Skip to main content

Le Gala de la LNH honorera les meilleures performances de la saison

Sidney Crosby et Erik Karlsson font partie de ceux qui pourraient remporter plus d'un trophée

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

Lorsque la LNH débarque à Las Vegas en juin, l'attention est habituellement concentrée sur les trophées, alors que sont honorés les meilleurs de la ligue. 

Ce sera toutefois différent cette année. Le Gala de la LNH 2017 et le repêchage d'expansion de la LNH présenté par T-Mobile (20 h (HE); NBCSN, SN) ne serviront pas seulement à souligner le travail des meilleurs joueurs de la ligue, mais aussi à dévoiler les joueurs que les Golden Knights de Vegas auront sélectionnés dans chacune des 30 autres équipes.

Le Gala de la LNH représente une occasion de prendre une pause, et de réaliser à quel point certains joueurs ont connu des saisons impressionnantes, du gagnant du trophée Conn Smythe Sidney Crosby des Penguins de Pittsburgh, au talentueux défenseur des Sénateurs d'Ottawa Erik Karlsson en passant par le nouveau venu Auston Matthews des Maple Leafs de Toronto. Il est clair que la saison 2016-17 a été un succès pour certaines équipes, surtout pour les champions de la Coupe Stanley, les Penguins, mais ce fut également une excellente saison pour plusieurs personnes sur la glace et hors de celle-ci. 

TROPHÉE HART

Crosby semble être le favori pour remporter le trophée Hart, remis au joueur le plus utile à son équipe, pour la troisième fois de sa carrière, lui qui a obtenu cet honneur en 2007 et 2014. Après avoir raté les six premiers matchs de la saison en raison d'une commotion cérébrale, Crosby est revenu au jeu et a mené la LNH avec 44 buts pour aider les Penguins à terminer au deuxième rang du classement général de la ligue (50-21-11, 111 points). Il a reçu le trophée Conn Smythe à titre de joueur par excellence des séries éliminatoires après que les Penguins eurent vaincu les Predators de Nashville en Finale de la Coupe Stanley. 

Les autres finalistes sont le centre des Oilers d'Edmonton Connor McDavid et le gardien des Blue Jackets de Columbus Sergei Bobrovsky. McDavid, âgé de 20 ans, a terminé au premier rang des pointeurs de la LNH avec 100 points (30 buts, 70 passes). Bobrovsky a mené les Blue Jackets à une saison surprenante, lui qui a mené la ligue avec une moyenne de buts alloués de 2,06 et un pourcentage d'arrêts de ,931. 

TROPHÉE VÉZINA

Braden Holtby des Capitals de Washington va tenter de décrocher le trophée Vézina, remis au meilleur gardien de la LNH, pour une deuxième année de suite. La compétition sera toutefois féroce, alors que Bobrovsky, aussi finaliste pour le trophée Hart, et Carey Price des Canadiens de Montréal sont également en lice. Les trois gardiens ont déjà remporté ce trophée par le passé. 

Holtby a mené la LNH avec neuf blanchissages, et a terminé à égalité au premier rang avec 42 victoires en plus de présenter une moyenne de buts alloués de 2,07 et un pourcentage d'arrêts de ,925. Bobrovsky, qui a remporté cet honneur en 2013, a connu une séquence de 14 victoires consécutives, ce qui lui confère une égalité au deuxième rang de l'histoire de la LNH. Price, le gagnant de 2015, a maintenu une moyenne de 2,23 et un taux d'efficacité de ,923. Il a également amorcé la saison avec 10 gains de suite. 

TROPHÉE NORRIS

Il est presque impossible de choisir entre les trois candidats au trophée Norris, remis au meilleur défenseur de la LNH : Karlsson, Brent Burns des Sharks de San Jose et Victor Hedman du Lightning de Tampa Bay.

Karlsson, qui a déjà remporté le Norris à deux reprises (2012, 2015), a aidé les Sénateurs à s'approcher à une victoire de la Finale de la Coupe Stanley après avoir récolté 71 points (17 buts, 54 passes) en 77 matchs. Burns est finaliste pour cet honneur pour une deuxième saison de suite après avoir mené tous les défenseurs de la ligue pour les buts (29) et les points (76). Hedman a terminé au premier rang parmi les arrières du circuit avec 56 mentions d'aide, lui qui a terminé la campagne avec 72 points en plus d'exceller sur le jeu de puissance. 

TROPHÉE CALDER

Cette saison fut exceptionnelle au chapitre des joueurs recrues. Tout a commencé dès le premier jour de la saison alors que Matthews, le premier choix au total au repêchage 2016 de la LNH par les Maple Leafs, a inscrit quatre buts à ses débuts dans la LNH. Lui et d'autres joueurs de première année ont surpassé les attentes soir après soir, mais trois d'entre eux -- Matthews, l'attaquant des Jets de Winnipeg Patrik Laine et le défenseur des Blue Jackets Zach Werenski - sont finalement finalistes au trophée Calder, qui récompense la meilleure recrue de la LNH. 

Matthews, qui fait office de favori, a terminé à égalité au deuxième rang derrière Crosby avec 40 buts en plus de mener toutes les recrues avec 69 points. Il est devenu la première recrue depuis l'attaquant des Capitals Alex Ovechkin en 2005-06 à atteindre le plateau des 40 buts. Laine ne se trouvait pas très loin derrière avec 64 points (36 buts, 28 passes) en 73 parties. Werenski a récolté 47 points (11 buts, 36 passes) en 78 rencontres, le deuxième plus haut total par un défenseur dans l'histoire des Blue Jackets.

TROPHÉE JACK ADAMS

Aucun des trois finalistes au trophée Jack Adams, remis au meilleur entraîneur de la LNH, ne faisait partie des favoris pour participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley cette saison. Mais Mike Babcock des Maple Leafs, Todd McLellan des Oilers et John Tortorella des Blue Jackets ont tous mené leur équipe au tournoi printanier. 

Babcock a mené les Maple Leafs, qui ont fait confiance à un nombre impressionnant de recrues, aux séries pour la première fois depuis 2013, et au moins un an avant les attentes les plus optimistes. Les Maple Leafs ont remporté 40 parties, leur plus haut total en une décennie. Les Oilers n'avaient pas pris part au grand bal du printemps depuis 2006, mais McLellan les a guidés à la deuxième place dans la section Pacifique. Tortorella, le seul des trois finalistes à avoir remporté ce trophée auparavant (2004), a aidé les Blue Jackets à se maintenir au sommet, ou près de celui-ci, de la très relevée section Métropolitaine tout au long de la saison. Columbus a également signé 16 victoires de suite, une de moins que le record de la LNH établi par les Penguins en 1992-93.

DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L'ANNÉE

Les finalistes pour le titre de directeur général de l'année, à la suite d'un vote conduit auprès d'un panel de dirigeants de la ligue ainsi que de représentants des médias oraux et écrits, sont David Poile des Predators, Peter Chiarelli des Oilers et Pierre Dorion des Sénateurs. 

Les Predators ont participé aux séries éliminatoires pour la 10e fois en 13 saisons après avoir acquis le défenseur P.K. Subban dans une transaction avec les Canadiens en retour du défenseur Shea Weber le 29 juin.

ashville était l'équipe qui comptait le moins de points parmi les 16 formations qualifiées pour les séries éliminatoires à titre d'équipe de quatrième as dans l'Association de l'Ouest, mais ils ont balayé les Blackhawks de Chicago en première ronde dans l'Ouest avant de participer à la Finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis leur arrivée dans la LNH en 1998.

Les Oilers ont également conclu une importante transaction le 29 juin alors qu'ils ont fait l'acquisition du défenseur Adam Larsson des Devils du New Jersey en retour de l'attaquant Taylor Hall. Edmonton a participé aux séries pour la première fois depuis 2006 après avoir amassé 103 points à la deuxième saison de Chiarelli à la tête de l'équipe.

Le principal changement apporté par les Sénateurs a été d'embaucher l'entraîneur-chef Guy Boucher le 8 mai 2016. Dorion a aidé à bâtir une équipe qui a participé à la finale de l'Association de l'Est pour la première fois depuis 2007. 

TROPHÉE TED LINDSAY

Attaque ou défensive? C'est la question à laquelle les membres de l'Association des joueurs de la LNH ont semblé devoir répondre, alors qu'ils ont fait de Burns, Crosby et McDavid les trois finalistes au trophée Ted Lindsay, qui est remis au joueur par excellence de la LNH selon leurs pairs. En réalité, tout repose sur l'attaque, peu importe qui l'emporte. 

Burns a mené tous les défenseurs avec 29 buts et 76 points. Il a également terminé au premier rang de toute la LNH avec 320 tirs, ce qui fait de lui le premier défenseur à mener la ligue dans cette catégorie depuis Raymond Bourque en 1994-95. Il est également le premier défenseur à être finaliste au trophée Ted Lindsay depuis Chris Pronger en 2000, mais il aura de la difficulté à s'imposer après que Crosby eut mené la ligue pour les buts, et que McDavid eut terminé au premier rang pour les points. 

TROPHÉE SELKE

La liste des finalistes pour le trophée Selke ne devrait surprendre personne. C'est la sixième fois que le centre des Bruins de Boston Patrice Bergeron est finaliste pour ce trophée, remis au meilleur attaquant défensif de la LNH. Il a raflé cet honneur à trois reprises (2012, 2014, 2015). S'il l'emporte pour une quatrième fois, il égalerait la marque du membre du Temple de la renommée du hockey Bob Gainey pour le plus grand nombre en carrière.

ainey a été le gagnant au cours des quatre premières années où le trophée Selke a été décerné, soit à partir de 1977-78. 

Les autres finalistes sont le centre des Ducks d'Anaheim Ryan Kesler et le centre du Wild du Minnesota Mikko Koivu. Kesler a remporté le trophée Selke en 2011 et a été finaliste cinq fois. Koivu est finaliste pour cet honneur pour la première fois de sa carrière dans la LNH. 

TROPHÉE LADY BYNG

Le gagnant du trophée Lady Byng, remis au joueur ayant démontré le meilleur esprit sportif tout en conservant des performances remarquables sur la patinoire, remportera cet honneur pour la première fois. Les attaquants Johnny Gaudreau des Flames de Calgary, Mikael Granlund du Wild et Vladimir Tarasenko des Blues de St. Louis sont les finalistes. 

Gaudreau a terminé la saison avec 61 points (18 buts, 43 passes) tout en n'écopant que de deux punitions mineures. Granlund a récolté 69 points (26 buts, 43 passes), en plus de présenter un différentiel de plus-23, tout en passant un total de 12 minutes au banc des punitions. Tarasenko a conclu la campagne avec 75 points (39 buts, 36 passes) et 12 minutes de pénalité en 82 matchs. 

TROPHÉE BILL MASTERTON

Trois joueurs se sont démarqués en raison de leur persévérance, de leur esprit sportif et de leur dévouement envers le hockey, les qualités qui sont récompensées par le trophée Bill Masterton : le gardien des Sénateurs Craig Anderson, l'attaquant des Ducks Andrew Cogliano et l'attaquant des Hurricanes de la Caroline Derek Ryan. 

Pour Anderson, une année éprouvante s'est terminée sur une note positive. Tout a commencé lorsque son épouse, Nicholle, a reçu un diagnostic de cancer nasopharyngien en octobre. Il s'est absenté à deux reprises pour être à ses côtés, avant de revenir pour aider les Sénateurs à se qualifier pour les séries éliminatoires et s'approcher à un gain de la Finale, au même moment où Nicholle Anderson recevait la nouvelle qu'elle ne souffrait plus du cancer. 

Cogliano est finaliste pour la quatrième fois à cet honneur, lui qui détient la quatrième plus longue séquence de matchs consécutifs dans l'histoire de la LNH (786). Il n'a pas raté une rencontre depuis son arrivée dans la LNH en 2007. 

Ryan a décroché un poste à temps plein avec les Hurricanes après un parcours qui comprend quatre années passées à l'Université de l'Alberta et quatre autres en Europe avant d'obtenir une entente avec la Caroline le 15 juin 2015. Il a conclu la saison avec 29 points (11 buts, 18 passes) en 67 matchs après avoir été rappelé de Charlotte dans la Ligue américaine de hockey.

En voir plus