Skip to main content

Le Canadien s'est accroché mais s'incline 4-2 face aux Sabres

LNH.com @NHL

BUFFALO - Ça n'a pas été un grand match. Le Canadien s'est accroché pendant toute la soirée, sans pouvoir prendre l'initiative. Les Sabres ont signé un troisième succès de suite, vendredi, en l'emportant 4-2 devant 18 690 spectateurs au HSBC Arena.

Les joueurs de l'entraîneur Guy Carbonneau tenteront de venger cet échec dès samedi, dans le deuxième volet de la série aller-retour entre les équipes.

Le premier but en huit rencontres de Thomas Vanek s'est avéré celui de la victoire. L'Autrichien a battu Carey Price d'un revers durant un jeu de puissance, à 8:33 de la fin du dernier tiers.

Il y avait du mécontentement dans le vestiaire du Canadien, à l'issue de la rencontre. On estimait que la pénalité à l'endroit du défenseur Mike Komisarek, qui a mené au but vainqueur, était injustifié. Komisarek a été puni pour avoir fait trébucher Derek Roy. Les reprises ont montré qu'il avait touché la rondelle du bâton avant de faire sauter les patins de Roy.

"Je ne dirai rien sinon je vais avoir une amende, a affimé Carbonneau. Il n'y avait aucune infraction sur le jeu. Mike a tenté de pousser la rondelle à l'extérieur de notre zone. C'était un bon jeu défensif."

Komisarek a également gardé pour lui la frustration qui l'habitait afin d'éviter de se retrouver dans le pétrin.

"Tout ce que je peux dire, c'est que je me suis appliqué à d'abord toucher au disque. C'est une décision malencontreuse parce qu'on avait pris le dessus en troisième. Les Sabres jouaient sur les talons."

Tomas Plekanec avait créé l'égalité 2-2, à 4:56 du dernier vingt, en déjouant Ryan Miller au terme d'une échappée. Le Tchèque a bloqué le tir du défenseur Jaroslav Spacek. La rondelle s'est retrouvée sur la lame du bâton d'Andrei Kostitsyn, qui a envoyé son coéquipier seul devant le gardien.

Chris Higgins, son huitième, a été l'autre marqueur du Canadien (12-7-3).

Daniel Paillé, qui a concrétisé le gain dans le filet abandonné avec 13 secondes, Derek Roy et Tim Connolly ont également contribué à l'attaque des Sabres (9-10-1), qui ont remporté la bataille des unités spécialisées. Jason Pominville a amassé deux aides.

Devant les filets, Price et Miller ont fait face à 32 lancers chacun.

En retard

Le CH tirait de l'arrière par un but au terme des deux premières périodes, qui n'ont pas tenu le public en alerte. Un peu plus et Higgins créait l'égalité vers la toute fin. Miller l'a frustré. Plus tôt, Guillaume Latendresse a manqué une belle occasion.

Le Tricolore a vu les Sabres prendre les devants 2-0, avant de révenir dans le coup à mi-chemin du deuxième tiers.

En supériorité numérique, Higgins y est allé d'une belle manoeuvre au haut de la zone, feignant de dégainer avant de couper vers le centre et de suprendre Miller d'un lancer des poignets.

Les hôtes venaient de doubler leur avance, peu de temps après la fin d'une supériorité. Connolly a concrétisé un long retour de lancer.

Les Sabres ont inscrit l'unique filet de la période initiale au cours d'un jeu de puissance, à 8:56. Positionné dans l'enclave, Roy a habilement redirigé le tir-passe d'Afinogenov.

Le Canadien n'a pu profiter d'une attaque massive de quatre minutes, à mi-chemin de l'engagement. Henrik Tallinder a été chassé pour quatre minutes parce qu'il a atteint de son bâton Alex Kovalev au visage.

Price a eu à s'illustrer aux dépens du Franco-Ontarien Paillé, qui a pu s'échapper devant lui. Le gardien n'a pas bronché.

En voir plus