Skip to main content

FIHG : Le Canada bat facilement la Slovaquie 5-0

Cam Talbot repousse 18 tirs; le Canada annonce que Ryan Ellis des Predators sera ajouté à l'équipe

par Emna Achour / Correspondante LNH.com

ST-PÉTERSBOURG, Russie - Équipe Canada a confirmé l'ajout d'un huitième défenseur à sa formation, samedi, alors que Ryan Ellis devrait rejoindre ses nouveaux coéquipiers sous peu.

 

L'entraîneur Bill Peters en a fait l'annonce à la suite de la victoire par jeu blanc de 5-0 de son équipe face à la Slovaquie dans le cadre du Championnat du monde 2016 de la FIHG.

 

« Il a déjà représenté le pays à plusieurs reprises, a remporté le tournoi des moins de 17 ans, des moins de 18 ans, à participé à trois reprises au Championnat mondial junior, gagnant l'or une fois et prenant part à la finale les deux autres fois, a déclaré Peters. Nous sommes tous très heureux de l'accueillir et je crois qu'il l'est tout autant de nous rejoindre.

 

« Quand on lui a demandé s'il était intéressé, il a dit oui sans hésitation et je pense que sa prochaine question a été, 'Suis-je sur le prochain vol?'. C'est le genre de joueur qu'on recherche; un joueur passionné qui veut être ici et qui veut être champion du monde. » 

Déjà bien nanti à l'attaque avec quatre trios aptes à marquer, le Canada serait à la recherche d'un défenseur de premier plan capable d'évoluer sur le jeu de puissance depuis le début du tournoi. L'élimination des Predators de Nashville en deuxième ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley jeudi a libéré deux défenseurs correspondant aux critères d'Équipe Canada, Ellis et Shea Weber. Mais d'après Darren Dreger du réseau TSN, Weber aurait refusé de faire le voyage puisqu'il se sentirait trop épuisé.

 

En attendant, les Canadiens ne se sont pas trop mal débrouillés samedi, alors que cinq joueurs différents ont touché la cible pour la formation canadienne. Morgan Rielly, Matt Duchene, Taylor Hall, Mark Scheifele et Derick Brassard ont tous déjoué le gardien slovaque Julius Hudacek, qui a effectué 28 arrêts dans la défaite.

 

« Je me sens de plus en plus confortable devant le filet », a indiqué le gardien canadien Cam Talbot, qui a repoussé les 18 lancers qui ont été dirigés vers lui samedi, réalisant ainsi son deuxième blanchissage du tournoi. « On passe de longues séquences sans accorder trop de chances de marquer, alors tout ce que j'ai à faire c'est de tenter de demeurer concentré. Ce groupe joue tellement bien défensivement, j'ai vraiment beaucoup de plaisir à jouer derrière cette équipe. »  

 

Le Canada est toujours invaincu en cinq parties, totalisant 30 buts et n'en ayant accordés que quatre.

 

« Ce n'était pas un match facile », a mentionné le capitaine de la formation Slovaque, Andrej Sekera des Oilers d'Edmonton. « C'est une équipe très solide et leur dernière défaite en Championnat du monde remonte à il y a longtemps déjà, alors on savait que ce ne serait pas évident. Mais on a commis trop de revirements et ils ont utilisé leur vitesse et leur intensité pour nous les faire payer. »

 

Brassard a également récolté une aide sur le but de Rielly pour terminer la rencontre avec deux points, tout comme Mark Stone. Hall a quant à lui repris le sommet des buteurs - à égalité avec le Suédois Gustav Nyquist - grâce à son sixième filet du tournoi.

 

Le but de Scheifele a probablement été le plus spectaculaire du match. En fin de deuxième tiers, l'attaquant des Jets de Winnipeg a capté une passe précise de Sam Reinhart depuis l'arrière du filet avant de servir une tasse de café à l'ailier slovaque Tomas Jurco et de déjouer Hudacek alors qu'il ne restait que 1:25 à l'engagement.

 

Les Slovaques ont été limités à seulement trois tirs en troisième période, eux qui peuvent remercier leur gardien sans qui le pointage aurait pu être beaucoup plus élevé en faveur du Canada.

 

Leurs deux derniers matchs de la ronde préliminaire ne seront cependant pas plus faciles que celui de samedi, alors qu'ils affronteront la puissante Finlande dès dimanche et les États-Unis mardi.

 

« On n'a rien à perdre », a évoqué Sekera par rapport à leurs deux prochains duels. « Je ne crois pas qu'on ait de pression sur les épaules. On devra seulement essayer de leur soutirer quelques points et voir ce qui se passe. » 

En voir plus