Skip to main content

Le Canadien perd le match et peut-être Robert Lang pour longtemps

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien pouvait rêver d'un super week-end en ce dimanche du Super Bowl. Les Bruins de Boston ont eu tôt fait de gâcher la fête.

Vainqueur la veille des Kings de Los Angeles, le Tricolore s'est incliné 3-1 au Centre Bell face aux Bruins dans un match qui a confirmé la supériorité des meneurs de l'Association de l'Est.

Le Canadien, vêtu de son uniforme "pyjama" de la saison 1912-1913, a commis trois erreurs qui ont mené à tous les buts des Bruins. Il n'en fallait pas davantage aux hommes de Claude Julien pour avoir raison de leurs rivaux de la section nord-est.

"On a perdu 3-1 contre la meilleure équipe dans l'Est et l'une des meilleures de la ligue, a déclaré Guy Carbonneau. Mais on a donné les trois buts alors qu'on avait le contrôle de la rondelle. C'est une chose qu'on ne peut faire contre Boston. C'est de valeur, on a joué un bon match."

Robert Lang, son 18e, a inscrit l'unique filet du bleu-blanc-rouge. Le Tchèque s'est toutefois blessé en troisième. Il a subi une coupure au tendon d'Achille. Si le tendon est sectionné, sa saison est terminée. Lang occupe le deuxième rang des pointeurs de l'équipe (18-21-39).

"Ca ne regarde pas bien", a reconnu Carbonneau, qui paraissait ébranlé après la rencontre.

Dennis Wideman, Shawn Thornton et Marc Savard, dans un filet désert, ont réussi les filets des Bruins.

A la suite de ce gain, Boston a atteint le plateau des 80 points. C'est 18 de plus que le Tricolore installé au quatrième rang, ex aequo avec les Rangers de New York.

L'attaque à cinq

L'action n'a pas manqué en première période même si les deux équipes ont dirigé seulement 13 lancers. Lang a inscrit le premier but de la rencontre à 18:18 lors d'une supériorité numérique. Aaron Ward était au banc des pénalités pour avoir "accroché" Max Pacioretty. Lang a eu raison de Tim Thomas d'un tir sous la barre transversale. Le Tricolore marquait ainsi en avantage numérique dans un 11e match sur 12. Andrei Markov a participé au but. Il s'agissait de son 40e point, un sommet chez les défenseurs de la Ligue nationale qu'il partage avec Mike Green, des Capitals de Washington.

Une erreur de Mike Komisarek a mené au but de Wideman alors qu'il restait seulement six dixièmes de seconde à la période. Komisarek a cherché à dégager son territoire par le centre. Wideman a intercepté la rondelle qu'il a aussitôt logée derrière Carey Price. Les équipes évoluaient alors à quatre contre quatre.

"J'ai commis une erreur, je le reconnais, a plaidé Komisarek. Je dois réaliser ce genre de jeu.

"Mais pour gagner, nous avons besoin de la contribution de tout le monde."

Alex Henry prenait part à son premier match dans l'uniforme du Canadien. A six pieds six pouces et 230 livres, Henry ne craint pas de jeter les gants. C'est ce qu'il a fait devant Thornton dans un long combat qui n'a pas fait de vainqueur.

"On était d'accord pour se battre", a dit Henry, qui arborait une coupure sous l'oeil gauche.

Les erreurs ont été coûteuses dans ce match. En deuxième, Guillaume Latendresse a commis à son tour un revirement dans son territoire. Thornton en a profité pour donner les devants aux Bruins à 8:02. Latendresse était aussi sans bâton, ayant dû remettre le sien à Francis Bouillon.

Le Tricolore a gaspillé une occasion en or de créer l'égalité alors qu'il a pu attaquer à cinq contre trois pendant une minute 21 secondes. Sans résultat. Le public n'a pas caché son mécontentement.

"Un but aurait été plaisant, a reconnu Carbo, insatisfait de son attaque à cinq. On va devoir avoir une autre réunion."

Le Canadien a perdu un élément important en troisième quand Lang s'est blessé en mettant Stéphane Yelle en échec le long de la clôture. Latendresse s'est aussi blessé à une épaule en troisième. Malgré leur absence, le Tricolore est venu près d'égaler la marque en fin de match.

Savard a complété dans un filet désert.

En voir plus