Skip to main content

Le Canadien amorce jeudi son plus long séjour de la saison à domicile

LNH.com @NHL

MONTREAL - Il n'y a rien comme la douceur du foyer. Après avoir complété son plus long périple de la saison (10 jours), le Canadien va amorcer son plus long séjour à domicile, jeudi.

Le Tricolore va disputer ses six prochains duels dans le "confort douillet" du Centre Bell, en inaugurant d'abord sa 101e saison face à l'Avalanche du Colorado. Il va ensuite accueillir, dans l'ordre, Alex Kovalev et les Sénateurs d'Ottawa, samedi, les Thrashers d'Atlanta, mardi prochain, les Islanders de New York (le 22), les Rangers de New York (le 24) et de nouveau les Islanders (le 26).

Samedi, le CH a clôturé son voyage de cinq rencontres avec une fiche de 2-3. Après avoir remporté ses deux premières de la saison en prolongation à Toronto (4-3) et à Buffalo (2-1), il est rentré de l'ouest canadien les mains vides - défaite de 4-3 à Calgary, de 7-1 à Vancouver et de 3-2 à Edmonton.

Il ne s'agissait pas de la plus longue série de matchs de l'équipe à l'extérieur. En décembre, elle va en disputer sept en succession sur les patinoires étrangères, mais le voyage va être entrecoupé par le congé de Noël.

En attendant, le Canadien va tenter de renouer avec le succès chez lui, à l'occasion de la première visite de l'Avalanche en tout près de trois ans.

La dernière fois que l'Avalanche a été de passage à Montréal, le 21 octobre 2006, le Canadien avait fait la fête au gardien José Théodore qui en était à sa première sortie contre son ancienne équipe, en le déjouant huit fois, à la grande satisfaction de la foule. Chris Higgins avait obtenu le but gagnant du gain de 8-5 et le Suisse David Aebischer l'avait emporté devant le filet, vous vous souvenez?

Comme le temps passe vite. Seulement deux joueurs de la mouture actuelle du Tricolore, Guillaume Latendresse et Tomas Plekanec, étaient de la partie!

L'Avalanche a eu beau procéder également à toute une refonte, six éléments sont toujours là: les attaquants Milan Hejduk, Paul Stastny, Wojtek Wolski et Marek Svatos ainsi que les défenseurs Brett Clark et Jon-Michael Liles.

Le Canadien a gagné ses deux dernières confrontations contre l'Avalanche. Mais il montre une fiche négative de quatre victoires, 10 défaites, incluant deux en prolongation, et trois verdicts nuls depuis que les Nordiques de Québec sont devenus l'Avalanche.

Sobres cérémonies

Après avoir lancé les activités du centenaire en grande pompe lors du match inaugural au Centre Bell, il y a un an, on doit s'attendre à de sobres cérémonies, jeudi.

"Il n'y a rien de spécifique de prévu lié au centenaire, a laissé savoir, lundi, le vice-président aux communications de l'équipe, Donald Beauchamp. Il y aura présentation des joueurs, comme à l'accoutumée."

L'an dernier, on avait procédé au lancement de l'Anneau d'honneur en hommage aux 44 joueurs et 10 bâtisseurs de l'équipe immortalisés au Temple de la renommée du hockey. Quelques jours plus tard avait eu lieu la première des 12 soirées des "chandails du centenaire". Il y en a eu sept au total. Les cinq autres auront lieu cette saison.

La première prendra place le 31 octobre, soirée de l'Halloween. Afin de souligner l'événement, le Canadien va se déguiser en "barbier", en portant l'affreux chandail rayé bleu-blanc-rouge, qui lui a attiré de la malchance la saison dernière.

Le 1er février, le CH avait perdu les services des attaquants Robert Lang et Guillaume Latendresse, blessés sérieusement, en plus de s'incliner face aux Bruins de Boston. Les dirigeants avaient refusé, vers la fin de la saison, de porter de nouveau le chandail maudit. On profitera donc de la visite des Maple Leafs de Toronto afin d'essayer de conjurer le mauvais sort.

Les joueurs porteront deux autres nouveaux chandails d'époque cette saison, deux fois chacun. Les dates restent à être établies.

"Il n'y a pas de soirées de retrait de chandail planifié (en 2009-10)", a précisé Beauchamp. La soirée du retrait du numéro 33 de Patrick Roy, le 22 novembre dernier, a été la dernière des sept qui ont été présentées depuis le 12 novembre 2005, dans le cadre du centenaire.

Samedi, le retour d'Alex Kovalev va susciter énormément d'intérêt chez les partisans. L'ancien numéro 27 va sûrement tenter d'épater la galerie en plein Centre Bell face à l'équipe pour laquelle il a évolué pendant un peu plus de quatre saisons.

Ce sera également soirée de retrouvailles pour l'entraîneur Jacques Martin, qui affrontera les Sénateurs en saison régulière pour la première fois depuis le 7 février 2008 quand les Panthers de la Floride s'étaient inclinés 5 à 4 à Ottawa.

En voir plus