Skip to main content

Le Canadien perd 2-0 à Nashville en l'absence de Brian Gionta

LNH.com @NHL

NASHVILLE, Tennessee - Carey Price n'a peut-être pas connu une soirée à la Ron Tugnutt, mais ce n'était pas loin. Le gardien du Canadien a vu les Predators de Nashville diriger 55 de tirs vers lui, samedi, dans une défaite de 2-0 des hommes de Jacques Martin.

Steve Sullivan a marqué les deux buts de la rencontre. Jean-Pierre Dumont, le meilleur pointeur des Predators, a amassé une aide. Pekka Rinne n'a eu besoin que d'effectuer 20 arrêts pour réaliser son deuxième blanchissage de la saison, le neuvième de sa carrière.

"Quand tu ne gagnes pas les batailles individuelles, c'est ce qui arrive", a souligné Martin après la rencontre, sur les ondes de RDS.

"C'est malheureux, après avoir fait des progrès depuis cinq matchs et commencé à mieux jouer défensivement, d'avoir un tel manque d'effort", a déploré l'entraîneur du Canadien, dont les réponses plus laconiques que d'habitude en point de presse trahissaient sa frustration.

Si les Predators ont l'attaque la plus anémique de l'Association Ouest, ce n'est pas ce que Price a vu, samedi. Il a affronté un barrage de 24 tirs en première période et de 18 lancers en deuxième. Il a néanmoins permis à ses coéquipiers d'amorcer la troisième avec un déficit de 1-0 seulement.

"(Price) a accompli le travail, mais c'est un jeu d'équipe et il aurait fallu avoir une meilleure préparation de ses coéquipiers", a ajouté Martin.

Les joueurs du Tricolore ont repris du poil de la bête en début de troisième mais les Predators ont répliqué avec un but d'assurance, alors que Sullivan a complété son doublé, cette fois lors d'un avantage numérique à cinq contre trois.

Privée de Brian Gionta, qui n'a pu enfiler l'uniforme à cause d'une blessure au bas du corps, l'attaque tricolore a été blanchie pour la deuxième fois en trois matchs cette semaine. Le Canadien s'est incliné 1-0 contre les Flames de Calgary au Centre Bell, mardi dernier.

"Ce n'est pas le même genre de blanchissage, a toutefois tenu à préciser Martin. Ce soir, il manquait la cohésion et la volonté de gagner les batailles individuelles."

Les 53 arrêts de Price sont un sommet en carrière pour le gardien de 22 ans. Ils égalent aussi le record d'équipe du Canadien établi par Wayne Thomas, le 10 mars 1974, dans une victoire de 5-4 contre les Penguins de Pittsburgh.

Tugnutt a fait sa marque dans la LNH le 21 mars 1991 quand, devant le filet des Nordiques de Québec, il a bloqué 70 des 73 tirs dirigés vers lui par les Bruins de Boston. Il avait alors permis aux siens de faire match nul 3-3.

Le Tricolore sera de retour au Centre Bell, mardi, à l'occasion de la visite des Hurricanes de la Caroline.

Une absence remarquée

Gionta, qui avait raté quelques séances d'entraînement ces derniers temps mais avait quand même joué le lendemain, n'a pas été en mesure d'enfiler l'uniforme cette fois. Maxim Lapierre est celui qui a tenté de combler, au sein du premier trio, le trou laissé par celui que bien des gens considèrent comme le prochain capitaine du Canadien.

L'absence de Gionta a aussi fait en sorte qu'au lieu de se retrouver en pénitence dans les gradins comme Martin prévoyait le faire, Guillaume Latendresse a été inséré dans la formation. Utilisé avec Ryan White et Kyle Chipchura, qui était de retour en uniforme après avoir été laissé de côté pendant quatre rencontres, Latendresse n'a pas pu saisir la chance inattendue qui s'offrait à lui.

Jaroslav Spacek, lui, a joué malgré une blessure à la jambe. Il a disputé 17:54 de jeu et terminé la soirée avec un différentiel de moins-1.

Un barrage de tirs

Nashville a dominé 24-4 au chapitre des lancers en première période. Ces 24 tirs représentaient un record de concession pour Nashville. Dans les circonstances, un déficit de 1-0 à la première pause n'était pas si mal pour les visiteurs.

Sullivan a fait mouche à 10:48 après avoir repris le retour de son propre tir. Il a décoché un premier lancer de loin, avant de profiter du fait que Spacek s'était étendu devant lui pour le contourner et se retrouver seul devant Price au moment de récupérer le rebond.

Le mitraillage de Price s'est poursuivi en deuxième, quand les Predators ont dominé 18-6. Nashville n'a toutefois pu accroître son avance, voyant notamment un but lui être refusé en fin d'engagement parce que Jason Arnott a gêné le travail du gardien.

Encouragés par le fait qu'ils n'avaient qu'un but à marquer pour égaler les chances, les joueurs montréalais ont forcé la gomme en début de troisième, dominant enfin au compte des tirs - 8-5 à un certain moment. Sullivan leur a toutefois coupé les jambes avec son but en avantage numérique à 12:59, réussi quand il a repris le retour d'un tir de Shea Weber.

Les Predators ont fini par obtenir 13 tirs en troisième, contre 10 pour le Canadien.

En voir plus