Skip to main content

Le CH fait attendre ses joueurs dans l'espoir de frapper un grand coup

LNH.com @NHL

BROSSARD - Contrairement à un Brian Burke, par exemple, Bob Gainey n'aime pas claironner à l'avance ce qu'il entend faire pour améliorer son équipe. Mais si on s'efforce de faire quelques liens entre ses gestes récents et ce qu'il a déclaré jeudi, à la veille du repêchage de la LNH, on peut facilement en conclure qu'il prépare un grand coup.

Un grand coup, comme l'acquisition de Vincent Lecavalier, par exemple.

"Il y a encore des dossiers ouverts, a répondu Gainey quand on lui a demandé si une transaction impliquant Lecavalier demeurait une possibilité. On a des sous à dépenser et on a décidé de conserver une bonne marge de manoeuvre (par rapport au plafond salarial) dans le but de pouvoir faire l'acquisition, justement, d'un joueur d'impact."

L'acquisition de Lecavalier demeure d'autant plus possible que Gainey a rétabli la communication avec Brian Lawton, le d.g. du Lightning de Tampa Bay. On sait que Gainey l'avait fustigé dans son bilan de fin de saison. Le patron du CH avait alors affirmé que son homologue du nord de la Floride avait contribué au déclin de son club en deuxième moitié de saison en révélant les noms de joueurs tricolores qui avaient été proposés dans le cadre d'un marché potentiel impliquant le capitaine du Lightning.

"On a discuté de cela il y a cinq ou six semaines pour mettre les choses au clair, a indiqué Gainey en parlant de Lawton. C'est juste qu'il n'était pas content de la manière dont j'avais exprimé la situation comme je la ressentais, et je n'étais pas vraiment content de la façon dont il avait agi en janvier. Comme il est nécessaire de travailler ensemble à différents niveaux et que nous sommes deux hommes capables de passer outre à ce genre de chose, c'est ce que nous avons fait."

Quatre à six postes disponibles

Tenant compte du fait qu'une bonne dizaine de ses joueurs pourraient devenir joueurs autonomes le 1er juillet, Gainey a précisé que quatre, cinq ou même six postes seront disponibles chez le Canadien l'automne prochain. Le directeur général a affirmé qu'il prévoyait permettre à deux ou trois jeunes joueurs d'accéder à la LNH cette saison. Il a ajouté qu'il prévoyait combler les autres postes au moyen de transactions, du marché des joueurs autonomes ou en retenant les services d'un Alex Tanguay, d'un Alex Kovalev ou d'un Saku Koivu.

"Mon défi en ce moment, c'est de remplir les postes à combler avec des joueurs de très haute qualité, pour avoir une équipe capable de rivaliser avec des équipes comme les Penguins, comme les Red Wings, a affirmé Gainey. Et on est présentement dans une position où on a l'argent disponible pour des joueurs comme ça. On verra."

Pour conserver une importante marge de manoeuvre au niveau du plafond salarial et ainsi accroître ses chances d'obtenir un joueur de premier plan, Gainey n'a fait une offre concrète qu'à un seul de ses joueurs qui pourraient devenir autonomes le 1er juillet: Mike Komisarek.

"Dans son cas, nous avons déposé quelque chose sur la table que Mike peut entrevoir comme une offre sérieuse de notre part dans le but d'en arriver à une entente à long terme", a indiqué Gainey.

Dans le cas des joueurs comme Tanguay, Kovalev et Koivu, Gainey leur a laissé savoir qu'ils se reparleraient après le week-end du repêchage. Car ce n'est qu'à ce moment-là qu'il aura une meilleure idée de ce qu'il lui restera comme marge de manoeuvre au niveau du plafond salarial. Evidemment, l'acquisition d'un Lecavalier la réduirait pas mal.

"On verra plus clair la semaine prochaine, si on pourra alors déposer une offre concrète sur la table dans leur cas, a affirmé Gainey. Si c'est le cas, nous contacterons leur agent. Sinon, ça ira après le 1er juillet."

Dans le cas de joueurs de soutien comme Francis Bouillon et Mathieu Dandenault, Gainey leur a indiqué qu'une offre - si elle vient - ne serait avancée qu'après le 1er juillet.

Malgré tous ces indices qu'un coup fumant se prépare, Gainey a précisé que rien n'est encore dans la poche.

"Pour le moment, au moment où on se parle, je ne peux pas vous dire qu'il y ait quelqu'un qui soit tout près de se joindre à notre équipe", a-t-il dit, jeudi, à l'heure du souper.

Gainey a reconnu que le week-end du repêchage est une occasion privilégiée pour compléter des transactions importantes, car les clubs peuvent se servir de leurs choix au repêchage comme monnaie d'échange pour bonifier une offre de transaction. Mais ce n'est pas là la seule occasion.

"Cette année, les chances de remplir les postes libres au sein de notre équipe ne se termineront pas (vendredi), ni la semaine prochaine. Nous allons continuer de travailler jusqu'au mois de septembre, et peut-être même un peu au-delà, s'il y a encore des postes importants qui demeurent libres", a affirmé Gainey.

Le poste à Hamilton...

Un autre poste à combler se trouve à Hamilton. Gainey a indiqué que contrairement aux dernières années, quand on avait confié l'emploi d'entraîneur-chef à Don Lever, puis Ron Wilson, il prévoyait maintenant confier le poste à un candidat susceptible de prendre la relève un jour à Montréal.

Gainey n'a jamais mentionné le nom de Guy Boucher, le pilote des Voltigeurs de Drummondville qu'on dit promis à un poste à la barre des Bulldogs. Le d.g. a toutefois indiqué qu'il était "possible" que ce soit un jeune entraîneur qui soit embauché.

En voir plus