Skip to main content

Le début d'une histoire d'amour?

Avec l'enthousiasme d'une recrue, Ilya Kovalchuk a vite adopté Montréal et les partisans des Canadiens craquent pour lui

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Une participation aux séries éliminatoires demeure un objectif lointain pour les Canadiens de Montréal. On ne peut toutefois pas s'empêcher de penser dans quel bourbier ils pourraient être, si on n'avait pas lancé un SOS à Ilya Kovalchuk.

C'était déjà un troisième but gagnant pour le Russe samedi, un deuxième en prolongation, en l'espace d'un peu plus d'un mois depuis son arrivée dans l'équipe. 

À LIRE AUSSI : Kovalchuk, le héros de la soiréeUn problème redondant chez les Leafs

Kovalchuk a vite adopté Montréal et les partisans du CH craquent pour lui. Sur la glace, il joue avec l'enthousiasme et la fougue d'une verte recrue, qu'il propage chez ses coéquipiers tel un « bon » virus.

On peut voir toute la passion qui l'anime dans ses célébrations de buts, comme celle qu'il a scénarisée après avoir procuré la victoire de 2-1 aux siens contre les Maple Leafs de Toronto au Centre Bell, samedi.   

Serait-ce le début d'un roman d'amour? Les amateurs ont déjà eu un coup de foudre du genre avec un autre 'Kovy' russe, Alex Kovalev, il y a une quinzaine d'années.

« Dès le premier jour, j'ai dit que j'avais le sentiment d'être ici depuis longtemps. Je me suis rapidement senti le bienvenu dans le groupe et accepté des partisans. C'est super comme situation. » 

Avec 12 points à son palmarès, incluant six buts, en 15 matchs, Kovalchuk peut difficilement espérer mieux pour relancer sa carrière, après le constat d'échec chez les Kings de Los Angeles qui ont racheté son contrat en décembre.

« Ce n'est pas une renaissance, a insisté le principal intéressé. Los Angeles a été une page de ma carrière et ici c'en est une autre. On me confie plus de tâches, j'ai la confiance de l'entraîneur. J'essaie simplement de faire de mon mieux. »

L'entraîneur Claude Julien a perdu le compte des buts victorieux de Kovalchuk, mais il ne peut que lui lancer des fleurs.

« Il a marqué plusieurs gros buts pour nous. Il est rendu à deux en prolongation et peut-être deux autres en tirs de barrage. Il a au moins trois buts gagnants, je crois », a-t-il commencé par dire. 

Video: TOR@MTL : Kovalchuk joue les héros en prolongation

« Il n'est pas parfait, mais aucun joueur n'est parfait. Son désir de bien faire et son énergie sont remarquables. Il était heureux pour (Marco) Scandella parce qu'il avait réussi son premier but avec nous. Il a la bonne attitude. C'est un bon vétéran prêt à tout faire ce qu'on lui demande. »

Scandella est l'autre élément que le directeur général Marc Bergevin a appelé en renfort au début de 2020. Le vétéran défenseur a été acquis des Sabres de Buffalo.

« Il nous rend de bons services, nous sommes allés le chercher pour ça, a commenté Julien. C'est un vétéran, encore là personne n'est parfait. Il fait des erreurs, mais également de bons coups. Il est expérimenté et il possède un bon tir. Il s'est présenté avec nous en ayant une bonne attitude et très heureux d'être à Montréal. C'est le genre de joueurs que nous voulons avoir. »

Pour revenir à Kovalchuk, c'était un 17e but en prolongation en saison régulière dans la LNH. Il occupe le troisième rang derrière son compatriote Alex Ovechkin des Capitals de Washington, qui en compte 23, et Jaromir Jagr qui est parti à la retraite avec 19 buts.

Drouin, bon retour

Jonathan Drouin a connu un retour au jeu correct pour un joueur qui voyait de l'action pour la première fois en deux mois et demi.

Il a été utilisé pendant 11:49 minutes, dirigeant un tir au but et distribuant trois mises en échec, tout en écopant d'une pénalité.

« Je suis content de la façon que j'ai pris du rythme à mesure que la soirée avançait, a-t-il commenté. J'avais de meilleures jambes en troisième période. Ça devrait aller de mieux en mieux. J'ai gardé les choses simples et mes présences courtes. Je n'ai pas ressenti de douleur au poignet (gauche), mais plutôt de l'inconfort. Avec le temps, ça va se dissiper. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.