Skip to main content

Le Canadien acculé au mur après avoir perdu 4-2 contre les Bruins

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le Canadien se retrouve dans une fâcheuse position après avoir encaissé un troisième revers d'affilée, lundi, dans la série l'opposant aux Bruins de Boston. Manquant les services d'Alex Tanguay et de Mathieu Schneider, en plus de ceux d'Andrei Markov, le Tricolore a lutté avec l'énergie du désespoir avant de plier l'échine 4-2 en présence d'une salle comble qui s'est époumonée au Centre Bell.

Le CH risquera donc de voir la saison de son centenaire prendre fin de façon abrupte, mercredi, à l'occasion du quatrième duel de la série quart de finale de l'Association Est entre les deux équipes. A neuf reprises dans son histoire, il a accusé un retard de 0-3 dans une série au meilleur de sept. Il a perdu les neuf fois, dont trois contre les Bruins. Au mieux, il a étiré la série à cinq matchs.

?a augure plutôt mal, d'autant plus que les Bruins jouent comme les champions d'association qu'ils ont été en saison régulière. L'absence de Milan Lucic, sous le coup d'une suspension, ne les a pas affectés.

"C'est la pire des situations, mais c'est le plus beau défi, a affirmé Gainey. Je préférerais qu'on ne soit pas dans cette position. Nous avons abordé la série en ayant comme objectif de gagner un match. Nous ne l'avons pas fait encore."

Phil Kessel, son troisième de la série, Shawn Thornton et Michael Ryder ont déjoué Carey Price, confronté à 29 lancers. Chuck Kobasew a complété dans le filet abandonné, à 37 secondes de la fin.

Pour Ryder, il pouvait difficilement espérer un meilleur scénario en réussissant le but gagnant dans l'amphithéâtre de son ancienne équipe.

"Michael doit être sûrement heureux, a avancé l'entraîneur des Bruins, Claude Julien. Il connaît de bonnes séries, c'est tout en son honneur."

Chris Higgins, son deuxième, et le jeune défenseur Yannick Weber ont fourni la réplique contre Tim Thomas, mis à l'épreuve 23 fois - huit seulement dans les 35 dernières minutes de jeu. Weber a de plus amassé une passe.

Départ survolté

La foule a admirablement bien rempli son rôle de septième joueur en ouverture de soirée, comme si elle désirait en faire un peu plus afin de combler l'absence des Tanguay et Schneider.

Ses favoris ont répondu en connaissant un départ survolté. Ils ont multiplié les coups d'épaule et les charges vers le filet de Thomas.

Andrei Kostitsyn a freiné ce fougueux élan, à 3:41, en écopant une pénalité pour coup de bâton en zone neutre. On a bien résisté en infériorité numérique, Price réalisant un bel arrêt aux dépens de Kobasew.

Il restait à aller chercher ce précieux premier but, ce que Higgins a fait à 11:52. Le tir des poignets qu'il a décoché en s'amenant du flanc gauche a fait mal paraître Thomas.

Les hôtes n'ont pas conservé leur première avance de la série longtemps. Un revirement provoqué par Mike Komisarek a pavé la voie au but de Kessel, à 18:35. Le défenseur Dennis Wideman a intercepté la tentative de passe de Komisarek vers Gregory Stewart, avant de viser Kessel dans l'enclave. Le jeune attaquant a habilement redirigé le disque.

C'était le deuxième tir seulement des visiteurs à égalité numérique.

"Aucun doute que ç'a été un gros but pour nous", a souligné Julien.

"On a commencé le match en affichant beaucoup d'intensité. On aurait voulu se forger une avance de deux buts, mais ça ne s'est pas produit, a mentionné Gainey. On aurait préféré terminer le premier vingt en ayant l'avance."

Les Bruins contre-attaquent

La tempête passée, les Bruins ont déployé leurs stratégies au deuxième vingt, en prenant les devants à deux reprises.

Le robuste Thornton a fait 2-1 à 3:36, avant que le jeune Weber ne créé l'égalité à 5:16. Pour les deux joueurs, il s'agissait d'un premier but en séries de la coupe Stanley. Thornton, qu'on a laissé sans surveillance dans l'enclave, en était à sa 25e rencontre. Byron Bitz a récolté un premier point à ses débuts en séries sur la séquence.

Weber, lui, a trompé la vigilance de Thomas à l'aide d'un tir décoché vivement à la suite de la remise en jeu remportée par Glen Metropolit.

Les Bruins ont augmenté le rythme à compter de ce moment, ayant le meilleur 14-3 au chapitre des tirs jusqu'à la conclusion de la période.

Ryder leur a redonné l'avance, à 18:28, en concrétisant un deuxième long retour de lancer de suite accordé par Price.

En troisième, les Bruins ont préconisé un style hermétique des plus efficaces. Le Canadien n'a pu profiter d'une fin de jeu de puissance en amorce de période, ainsi que d'une autre attaque massive à mi-chemin de l'engagement. Il a été blanchi en trois occasions au total.

En voir plus