Skip to main content

Le but vainqueur de Ward ram?ne certaines tensions raciales ? Washington

LNH.com @NHL

WASHINGTON - Ce n'est qu'aux ?tats-Unis, diront certains, qu'un septi?me match des s?ries de la LNH peut mettre ? jour des relents de la tension raciale qu'on peut trouver en sol am?ricain.

Joel Ward, qui est Noir, ?tait vu comme un h?ros ? Washington - c'est lui qui a marqu? le but gagnant en match ultime la veille, permettant aux Capitals d'?liminer les champions en titre de la coupe Stanley, les Bruins de Boston, avec un gain de 2-1.

Le Torontois Ward, dont les parents sont de la Barbade, a d?jou? une figure bien peu populaire dans la capitale am?ricaine: le gardien Tim Thomas, qui a fait la manchette pour ne pas avoir accompagn? son club ? la Maison-Blanche pour ?tre f?licit? par le pr?sident Barack Obama, plus t?t cette ann?e.

Thomas a dit que sa d?cision n'?tait rien de plus qu'une protestation contre la taille du gouvernement f?d?ral, mais pour plusieurs personnes, les explications avaient peu ou pas de valeur.

Dans les m?dias sociaux, jeudi, certains voyaient dans le d?nouement de la s?rie une forme de karma, mais d'autres y sont all?s d'insultes raciales ? l'endroit de Ward, ce qui a ?t? condamn? par la LNH et les Bruins. Ces derniers, par communiqu?, ont dit que ?ces points de vue ignorants et de tr?s mauvais go?t ne refl?tent aucunement les opinions de qui que ce soit de notre organisation.?

Ward a dit que m??me si les messages ??taient de nature choquante, ils n'ont pas g??ch?? sa journ??e.

????a ne m'??branle pas du tout, a t-il confi?? au USA Today. Nous avons gagn?? et nous passons ?? l'??tape suivante. Les gens vont toujours dire ce qu'ils veulent.??

Ward mentionne n'avoir jamais v??cu de racisme dans la LNH.

??C'est s??r que je suis le seul Noir dans un vestiaire o?? il y a une vingtaine de Blancs et il y a des diff??rences culturelles, comme les go??ts musicaux, mais je n'ai jamais entendu quelque chose de p??joratif.??

Paul Paformak, un partisan de longue date des Capitals qui habite ?? Arlington, en Virginie, a dit que les amateurs de sport de la r??gion ne regardent pas la couleur de la peau de leur favoris, et que la col??re envers Thomas venait du fait qu'il a entrem??l?? le sport et la politique.

??Nous ne comprenons pas la mentalit?? de ceux qui font des commentaires racistes, a dit Paformak, 45 ans. ??a n'a pas d'importance pour nous d'o?? viennent les athl??tes. Aussi, nous trouvons qu'il ne faut pas m??ler politique et sport, comme Thomas l'a fait. La politique est d??j?? tellement omnipr??sente ici que le sport est une ??vasion, un ??chappatoire.??

En voir plus