Skip to main content

Le d.g. Garth Snow croit encore en les Islanders

Il ne compte pas congédier l'entraîneur Jack Capuano et n'exclut pas la possibilité de réaliser une transaction pour améliorer son attaque

par Brian Compton @BComptonNHL / Adjoint du Directeur de la rédaction NHL.com

EAST MEADOW, New York - Les Islanders de New York occuperont le dernier rang au classement de l'Association de l'Est au moment d'entreprendre leur match contre les Penguins de Pittsburgh au Barclays Center, vendredi (19h HE ; TVA Sports, SN, MSG+, ROOT, NHL.TV). Mais quelques heures avant le début de la rencontre, le directeur général Garth Snow a répété qu'il donnait toujours son appui à l'entraîneur Jack Capuano.

« Jack, le personnel d'entraîneurs, nos joueurs… J'ai confiance en tout le monde dans le vestiaire, a déclaré Snow durant un point de presse improvisé au centre d'entraînement des Islanders. Ce qui est bien quand il y a des obstacles, c'est que tu vois qui sont ceux qui répondent à l'appel. Bien que ce ne soit pas toujours facile pour nos partisans, quand tu es confronté à l'adversité, c'est un défi intéressant et j'ai toujours hâte de voir qui répond de la bonne façon, peu importe qu'il s'agisse des joueurs, des entraîneurs, des membres du personnel. C'est un défi que nous devons affronter ensemble et j'ai confiance en tout le monde dans ce vestiaire. »

Les Islanders (5-8-3) ont marqué 40 buts en 16 matchs, forçant ainsi Capuano à modifier constamment ses trios dans l'espoir de produire une étincelle à l'attaque. La formation new-yorkaise pourrait aussi avoir droit à des renforts au moyen d'une transaction, une possibilité que Snow n'a pas exclue.

« Comme tout le monde, nous cherchons toujours à améliorer notre équipe, a dit Snow. Toutes les avenues, qu'il s'agisse du repêchage, du marché des joueurs autonomes, des transactions, du ballottage… Nous empruntons toutes les avenues pour bâtir cette équipe. Comme je l'ai dit, je crois aux gars qui sont dans le vestiaire en ce moment. Ça ne nous empêchera jamais de continuer à chercher à améliorer notre club, mais les gars dans l'équipe vont élever leur niveau de jeu et relever le défi, j'ai confiance en eux.

« J'ai eu le luxe de pouvoir travailler avec [les copropriétaires] Jon Ledecky [et] Scott Malkin, et j'ai toujours eu leur soutien, a affirmé Snow. Je suis chanceux d'être un directeur général qui a eu un tel soutien des propriétaires depuis les 10 dernières années. Je sais que ce n'est pas toujours le cas pour tout le monde. Je suis reconnaissant et j'apprécie le soutien qu'ils me donnent. »

Ledecky et Malkin ont affiché leur soutien le 1er juillet, quand les Islanders ont pu conclure une entente de sept ans au montant de 38,5 millions $ avec l'ailier gauche Andrew Ladd. Ladd a amorcé la saison au sein du premier trio avec John Tavares, mais il n'a pas réussi à produire et il a été muté à d'autres trios depuis. Il avait inscrit deux buts et une aide en 16 matchs avant la rencontre de vendredi.

« Andrew apporte différents atouts à notre équipe, a noté Snow. C'est un gars de caractère. Nous le savions quand nous l'avons embauché. Les gens oublient que l'an dernier, il n'avait pas beaucoup de buts à Noël et il s'est ensuite mis en marche. Mais il ne faut pas définir Andrew Ladd seulement en fonction des buts qu'il marque ; il faut regarder les différentes choses qu'il fait, comme par exemple que c'est un joueur qu'il est difficile d'affronter, que c'est un meneur… C'est un gagnant. Andrew est un élément important au sein de notre club. C'est la raison pour laquelle nous l'avons embauché, en raison de tous ces atouts qu'il met à contribution. »

Avant le début du calendrier régulier, Snow a choisi de garder trois gardiens au sein de sa formation de 23 joueurs au lieu de l'ailier droit Pierre-Alexandre Parenteau, qui avait signé un contrat d'un an le 2 juillet. Parenteau, qui a amassé 120 points en jouant aux côtés de Tavares de 2010 à 2012, a été réclamé au ballottage par les Devils du New Jersey et il totalise cinq buts et deux aides en 16 rencontres. Tavares est le seul joueur chez les Islanders à l'heure actuelle qui a cinq buts à sa fiche.

Entre-temps, le gardien no 3 Jean-François Bérubé n'a pas encore joué cette saison. Jaroslav Halak aura droit à un septième départ de suite, vendredi soir, alors que Thomas Greiss sera son substitut.

« Je ne voudrais pas me retrouver dans une telle situation, a dit Snow, un ancien gardien, en parlant de Bérubé. C'est difficile. Je trouve qu'il se comporte en véritable professionnel dans les circonstances. Mais remontez au début de la saison dernière, alors que nous avions affronté Chicago en aller-retour, et [Halak] était blessé. Nous avons réclamé J-F au ballottage, et dieu merci qu'il était disponible. Il y a eu des moments durant la saison où nous avions trois gardiens dans la formation, mais seulement deux étaient en santé. Nous avons trois bons gardiens. C'est une des forces de notre organisation ; nous avons de bons gardiens à Bridgeport, nous avons deux bons gardiens d'avenir qui s'en viennent et qui jouent ailleurs. C'est une de nos forces. Je suis conscient [que c'est frustrant], mais nous avons une formation de 23 joueurs. Nous garderons autant de gardiens qu'il le faut.

« Et, en passant, la convention collective stipule qu'un joueur peut devenir autonome sans compensation à un moment donné. C'est comme ça. »

Pour l'instant, Snow veut d'abord et avant tout que les Islanders recommencent à gagner des matchs. La rencontre de vendredi est la première des 66 qu'il reste au calendrier, et les Islanders sont à sept points de la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Est.

« Je comprends que nos partisans sont frustrés, a affirmé Snow. Ce sont les mêmes partisans passionnés qui ont fait sauter le plafond du Coliseum dans la série contre Pittsburgh [en 2013], dans la série contre Washington [en 2015], la dernière année du Coliseum, et ils ont fait sauter le plafond du Barclays Center le printemps dernier. Nous avions pu atteindre le deuxième tour.

« Nous avons une base de partisans passionnés ; nous sommes à New York. Évidemment, nous allons en entendre parler quand les choses vont bien et nous allons en entendre parler quand les choses ne vont pas aussi bien. Ça fait partie du travail que nous avons accepté de faire. Je comprends cette passion. Bien franchement, c'est un des plus beaux aspects du travail que fait le directeur général d'une équipe new-yorkaise, le fait que tu as des partisans qui sont parmi les plus passionnés dans le monde. »

L'alignement prévu des Penguins

Conor Sheary -- Sidney Crosby -- Patric Hornqvist

Chris Kunitz -- Evgeni Malkin -- Bryan Rust

Carl Hagelin -- Nick Bonino -- Phil Kessel

Scott Wilson -- Matt Cullen -- Eric Fehr

Brian Dumoulin -- Kris Letang

Olli Maatta -- Trevor Daley

Ian Cole -- Justin Schultz

Matt Murray

Marc-André Fleury

Rayés de la formation: Tom Kuhnhackl, Steve Oleksy, Tom Sestito

Blessé: Derrick Pouliot (bas du corps)

L'alignement prévu des Islanders

Josh Bailey -- John Tavares -- Ryan Strome

Andrew Ladd -- Brock Nelson -- Shane Prince

Anders Lee -- Anthony Beauvillier -- Jason Chimera

Nikolay Kulemin -- Casey Cizikas -- Cal Clutterbuck

Nick Leddy -- Travis Hamonic

Thomas Hickey -- Johnny Boychuk

Calvin de Haan -- Adam Pelech

Jaroslav Halak

Thomas Greiss

Rayés de la formation: Jean-François Bérubé, Alan Quine, Scott Mayfield

Blessés: Dennis Seidenberg (haut du corps), Ryan Pulock (bas du corps)

En voir plus