qui mettra en présence Carey Price et Yann Danis devant le filet.

Il y a un an à peine, Halak devançait Danis au sein de la hiérarchie des gardiens de l'organisation du Tricolore. Un an plus tard, le jeune Slovaque vient de se faire souffler le poste de gardien de confiance de l'équipe en raison d'un virus. C'est l'histoire de sa vie...

Danis, qui est âgé de 27 ans, a accepté l'offre contractuelle des Islanders, l'été dernier. Après avoir subi une défaite crève-coeur contre son ancienne équipe à ses débuts à Long Island, le 1er novembre, le gardien natif de Lafontaine, près de Saint-Jérôme, connaît de bons moments dans la LNH - ses meilleurs en fait.

Il a signé quatre victoires dans ses six derniers matchs, incluant deux par voie de blanchissage face aux Devils du New Jersey et aux Sabres de Buffalo. Pour la saison, il Il montre une fiche de 8-10-2, une moyenne de 2,44 et un taux d'efficacité de 92,6 pour cent.

"Je suis très content de ce qui m'arrive, a-t-il affirmé, mercredi, au terme de la séance d'entraînement des Islanders au Centre Bell. Les dernières saisons ont été difficiles sur le plan personnel. De repartir à neuf dans une nouvelle organisation était la meilleure chose qui pouvait m'arriver.

"Je joue avec confiance. J'ai disputé plusieurs matchs au cours du dernier mois. L'équipe joue également mieux défensivement, ça me facilite la tâche. On ne joue pas comme une équipe de 30e place dans la ligue", a-t-il ajouté.

Mauvais souvenirs

Danis souhaite faire oublier la défaite de 5-4 qu'il a encaissée contre le Canadien, à son premier match dans l'uniforme des Islanders. Le CH avait comblé un retard de trois buts et marqué quatre fois sans réplique au dernier vingt.

"Le match avait bien commencé, mais il s'était plutôt mal terminé. J'ai essayé de tourner la page au plus tôt, mais ç'a été dur parce que je n'ai pas rejoué dans la Ligue nationale avant un mois et demi."

Danis en sera mercredi à son premier match au Centre Bell en plus de trois ans. Il espère que ça va mieux se passer qu'au cours de la soirée du 19 novembre 2005, quand il avait cédé quatre buts en 17 tirs.

"J'avais perdu contre les Capitals de Washington (5-1) et je n'avais pas complété la rencontre", a-t-il rappelé.

Quelques jours plus tard, il jouait son dernier match chez le Canadien. Il a passé les saisons suivantes dans la Ligue américaine. Danis estime prouver cette saison qu'il peut se tirer d'affaire dans la grande ligue.

"J'ai toujours su que je pouvais réussir et je le démontre actuellement", a-t-il résumé.

Danis se retrouve dans la même position que plusieurs jeunes joueurs des "Insulaires" qui tentent de mériter un contrat en vue de la saison prochaine. Il veut prouver qu'il peut s'avérer un bon réserviste à Rick DiPietro, qui a été maintes fois blessé au cours des deux dernières saisons. En début de saison, John MacDonald a décroché le poste d'adjoint à DiPietro.

En voir plus