Skip to main content

Le club de hockey Canadien revient dans le giron de la famille Molson

LNH.com @NHL

MONTREAL - Après plusieurs semaines de spéculation au sujet de la vente du club, le Canadien de Montréal revient dans le giron de la famille Molson.

L'actuel propriétaire de l'équipe, George Gillett, et Geoff Molson ont confirmé, en fin d'après-midi samedi, qu'une entente de principe était survenue entre les parties. Elle inclut le Canadien, le Centre Bell et le Groupe Spectacles Gillett.

Le montant de la vente serait "bien au-desus de 500 millions $ US" selon une source. Il faudra toutefois attendre que l'entente soit finalisée avant d'en connaître les modalités dans le cadre d'une conférence de presse à une date encore non déterminée.

M. Gillett, qui avait donné le mandat au groupe BMO Marchés financiers de trouver des acquéreurs potentiels pour le Canadien et le Centre Bell, a dit qu'il était ravi de céder la propriété du Canadien à la famille Molson, qui est liée au club depuis trois générations.

"Notre famille est très fière d'avoir été associée au Canadien au cours des huit dernières années, et particulièrement d'avoir vécu l'année du centenaire de l'organisation", a révélé M. Gillett dans un communiqué commun avec la famille Molson. "Je suis assuré que les frères Molson, qui font partie de l'héritage du club, vont assurer la préservation et le développement de cette grande institution."

Geoff Molson s'est dit conscient que le Canadien avait une valeur patrimoniale pour la communauté montréalaise et qu'il s'efforcera, avec ses frères Andrew et Justin, de maintenir la tradition glorieuse du club tout en travaillant avec la direction pour bâtir une solide équipe sur la patinoire et viser à ramener à Montréal la coupe Stanley.

"C'est un moment emballant pour ma famille et nous sommes reconnaissants à toutes les personnes et organismes qui nous ont offert leur collaboration pour élaborer notre proposition", a dit M. Molson.

Le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, Raymond Bachand, a indiqué que la famille Molson n'avait pas eu besoin de la débenture de 100 $ millions offerte par le gouvernement québécois pour aider un groupe québécois à acquérir le Canadien. Selon le ministre, cette aide a tout de même permis à la famille Molson de négocier un financement.

La famille Molson, soit directement ou soit par l'entremise de la brasserie Molson, a été associée au club de hockey Canadien depuis 1957. Les frères Thomas et Hartland Molson avaient alors acquis l'équipe du sénateur Donat Raymond.

Pendant la période où elle en a eu le contrôle, le Canadien a remporté 11 de ses 24 coupes Stanley.

Depuis que George Gillett a acquis le club, la brasserie Molson détenait 19,9 pour cent des parts du Canadien et du Groupe Spectacles Gillett.

Mais cette fois, ce n'est pas la brasserie Molson mais bien la famille Molson qui se porte acquéreur. Geoffrey Molson, âgé de 38 ans, s'est associé à ses frères Andrew, âgé de 41 ans, et Justin.

Geoffrey s'est fait élire au conseil d'administration de Molson Coors à l'assemblée annuelle de la société, le 13 mai, à Montréal. Il est présentement vice-président responsable du marketing chez Molson Canada.

Andrew siège aussi au conseil d'administration de Molson Coors. Il est également vice-président du conseil d'administration du Groupe conseil Res Publica, qui est propriétaire du cabinet de relations publiques National.

Justin est pour sa part architecte paysagiste au Vermont.

M. Gillett s'est résolu à mettre en vente ses intérêts dans le Canadien dans l'espior de refinancer des prêts importants qu'il a contractés, notamment pour l'achat du club de soccer FC Liverpool.

En plus des frères Molson, le consortium formé de Quebecor, de René Angélil et du Fonds de solidarité de la FTQ, ainsi que celui de l'homme d'affaires montréalais Stephen Bronfman espéraient mettre la main sur le club de hockey Canadien.

En voir plus