Skip to main content

Le but de Hinostroza donne la victoire à Chicago

Il brise l'égalité avec 4:25 à écouler face aux Blues dans un prélude de la Classique hivernale Bridgestone 2017

par Louie Korac / Correspondant LNH.com

ST. LOUIS - Vinnie Hinostroza a fait mouche avec seulement 4:25 à écouler en troisième période pour mener les Blackhawks de Chicago à une victoire de 6-4 sur les Blues de St. Louis, samedi, au Scottrade Center. C'était le dernier affrontement entre les deux équipes avant la Classique hivernale Bridgestone 2017 au Busch Stadium le 2 janvier prochain.

Artemi Panarin a marqué un but et s'est fait complice de deux autres pour les Blackhawks (21-8-4), qui ont remporté leurs quatre dernières parties. Les autres buts des vainqueurs sont allés à Patrick Kane, qui a aussi récolté une aide, Dennis Rasmussen, Brian Campbell et Niklas Hjalmarsson. Scott Darling a repoussé 23 tirs devant la cage de Chicago.

Pour la première fois en 68 matchs, Patrik Berglund a marqué deux fois. Les autres buteurs des Blues ont été Kyle Brodziak et Alex Pietrangelo. Joel Edmundson a été crédité de trois mentions d'assistance. C'est son plus haut total de points en un match en carrière dans la LNH. Jake Allen a bloqué 30 lancers devant la cage des Blues (17-11-4), qui ont vu leur série de matchs avec au moins un point à domicile s'arrêter à 14 (11-0-3).

Allen subissait la défaite pour la première fois en temps réglementaire au Scottrade Center (11-1-2). Il a aussi vu sa série de huit victoires à domicile être stoppée par les Blackhawks.

Video: Chicago signe un quatrième gain d'affilée

Hinostroza a battu Allen avec un tir du revers après s'être emparé d'un retour de lancer de Brent Seabrook. 

Hjalmarsson a nivelé la marque 4-4 à 1:00 du dernier vingt avec un tir frappé et Panarin a complété le pointage avec un but dans une cage déserte alors qu'il ne restait que 49 secondes à faire.

Berglund a compté lors d'une échappée à 41 secondes au début de la première période. Chicago a ensuite créé l'égalité 1-1 avec seulement 25,2 secondes à écouler quand Rasmussen a fait bouger les cordages après avoir saisi un retour de lancer. Les deux équipes ont uni leurs efforts pour faire scintiller la lumière rouge cinq fois au cours du deuxième tiers.

En voir plus