Skip to main content

Le CH vient de clôturer sa meilleure première moitié de saison en 20 ans

LNH.com @NHL

MONTREAL - Vingt-cinq victoires, 56 points. La dernière fois que le Canadien a affiché un tel bilan reluisant à la mi-saison (41 matchs), c'était il y a 20 ans, en 1989. Cette saison-là, la dernière de Bob Gainey dans la LNH, le Tricolore avait bouclé le calendrier de 80 matchs avec un dossier de 53 gains, 18 revers et neuf verdicts nuls pour 115 points. En séries éliminatoires, il s'était incliné en finale de la coupe Stanley face aux Flames de Calgary.

En l'emportant 5-4 contre les Capitals de Washington, samedi, le CH a clôturé la première moitié de saison avec le troisième meilleur total de points de l'Association Est, le cinquième plus élevé de la LNH.

Malgré une irrésistible séquence de neuf victoires dans ses 11 dernières sorties, il accuse un retard de 10 points aux dépens des meneurs dans l'Est, les Bruins de Boston, qui montrent une fiche étincelante de 31-7-4.

Le Canadien va s'attaquer à la tâche d'essayer de les rattraper dès mardi, en allant se frotter à eux au TD Banknorth Garden.

En attendant, l'entraîneur Guy Carbonneau ne peut que dresser un bilan positif des 41 premières rencontres. L'équipe s'est retroussée les manches dernièrement à la suite de la perte d'éléments de premier plan comme Chris Higgins, Alex Tanguay, Saku Koivu et Carey Price. Et curieusement, elle connaît ses meilleurs moments jusqu'à maintenant.

"C'est ce qui ajoute à la surprise, les succès qu'on obtient en l'absence de tous ces joueurs", a noté Carbo, samedi.

Le bleu-blanc-rouge a eu un excellent premier segment de 10 matchs, principalement en raison de l'attaque "qui nous a sortis du pétrin", comme l'a souligné l'entraîneur, qui s'est mis à exiger un resserrement en défense. Les joueurs ont fait les ajustements, au détriment de l'attaque qui a connu un passage à vide au cours de la douzaine de rencontres suivantes.

"On a tout de même continué d'avoir du succès", a-t-il fait remarquer.

Puis, il y a eu les blessures. Le CH ne pouvait pas être épargné pendant deux saisons de suite. Mais comme ça arrive souvent au sein d'une l'équipe éprouvée, les joueurs se sont serré les coudes. Et les jeunes qu'on a rappelés en renfort ont admirablement répondu à l'appel. A n'en plus douter, la relève foisonne. Et les Bulldogs de Hamilton demeurent dans le peloton de tête de la Ligue américaine, même si on les a dégarnis de leurs meilleurs attaquants - Ben Maxwell, Kyle Chipchura, Matt D'agostini et Max Pacioretty - et qu'ils font actuellement confiance au cinquième gardien de l'organisation, Loïc Lacasse.

"Les trios en place fonctionnent bien. ??a va nous en donner un autre très bon quand Saku, Alex et Chris vont être en mesure de revenir au jeu. ??a va être difficile de sortir des gars de la formation. Mais pour moi, c'est une situation positive", a résumé Carbonneau.

Autre aspect positif, le Canadien semble en voie de secouer sa torpeur en supériorité numérique. Il a marqué deux buts dans chacune de ses trois dernières rencontres.

En voir plus