Skip to main content

Le Canadien rappelle le défenseur Yannick Weber des Bulldogs de Hamilton

LNH.com @NHL

BOSTON - Le Canadien s'est tourné vers son club-école de Hamilton dans l'espoir de relancer un jeu de puissance anémique en l'absence des défenseurs Andrei Markov et Mathieu Schneider, tous deux blessés.

Le Tricolore a rappelé Yannick Weber, qui sera en uniforme jeudi soir face aux Bruins de Boston. Le défenseur Doug Janik a fait le chemin inverse après avoir participé à deux matchs du Canadien.

Spécialiste de l'attaque, le défenseur suisse natif de Morges aura le mandat d'animer un jeu de puissance qui n'a rien produit en six supériorités numériques depuis que Markov et Schneider sont tombés au combat.

Il s'agit du deuxième rappel de Weber, âgé de 20 ans. Le 8 janvier, il a pris part au match contre Toronto, une victoire de 6-2 au cours de laquelle il a enregistré deux lancers en 15 minutes de jeu.

"On a changé un joueur rappelé d'urgence pour un autre, a commenté Bob Gainey. Weber a un style différent (de Janik). Il pourrait contribuer à l'attaque à cinq."

Gainey n'écarte pas l'idée de faire appel à sept défenseurs face aux Bruins. C'est dire que Mathieu Dandenault pourrait être retourné à la ligne bleue tandis que Weber évoluerait à l'aile.

Cette saison à Hamilton, sa première dans les rangs professionnels, Weber a amassé 44 points dont 16 buts en 68 rencontres. Ce rendement lui a permis de représenter les Bulldogs, au match des étoiles de la Ligue américaine, et d'être nommé dans l'équipe des recrues du circuit.

"C'est un des joueurs qui a le mieux progressé à sa première année dans la Ligue américaine, a noté Gainey. Il a été meilleur en deuxième qu'en première moitié de saison."

Une surprise

Weber ne s'attendait pas à un rappel après avoir vu Janik prendre le chemin de Montréal au début de la semaine.

"Janik a plus d'expérience. C'est pourquoi il a été rappelé en premier, a-t-il expliqué. Mais je suis en bonne forme actuellement. A Hamilton, l'attaque à cinq fonctionne bien."

Weber dit avoir amélioré son jeu à cinq contre cinq.

"C'était une faiblesse dans mon jeu à la fin du camp d'entraînement. C'est une facette sur laquelle j'ai travaillé toute l'année. Dernièrement, Sergio Momesso s'occupe des défenseurs. C'est un gars extra qui connaît son affaire."

Don Lever, son ancien entraîneur à Hamilton, croit que sa rapidité peut compenser pour son manque d'expérience et de robustesse.

"Il excelle à transporter la rondelle, fait valoir Lever. Il a aussi acquis de la maturité et ajouté un peu de muscle. Ce serait bien s'il pouvait nous avoir un but en supériorité numérique."

En voir plus