Skip to main content

Le Canadien se bute aux Sabres à son retour au Centre Bell: revers de 1-0

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien n'y est pas allé d'un vilain effort, dimanche, à son premier match au Centre Bell depuis le 17 décembre. Surtout si on tient compte du fait que bien des équipes, après un long séjour à l'étranger, connaissent un lent départ à leur retour à domicile.

Ca n'a pas été le cas des hommes de Jacques Martin, qui ont connu une bonne première période. Mais ceux-ci se sont butés à un Ryan Miller en pleine forme, puis à une équipe des Sabres bien huilée.

C'a s'est finalement soldé par une victoire de 1-0 de la formation de Buffalo, qui a su profiter d'une bonne deuxième période pour prendre l'avance et ensuite la protéger grâce à un style de jeu sobre mais efficace, tant à l'attaque qu'en défensive.

Ce n'est pas un hasard si l'équipe de Lindy Ruff trône toujours au premier rang de la section Nord-Est.

"C'était comme un match des séries, a résumé Martin. C'a été une bonne partie de hockey, bien disputée de la part des deux équipes. On a obtenu plusieurs occasions de marquer qui ont nécessité de bons arrêts de leur gardien, tout comme notre gardien a dû se signaler aussi."

Miller a bloqué 30 tirs et signé son cinquième blanchissage de la saison, bon pour une égalité au premier rang de la LNH avec Ilya Bryzgalov, des Coyotes de Phoenix. Le gardien des Sabres en était à son 17e pinceau en carrière.

Tim Connolly, avec son 11e de la saison, a enfilé le seul filet de la rencontre à 6:56 de la deuxième période. Carey Price n'y était pour rien, l'attaquant des Sabres ayant repris le retour de son propre tir.

A son premier match à Montréal dans l'uniforme bleu-blanc-rouge, Benoit Pouliot a été l'attaquant le plus menaçant du Canadien, mais il a trop souvent manqué de précision. Il a obtenu au moins cinq occasions de marquer, mais enregistré seulement trois tirs au but. Il était sur la patinoire quand les Sabres ont marqué.

"Il faut donner crédit à Miller, il a joué un 'méchant' match, a commenté Pouliot. Personnellement, j'ai obtenu plusieurs occasions grâce aux passes de (Brian) Gionta et (Scott) Gomez, mais ces rondelles-là, il faut que je m'arrange pour que ça compte.

"Je n'étais pas trop stessé avant le match, ç'a bien été et j'ai aimé la réaction des spectateurs, a dit Pouliot de sa première sortie au Centre Bell comme joueur du CH. C'est dommage qu'on n'ait pas réussi à marquer pour eux."

Mine de rien, le Tricolore a prolongé à quatre sa séquence de revers au Centre Bell. Mais selon Martin, il ne faut pas accorder trop d'importance à cette statistique puisqu'elle a été entrecoupée d'une série de sept matchs à l'étranger, durant le temps des Fêtes, au cours de laquelle ses joueurs ont présenté une étonnante fiche de 6-1.

"On n'a pas joué ici depuis plus de deux semaines et une partie de notre personnel a changé depuis", a souligné l'entraîneur du Canadien, en faisant allusion à l'inclusion de Pouliot dans la formation, ainsi qu'aux retours au jeu d'Andrei Markov et Brian Gionta. "On a connu une bonne séquence à l'étranger et il s'agit de continuer à bâtir là-dessus."

Les trois joueurs qui ont manqué à l'appel lors de l'entraînement de samedi, les frères Andrei et Sergei Kostitsyn (blessures au bas du corps) et le défenseur Ryan O'Byrne (raisons familiales), n'ont pas affronté les Sabres.

Les Sabres d'abord

Pouliot a obtenu trois bonnes occasions de marquer en première période tandis que Tomas Plekanec, lors d'un jeu de puissance, a vu Miller bien suivre sa feinte lorsque l'attaquant tchèque s'est retrouvé seul avec le gardien de la sélection olympique américaine. Il a toutefois fallu attendre jusqu'en deuxième période pour assister à un premier but.

Et ce sont les Sabres qui l'ont marqué, malgré une domination de l'équipe locale au chapitre des tirs jusque-là. Connolly a alors accepté un relais de Jason Pominville et décoché un premier tir. La rondelle a virevolté jusque sur le poteau mais Connolly, alerte, a aussitôt poussé le retour au fond de la cage avant que Price ne puisse réagir.

Les Sabres ont renversé la vapeur en période médiane, dominant alors 15-9 après avoir cédé un avantage de 10-6 au Canadien lors du premier engagement.

Les joueurs montréalais ont menacé un tantinet en début de troisième, mais les Sabres ont ensuite resserré la vis et le Canadien a dû travailler fort rien que pour transporter le disque en zone adverse. Pouliot et Gionta ont réussi à menacer depuis l'enclave avec moins de cinq minutes à faire, sans succès.

Price a été remplacé par un sixième patineur avec 1:15 à faire. Michael Cammalleri a décoché un solide tir de l'aile droite, puis un autre de l'enclave, mais Miller a été alerte à chaque fois.

En voir plus