Skip to main content

Le Canadien vient de l'arrière trois fois avant de vaincre les Sabres 4-3

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien en a eu plein les bottines avec les Sabres de Buffalo au Centre Bell, samedi. Il a eu beau les bousculer rondement, ils n'ont jamais reculé. Le Tricolore a dû venir de l'arrière à trois reprises avant de finalement l'emporter 4-3 devant 21 273 personnes qui ont assisté à un excellent spectacle.

Alex Kovalev a procuré les devants aux siens pour la première fois, la bonne, à 24,3 secondes de la fin de la courte période de prolongation. Son tir a mystifié le gardien Ryan Miller, qui a été confronté à un barrage de 46 lancers.

"J'ai vu la mince ouverture et j'ai dû m'assurer que la rondelle soit debout au lieu d'être à plat pour qu'elle y passe", a lancé Kovalev à la blague.

C'était un troisième but en autant de matchs pour le talentueux russe, à la suite d'une séquence de 19 rencontres sans filet.

"J'espère que j'ai retrouvé ma touche de marqueur. J'ai confiance aux lancers que je décoche. Je vise à des endroits précis. Auparavant, je ne savais pas trop où la rondelle irait. J'ai travaillé fort à l'entraînement et j'ai visionné mon DVD", a-t-il ajouté, visiblement heureux.

L'entraîneur Guy Carbonneau a souligné que Kovalev a voulu se racheter auprès de ses coéquipiers, après avoir écopé deux pénalités coûteuses.

En plus de jouer les héros en surtemps, il a habilement préparé le but égalisateur de Sergei Kostitsyn, son deuxième du match. Alex Tanguay a marqué l'autre but du CH, qui rejoue dès dimanche contre les Hurricanes de la Caroline, au Centre Bell. Andrei Markov a récolté deux aides.

Derek Roy, qui a étiré à neuf sa série de matchs avec au moins un point, Clarke MacArthur et Andrej Sekera ont déjoué Jaroslav Halak, qui a fait face à 34 lancers.

De la fougue

Les hôtes ont imposé le rythme, en déployant beaucoup de fougue. Ils ont eu l'initiative 12-3 en première période dans la colonne des mises en échec. Le trio de Maxim Lapierre en a appliqué les deux tiers: Tom Kostopoulos, quatre à lui seul, et Guillaume Latendresse, trois.

Georges Laraque, qui a livré un de ses meilleurs matchs cette saison, et Andrew Peters ont mis du piquant en engageant le combat, dès la deuxième minute. De longues préliminaires, mais un bref échange qui a été à l'avantage de Laraque.

Les Sabres ont pris les devants, à 9:10. Roy s'est emparé du disque en zone neutre, avant déjouer Halak d'un tir des poignets dans la partie supérieure du filet. Roy a coupé vers le centre du flanc droit, en utilisant le défenseur Patrice Brisebois comme écran.

Occasions ratées

Les équipes ont échangé les buts au deuxième tiers. Le Tricolore a d'abord créé l'égalité, à 5:17, au cours d'une double supériorité numérique, avant de voir ensuite les Sabres reprendre l'initiative à 15:21, également en supériorité numérique.

L'inefficacité du CH en avantage numérique lui a fait mal. Les hôtes n'ont profité que du cinq-contre-trois, la frappe de Sergei Kostitsyn, qui a bifurqué en amorce sur le bâton de Roy, a trompé la vigilance de Miller.

Les Sabres n'ont pas raté l'unique occasion qu'ils ont obtenue. MacArthur a placé la lame de son bâton au bon endroit devant Halak, n'ayant qu'à rediriger la passe vive de Jason Pominville.

"Bégin, Bégin"

Tanguay a fait 2-2 au début du dernier vingt. Il a effleuré le long tir de Roman Hamrlik. Miller n'a rien vu, Laraque passant devant lui au même moment.

Le Canadien a redoublé d'ardeur par la suite. Steve Bégin a animé le spectacle en distribuant les coups d'épaule et en se jetant devant des lancers. La foule s'est mise à scander son nom.

Mais Sekera a redonné l'avance aux visiteurs pendant un jeu de puissance à 13:20.

Kostitsyn a recréé l'impasse à 15:06, en concrétisant la passe de Kovalev, à la gauche de Miller.

La soirée était trop divertissante. Elle ne devait pas connaître son dénouement en temps réglementaire.

En voir plus