Skip to main content

Le contrat de Kucherov ne menotte pas le Lightning, assure Yzerman

Le directeur général assure qu'il serait en mesure de respecter le plafond même avec un autre gros contrat

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

La prolongation de contrat de huit ans et 76 millions $ accordée à l'attaquant Nikita Kucherov par le Lightning n'empêchera pas le directeur général Steve Yzerman de faire l'acquisition d'un joueur muni d'un imposant contrat.

C'est ce qu'il a mentionné, mardi, sans toutefois avancer le nom du défenseur des Sénateurs d'Ottawa Erik Karlsson. Les rumeurs envoient le Suédois à Tampa, mais Yzerman a tenu à souligner que les informations selon lesquelles les deux équipes seraient près d'une entente sont inexactes.

« Malgré ce que vous lisez ou rapportez, ce n'est pas exact », a-t-il dit au cours d'une conférence téléphonique.

Le Ottawa Sun a rapporté le 5 juillet que le Lightning était l'une des équipes intéressées aux services de Karlsson, qui peut devenir joueur autonome après la saison 2018-19. Sportsnet a avancé que les Sénateurs avaient autorisé Karlsson à discuter d'un contrat avec d'autres équipes.

« Je ne pense pas que ce soit impossible, a dit Yzerman à propos du défi de respecter le plafond salarial malgré un autre gros contrat. Si nous voulions amener un tel joueur ici, nous devrions faire en sorte que ça fonctionne au niveau monétaire. 

« La situation de Kucherov n'a aucun impact sur ce que nous essayons de faire. »

En plus de Kucherov, qui traîne un salaire moyen annuel de 9,6 millions $, le Lightning compte aussi d'autres imposants contrats : l'attaquant Steven Stamkos jusqu'en 2024 (moyenne de 8,5 millions $); les défenseurs Victor Hedman jusqu'en 2025 (moyenne de 7,875 millions $) et Ryan McDonagh jusqu'en 2026 (moyenne de 6,75 millions $).

« Ces gars sont de bons joueurs, de très bons joueurs, et quand vous regardez autour de la Ligue, ils sont bien payés, a indiqué Yzerman. Nous voulons garder le plus de bons joueurs possible. Nous aimerions garder tout le monde, mais nous ne pouvons pas faire ça. Nous tentons d'être compétitifs tout en négociant avec le plafond salarial.

« Je pense que nous sommes à l'aise avec le plafond pour le moment. Nous savons où nous allons. Mais à un certain point, nous devrons prendre des décisions qui seront uniquement financières. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.