Skip to main content

Le gardien des Penguins Matt Murray n'est pas ébranlé par la défaite

Il affirme que les Predators ont profité de « quelques bonds chanceux » pour marquer cinq buts sur 33 tirs contre lui dans le match no 3

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

NASHVILLE - Après avoir accordé cinq buts aux Predators de Nashville dans le match no 3 de la Finale de la Coupe Stanley, le gardien des Penguins de Pittsburgh Matt Murray n'était pas enclin à s'apitoyer sur son sort.

Dans cette victoire de Nashville 5-1 au Bridgestone Arena samedi, qui réduisait l'avance des Penguins à 2-1 dans cette série quatre de sept, Murray a accordé son plus grand nombre de buts en carrière dans un match des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

« Ils ont profité de quelques bonds chanceux, selon moi », a indiqué Murray après avoir affronté 33 lancers des Predators dans le match no 3. « Le premier but (de Nashville inscrit par le défenseur Roman Josi) a dévié sur notre joueur qui tentait de bloquer le tir et la rondelle a changé de direction. Et sur le troisième (par James Neal), le disque a effectué un bond bizarre à l'arrière du filet pour aboutir directement sur le bâton de leur joueur.
 
« Vous ne voulez pas trop vous attarder à ce genre de chose. Ce sont simplement des bonds étranges ici et là, et ils ont pu en profiter. »

Murray, qui montre une fiche de 20-8 en 29 matchs en carrière en séries éliminatoires, avait repoussé 62 des 66 tirs de Nashville au cours des deux premiers duels de la série à Pittsburgh.

Il a admis qu'il aimerait revoir les cinq buts qu'il a accordés dans le match no 3.

« Un but est un but, a mentionné Murray. Vous voulez toujours les ravoir. C'est mon état d'esprit. Je crois que j'étais en bonne position sur presque tous les buts. Il y a eu quelques bonds chanceux, et j'aurais peut-être pu mieux faire sur l'échappée (de Craig Smith), mais j'ai été plutôt satisfait de mon positionnement. Il faut simplement que je réalise l'arrêt. »

Les Penguins ne considèrent pas que Murray a fait partie du problème dans le match no 3.

« Il a bien joué, il nous a gardés dans le match », a affirmé l'attaquant des Penguins Jake Guentzel, qui a été le seul buteur de Pittsburgh en première période. « Nous devons l'aider un peu plus. »

L'entraîneur des Penguins Mike Sullivan a souligné que les Predators ont eu la tâche trop facile trop souvent dans le match no 3, en grande partie parce que la détermination des Penguins n'était pas optimale.

« J'ai trouvé que nous avons accordé quelques jeux faciles, où nous ne les avons pas forcés à travailler, et c'est une facette de notre jeu qui devra être meilleure dans le futur », a évoqué Sullivan.

Murray avait la même évaluation du match no 3.

« La victoire ou la défaite se joue à ce niveau à ce temps-ci de l'année, dans les batailles pour la rondelle, a dit Murray. Alors devant notre filet, je crois que nous devons être plus intenses, tout comme dans toutes les facettes du jeu. Nous sommes dans le coup, mais je pense qu'ils ont été un peu plus déterminés que nous. »

« Je ne crois pas que nous ayons offert notre meilleur effort ce soir, pour être honnête. Même en première période, j'ai trouvé qu'ils avaient mieux joué que nous, mais nous avons été en mesure de retraiter au vestiaire avec une avance. J'ai simplement trouvé que nous avons joué sur les talons toute la soirée, et il faut leur donner du crédit, ils ont joué un très bon match. »

En voir plus