Skip to main content

L'avion des Capitals coincé sur le tarmac en raison d'un orage

Les joueurs de Washington ont dû prendre leur mal en patience pendant deux heures à leur retour à la maison

par Tracey Myers @TraMyers_NHL / Journaliste NHL.com

WASHINGTON - Les Capitals de Washington ont fait face à de l'adversité en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, que ce soit en tirant de l'arrière dans des séries ou en voyant des joueurs clés se blesser.

Jeudi, un orage faisait figure d'adversité.

Les Capitals sont revenus à Washington de Las Vegas, jeudi, atterrissant à l'aéroport international Dulles aux alentours de 17 h. Mais en raison d'éclairs dans la région, le personnel au sol de l'aéroport n'a pu sortir et s'occuper de l'avion.

À LIRE : Le monstre des Capitals amputé d'une tête? | De la patience qui rapporte gros pour les Capitals | Bouchard : Deux premiers matchs serrés et enlevants en Finale

« Il pleut des cordes et le personnel au sol ne peut nous faire sortir de l'avion », a raconté l'entraîneur des Capitals Barry Trotz lors d'une conférence téléphonique.

Sam Sweeney, de WJLA-TV (ABC) à Washington, a rapporté que la famille d'Alex Ovechkin attendait à l'aéroport, alors que les Capitals étaient coincés dans l'avion.

Sweeney a publié un message sur Twitter mentionnant que les Capitals étaient sortis de l'avion aux alentours de 19 h.

Washington a fait face à l'adversité au cours du tournoi printanier. Ils tiraient de l'arrière 2-0 contre les Blue Jackets de Columbus en première ronde avant de gagner la série en six parties. Ils ont vaincu leur bête noire en séries, les Penguins de Pittsburgh, au deuxième tour. Ils ont dû se passer de certains de leurs meilleurs attaquants. Andre Burakovsky a raté 10 matchs en raison d'une blessure au haut du corps et Nicklas Backstrom a raté quatre rencontres en raison d'une blessure à la main droite. Evgeny Kuznetsov a subi une blessure au haut du corps dans le match no 2 contre les Golden Knights. Trotz n'avait d'ailleurs pas de mise à jour à offrir sur l'état de santé de Kuznetsov.

La situation de jeudi à l'aéroport n'était qu'un autre défi.

« Nos gars sont corrects, a mentionné Trotz. Voilà encore un peu d'adversité à laquelle il faut faire face. On en rit toujours un peu. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.