Skip to main content

Le CH perd non sans avoir offert une bonne opposition

Granlund marque deux fois pour le Wild et Galchenyuk est tenu en respect chez les Canadiens

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les jeunes se sont démenés et les Canadiens de Montréal se sont défendus comme ils ont pu, compte tenu de tous les blessés qu'ils ont dans leurs rangs. Au bout du compte, il leur a manqué le doublé d'Alex Galchenyuk, le Wild du Minnesota s'imposant 4-1 au Centre Bell, samedi.

Le score reflète mal le déroulement de la soirée. Le Wild a dû trimer très dur afin d'obtenir les deux points de classement qu'il ne pouvait pas se permettre d'échapper.

 

 

« Les gars ont été compétitifs. Devan Dubyk (leur gardien) a fait de gros arrêts, a commenté l'entraîneur Michel Therrien. Nous avons eu plusieurs chances alentour du filet. Nous avons manqué de finition. Mais j'ai apprécié notre niveau de compétitivité. »

L'équipe du Minnesota a le mérite d'avoir trouvé une façon de maîtriser Galchenyuk, qui a vu sa série de matchs avec deux buts être freinée à trois.

Video: Barberio inscrit le seul but dans la défaite

« Le Wild a bien joué contre notre premier trio. (Le défenseur Ryan) Suter est un des meilleurs de la ligue et il a passé la moitié du match sur la patinoire (27:21 minutes) », a relevé Therrien.

S'il avait marqué au moins deux fois, Galchenyuk aurait égalé une marque d'équipe de Maurice Richard qui date de 1944, à l'époque où le « Rocket » avait le même âge que lui (22 ans).

Le match de deux buts, c'est Mikael Granlund qui l'a réussi, avec ses neuvième et 10e de la saison. C'était pour le Finlandais âgé de 24 ans une première en carrière. Nino Niederreiter (15e) et Erik Haula (10e), dans un filet abandonné, ont été les autres marqueurs du Wild (32-27-10).

Mark Barberio, avec son deuxième de la campagne, a été le seul buteur des Canadiens (32-31-6).

Devant les filets, Mike Condon (18 arrêts) a été supplanté par Devan Dubnyk (30).

En l'emportant, le Wild a rejoint l'Avalanche du Colorado, qui a perdu 3-2 à Winnipeg face aux Jets samedi, au huitième rang de l'Association de l'Ouest. Les deux matchs ont pris fin presque simultanément.

« Non, je ne regardais pas du tout les scores à l'étranger, a lancé à la blague Dubnyk. Pendant les pauses publicitaires, on ne peut pas faire autrement que de jeter un coup d'œil, a admis le gardien. Nous centrons évidemment les efforts à gagner nos matchs, mais nous aurons besoin d'un peu d'aide également dans le dernier droit de la saison et c'est agréable d'en avoir eu ce soir. »

Les Canadiens vont conclure leur séjour de quatre matchs à domicile en accueillant les Panthers de la Floride, mardi.

La générosité de Condon

Les jeunes n'ont pas ménagé les efforts et les coups d'épaule en première période, mais c'est le Wild qui menait 2-1 à la fin.

Les visiteurs ont profité de la générosité de Condon pour s'offrir un premier but, à 10:52. Le gardien recrue s'est avancé afin de faire une passe à Jacob De La Rose en zone neutre. Il n'avait pas vu Niederreiter dans son angle mort à la ligne bleue. L'attaquant a intercepté le relais et il a pu lancer dans un filet grand ouvert.

« J'ai vu (De La Rose) au loin et j'ai tenté un jeu, a relaté Condon. L'exécution a été mauvaise, je n'ai pas mis suffisamment de force sur ma tentative de passe. Les gars sont très rapides dans la Ligue nationale. Quand vous commettez une erreur semblable, la rondelle se retrouve la plupart du temps dans votre filet. »

Les hôtes ont vite fourni la réplique à 12:13. Le défenseur Barberio a flairé la bonne affaire en s'amenant dans l'enclave. Même marqué par deux rivaux, il a pu décocher un tir qui a trompé la vigilance de Dubnyk.

Le Wild a rappliqué à 13:20. Dans le fond du territoire adverse du côté gauche, le défenseur Matt Dumba a repéré Granlund de l'autre côté qui a tiré sur réception d'un angle restreint. Condon a effectué le déplacement vers sa droite, mais la rondelle a effleuré sa mitaine.

Le CH a continué de lutter avec acharnement en deuxième période, ayant le dessus 11-9 au chapitre des lancers. Le Wild a obtenu le seul but pendant un jeu de puissance, à 11:49. Positionné à la gauche de Condon, Granlund a vu la rondelle apparaître devant une ouverture béante. Condon avait placé sa mitaine sur le disque, mais Thomas Vanek l'a délogé. Le gardien estime qu'on aurait dû stopper l'action. Il aurait voulu en discuter avec l'arbitre, qui a refusé.

Therrien a par la suite formé un trio de joueurs des IceCaps de St. John's - Charles Hudon, Michael McCarron et Lucas Lessio - qui a connu quelques bonnes présences. Lessio a obtenu deux bonnes occasions de marquer.

« Les changements de trio nous ont apporté de l'énergie, c'était l'effet recherché. J'ai regroupé les trois jeunes. Je trouvais Lessio dynamique. Ce trio nous a donné de l'énergie. Les autres ont enchaîné. C'était le but visé et ç'a fonctionné », a expliqué Therrien.

En troisième, les Canadiens ont augmenté le rythme. Dubnyk a dû rester vigilant.

Le but de Haula à 1:39 de la fin du temps réglementaire est venu fermer les livres.

 

En voir plus