Skip to main content

Le Canadien va avoir besoin de renfort s'il veut vaincre les Bruins

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien peut-il fournir un meilleur effort qu'il l'a fait, lundi? Il va avoir besoin de renfort s'il veut rester en vie, mercredi.

Bob Gainey a mentionné qu'on va réévaluer l'état de santé des Alex Tanguay, Mathieu Schneider et même Andrei Markov au cours des 48 prochaines heures.

"Nous avons tous nos joueurs sur patins dans le moment", a indiqué l'entraîneur. Même Robert Lang patine, mais il serait fort surprenant qu'il soit de la partie dans la quatrième rencontre de la série contre les Bruins. Francis Bouillon a été incapable de revenir au jeu, samedi. On ne doit pas s'attendre à le revoir.

Affecté par des blessures à des rouages importants, le Canadien a tout un défi sur les bras. Dans son histoire, il n'a jamais surmonté un retard de 0-3 en neuf tentatives.

"On ne doit pas regarder trop loin devant, a relevé le capitaine Saku Koivu. Il y a peu d'aspects positifs dans le moment. Tout ce qu'on fait est insuffisant pour l'emporter."

Koivu a admis que l'absence d'éléments importants complique joliment la tâche de l'équipe.

"On manque les services de joueurs importants. Mais ça se joue sur la glace. On doit y aller avec les joueurs qu'on a en santé. On n'a pas le choix. C'est la réalité", a-t-il répondu.

Koivu a rendu hommage aux Bruins parce qu'ils préconisent un style fort efficace.

"Vous avez cinq joueurs devant vous dès que vous êtes en possession de la rondelle, a-t-il mentionné. Ils affichent beaucoup de patience. Ils n'attendent pas que vous commettiez des erreurs et ils vous font payer chacune chèrement. On ne déploie pas suffisamment de vitesse en zone neutre."

Cela dit, Koivu a argué que le Tricolore aurait mérité de détenir l'avance au terme de la première période.

"On a joué une solide première, mais les excellentes équipes comme les Bruins trouvent des façons de créer des bonds favorables. C'est ce qui est arrivé sur la séquence de leur premier but."

Gainey a dit que le but de Kessel, marqué sur une déviation devant le filet, a fait mal au CH comme un coup de poing au foie.

"C'est un but qui est arrivé de nulle part. Une passe errante de notre part a été retournée vers le but. Il y avait un joueur pour faire dévier la rondelle."

Le Canadien avait amorcé la soirée enragé comme des lions.

"Je suis satisfait de l'effort que les joueurs ont fourni. On a appris sur le tard qu'on serait privé de joueurs importants. Les joueurs qu'on a utilisés étaient bien concentrés et prêts à donner leur maximum."

Dans le camp des Bruins, Claude Julien était loin de pavoiser même s'il n'est qu'à une victoire d'éliminer la première équipe au sein de laquelle il a oeuvré comme entraîneur.

"Notre performance est très satisfaisante. Les gars ont une bonne attitude. On a beaucoup de leadership, de bons vétérans qui ont du vécu, les Zdeno Chara, Mark Recchi, Stéphane Yelle et même Shawn Thornton. Les jeunes n'ont pas le choix d'embarquer."

Julien a remarqué que l'équipe est plus détendue qu'elle l'a été en séries l'an dernier au Centre Bell.

"Le Centre Bell est un amphithéâtre intimidant. On l'a réalisé au cours des premiers matchs qu'on y a disputés en séries, l'an dernier. Les jeunes ont pu vivre l'expérience. Ils sont plus prêts à faire face à la situation cette année."

L'entraîneur était particulièrement satisfait du jeu que les Bruins ont offert en troisième période. On n'a presque rien donné au Canadien.

"On a bien protégé l'avance, sans trop se replier en défense. On a évité les revirements en zone neutre. Les gars ont fait de l'excellent travail. On a joué notre meilleure période du match."

En voir plus