Skip to main content

Le dossier des JO de 2018 inquiète les propriétaires

Les coûts associés aux Jeux de PyeongChang et le calendrier de la LNH font l'objet de discussions à l'assemblée du Bureau des gouverneurs

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

PALM BEACH, Floride - La LNH n'a pas tenu de scrutin et n'a pas pris de décision concernant la participation des joueurs aux Jeux olympiques de 2018 à PyeongChang, jeudi, à l'occasion de l'assemblée du Bureau des gouverneurs. Le commissaire Gary Bettman a toutefois déclaré que les gouverneurs ont fait part de certaines préoccupations dans ce dossier.

Le commissaire Bettman n'a pas établi de date butoir pour prendre une décision mais il a fait savoir qu'il faudra que celle-ci soit prise bientôt. Il a déclaré le mois dernier à Toronto qu'une décision devait être rendue d'ici le mois de janvier au plus tard afin que la Ligue puisse établir le calendrier de la saison 2017-18 de la LNH et pour permettre au Comité international olympique et à la Fédération internationale de hockey sur glace d'aller de l'avant avec la planification du tournoi.

« S'il y a quelque chose qu'il faut proposer au Bureau à un certain moment, il faudra un vote affirmatif du Bureau des gouverneurs, a déclaré le commissaire Bettman, jeudi. Je crois qu'il serait juste de dire qu'il y avait certains sentiments négatifs dans la salle, mais rien n'a été décidé aujourd'hui. »

Un des obstacles à l'accord de la LNH sont les coûts associés à une participation aux Jeux olympiques, notamment pour les déplacements, les assurances et le logement des joueurs et de leurs invités. Le CIO a défrayé ces coûts au cours des cinq derniers tournois olympiques, mais jusqu'ici n'a pas accepté de le faire en vue des JO de PyeongChang.

« Si on ne s'engage pas à défrayer les coûts, c'est voué à l'échec, il n'y a même pas lieu d'en discuter », a affirmé le commissaire Bettman.

Le président de la FIHG René Fasel a déclaré par le passé que sa fédération a les fonds pour payer ces coûts, mais le commissaire Bettman a indiqué qu'il n'en avait pas encore reçu l'assurance officiellement et il s'est dit incertain que cela aurait un impact sur l'avis du Bureau des gouverneurs.

« Nous avons clairement indiqué à René Fasel à la FIHG et à Don Fehr à l'Association des joueurs [de la LNH] que si les coûts ne sont pas pris en charge, la Ligue n'allait pas s'en charger et il n'y avait rien à discuter, a dit le commissaire Bettman. Le simple fait que quelqu'un pourrait possiblement décider de s'en charger, et pour le moment nous ne savons pas de quoi il en retourne, ne suffit pas pour donner le feu vert au projet. »

Le commissaire Bettman a évoqué d'autres préoccupations exprimées par des membres du Bureau des gouverneurs en ce qui concerne la participation aux Jeux olympiques de 2018, notamment les effets découlant de l'interruption de la saison de la LNH pendant deux semaines et demie en février.

« Il y a eu plusieurs propriétaires et clubs, au fil des ans, qui se sont dits préoccupés par l'impact qu'a la participation aux Jeux olympiques sur la saison, les effets sur les joueurs en terme de blessures, non seulement ceux qui participent au tournoi mais en raison du fait que le calendrier est comprimé, ce qui fait que les joueurs sont plus fatigués et physiquement diminués, et sont donc plus susceptibles de se blesser, a souligné le commissaire Bettman. Après l'avoir fait cinq fois, je ne sais pas, peut-être pourrait-on utiliser le mot 'fatigué' ? »

Le commissaire Bettman a déclaré que la possibilité d'établir un calendrier international à long terme composé de plusieurs compétitions, y compris les Jeux olympiques de 2018 et 2022, quand ces derniers auront lieu à Pékin, ainsi que la Coupe du monde de hockey en 2020 et 2024, pourrait amener le Bureau des gouverneurs à voir le tout d'un œil plus positif.

Il a affirmé que la LNH a discuté de cela avec l'AJLNH, et aussi qu'une prolongation de trois ans de la convention collective, soit jusqu'à l'issue de la saison 2024-25, permettrait au projet de se concrétiser tout en ayant l'assurance qu'il n'y aurait pas d'arrêt de travail pendant cette période.

Fehr a déclaré à La Presse Canadienne, vendredi dernier, que l'AJLNH n'envisageait pas du tout la prolongation de la convention collective dans le cadre de ses discussions sur les Jeux olympiques, mais que les joueurs considéraient qu'il était important de s'entendre avec la LNH afin que celle-ci leur permette de prendre part aux Jeux.

« Nous n'avons jamais eu l'intention de tenir des négociations, a dit le commissaire Bettman. Je sais qu'il y a des sentiments négatifs forts chez les clubs. Je ne sais pas s'il y a même les fonds pour défrayer les coûts qui ont été défrayés aux derniers Jeux olympiques. La FIHG dirait probablement que oui… Si cela signifie que des fonds seront enlevés à des programmes de développement du hockey, je ne suis pas certain que ce serait une bonne idée. Mais en bout de ligne, nous en sommes où nous en sommes, et c'est pourquoi il n'y avait rien que le Bureau puisse faire aujourd'hui. »

En voir plus