Skip to main content

Le Canada et les É-U s'affrontent en demi-finale

McDavid et Matthews croisent le fer à nouveau avec une place en finale à l'enjeu

par Carol Schram / Correspondante LNH.com

MOSCOU -- Le temps est venu pour le deuxième tour du duel Connor McDavid vs. Auston Matthews.

McDavid (Oilers d'Edmonton) et le Canada affronteront Matthews (admissible au repêchage 2016) et les États-Unis en demi-finale du Championnat mondial 2016 de la FIHG samedi (13h H.E.; RDS, TSN) au Palais de glace à Moscou.

Matthews entamera le match sur une lancée après avoir inscrit l'unique but en temps réglementaire pour les États-Unis ainsi que le but victorieux en fusillade d'un gain de 2-1 contre la République tchèque jeudi en quart de finale. Il mène les Américains avec cinq buts et trois aides, et l'entraîneur John Hynes (Devils du New Jersey) met le jeune attaquant dans les situations cruciales où il pourra avoir le plus grand impact. Matthews se montre à la hauteur des attentes.

Il y a deux semaines à St-Pétersbourg, McDavid, le choix no 1 du repêchage 2015 de la LNH, a affronté Matthews, qui se classe au premier rang de la liste des patineurs internationaux selon le Bureau central de dépistage en vue du repêchage 2016, dans la victoire de 5-1 du Canada face aux États-Unis.

« C'est certainement agréable d'être de l'autre côté [du repêchage] », a déclaré McDavid après le match au sujet de la situation dans laquelle Matthews se retrouve maintenant. « C'est une expérience plaisante, mais il y a beaucoup de pression qui l'accompagne, et beaucoup d'attention. Je suis sûr qu'il fait de son mieux pour tenter d'en profiter. »

Le gagnant du match Canada-États-Unis affrontera le gagnant du match Finlande-Russie dimanche dans le match pour la médaille d'or.

McDavid et Matthews ont reçu plusieurs éloges pour leur maturité sur la glace pendant le tournoi. À la fin de la ronde préliminaire, McDavid évoluait au sein d'un trio avec Taylor Hall (Oilers) et Matt Duchene (Avalanche du Colorado) pour le Canada; Matthews est devenu le centre du premier trio américain entre Dylan Larkin (Red Wings de Detroit) et Nick Foligno (Blue Jackets de Columbus).

« Auston est un excellent joueur et j'aime beaucoup jouer avec Dylan Larkin, a dit Foligno. C'est ce que j'aime de ce tournoi. Tu as l'occasion d'évoluer avec de différents joueurs et voir comment ils fonctionnent. Nous sommes parvenus à établir une belle complicité. »

Malgré ses talents exceptionnels offensifs, McDavid est un des deux attaquants canadiens qui n'ont pas encore marqué un but au cours des huit premiers matchs du tournoi. Il trouve cependant d'autres moyens d'apporter des contributions, ayant fabriqué plusieurs beaux jeux avec Hall.

L'entraîneur du Canada Bill Peters (Hurricanes de la Caroline) a également augmenté le temps d'utilisation de McDavid pendant le tournoi.

« C'est une chose de patiner à l'entraînement et de faire tout l'exercice pour demeurer en bonne forme, a noté Peters. Le rythme d'un match est quelque chose complètement différente. Tous les trois joueurs (McDavid, Hall et Duchene) peuvent patiner. Il y a beaucoup de chimie. C'est un trio dangereux. »

Bien que McDavid enregistre presque un point par match grâce à ses sept aides en huit parties, il ne figure qu'à égalité au sixième rang des marqueurs du Canada, qui mène le tournoi en marquant en moyenne cinq buts par match. McDavid n'a pas encore affecté le résultat d'un match pendant ce tournoi de la même façon dont Matthews l'a fait en quart de finale contre les Tchèques.

Même si le Canada (6-0-0-1) a totalement dominé les États-Unis (3-0-1-3) en ronde préliminaire, le gardien du Canada Cam Talbot (Oilers) fait remarquer des similarités entre les performances des deux jeunes formations.

« Je crois qu'ils ont crû dans chaque match, tout comme nous », a dit Talbot.

Au sujet de ce à quoi il s'attend des Américains samedi, Talbot a montré beaucoup de respect envers le prochain adversaire du Canada.

« Ça va être une bataille, a-t-il dit. Ils ont battu une équipe très talentueuse dans les Tchèques, et ils vont travailler dur. Ça ne va pas être le même match qu'auparavant. Nous devrons être prêts. »

Après la défaite de 4-0 du Canada aux mains de la Finlande dans le dernier match de la ronde préliminaire, Peters a été récompensé pour sa décision de donner à ses joueurs un jour de congé pour se remettre et se reposes. Le Canada a rebondi avec une victoire de 6-0 contre la Suède pour passer en demi-finale. Alors que le Canada voyageait de St-Pétersbourg à Moscou vendredi pour les deux dernières rondes du tournoi, Peters a de nouveau décidé de ne pas tenir une séance d'entraînement.

« Nous avons hâte de nous rendre à Moscou, a dit Peters. C'était toujours l'objectif quand nous étions à St-Pétersbourg et la demi-finale et la finale allaient avoir lieu dans une ville différente. Vous voulez vous rendre à cette ville.

« Nous sommes parvenus à l'accomplir. »

Pour le Canada et les États-Unis, le tournoi 2016 représente la deuxième apparition de suite pour chaque équipe dans la ronde des médailles. Le Canada a vaincu la Russie 6-1 à St-Pétersbourg il y a un an pour remporter sa première médaille d'or depuis 2007. Les Américains ont mis la main sur la médaille de bronze pour la première fois depuis 2004.

En voir plus