Skip to main content

L'aventure se poursuit pour Victor Mete

Le petit défenseur est invité au camp d'entraînement des Canadiens pour la première fois de sa jeune carrière

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BROSSARD - Ajoutez le nom de Victor Mete à la longue liste de vingt défenseurs qui tenteront de se faire valoir au camp d'entraînement des Canadiens de Montréal à compter de jeudi.

L'arrière sélectionné en quatrième ronde (100e) lors du repêchage de 2015 a suffisamment impressionné l'état-major du Tricolore au camp des recrues pour obtenir une invitation au « vrai » camp, où se présenteront 61 joueurs aux examens médicaux jeudi.

À la suite des retranchements de mardi, Mete était le seul joueur d'âge junior toujours présent à Brossard. Bien qu'il serait surprenant de le voir percer la formation montréalaise dès cette saison, il est maintenant clair que le défenseur de 5 pieds 10 pouces et 180 livres fait partie des plans de l'organisation.

« Mon camp s'est assez bien déroulé, a déclaré Mete, mercredi. C'est bien de jouer contre des gars qui sont plus gros, plus forts et qui sont plus vieux. Ils savent toujours où se placer. [...] J'essaie de tout donner. Je n'ai rien à perdre, j'ai seulement des choses à gagner. Ce sera à la direction de décider ce qu'elle veut faire de moi. »

L'invitation de la recrue de 19 ans n'est certainement pas étrangère au virage qui s'opère un peu partout dans la LNH vers les défenseurs de plus petit gabarit qui sont mobiles et capables d'effectuer avec dynamisme la relance de l'attaque.

« C'est ce qu'on observe, a fait valoir Mete. Je regarde des gars comme Ryan Ellis (Nashville), Torey Krug (Boston) et Sami Vatanen (Anaheim). Ce sont tous de bons joueurs qui occupent des rôles importants dans leur équipe. J'espère pouvoir faire de même ici et être l'un de ces joueurs. »

Parmi les 19 autres défenseurs qui seront de la partie, seulement trois ont été repêchés par l'organisation soit Brett Lernout (2014), le Québécois Simon Bourque (2015) et Noah Juulsen (2015).

Ce dernier est probablement celui qui a de meilleures chances de demeurer avec le Tricolore pour entamer la saison, du moins. Avec les départs de trois défenseurs réguliers au cours de la saison morte - Andrei Markov, Nathan Beaulieu et Alexei Emelin - tout pourrait se jouer au camp d'entraînement.

« C'est difficile à dire, a répondu le choix de première ronde du Tricolore en 2015. Ça dépend de ma manière de jouer dans les prochaines semaines. Mais je crois que c'est possible soit cette année ou l'an prochain. L'objectif pour moi, c'est de jouer au niveau professionnel que ce soit à Montréal ou à Laval. »

Une première pour Waked et Fortier

Parmi les 61 joueurs invités, les attaquants québécois Antoine Waked et Maxime Fortier vivront une première expérience de camp professionnel. Waked a paraphé un contrat avec l'organisation en tant que joueur autonome l'année dernière tandis que Fortier y sera comme joueur invité.

Ils auront donc l'occasion de côtoyer des joueurs établis comme Max Pacioretty, Shea Weber et Carey Price dès jeudi alors que se tiendront les tests physiques et médicaux à Brossard.

« C'est le fun. Ce sont de grandes vedettes de la Ligue nationale, a dit Waked. J'ai grandi en étant un partisan des Canadiens et j'ai eu la chance de les regarder à la télévision à plusieurs reprises et c'est sûr que ça va être spécial d'être sur la glace en même temps qu'eux. »

Dans le cas de Fortier, c'est la première fois qu'il atteint cette étape, lui qui est toujours en quête d'un contrat professionnel. S'il réussit à en décrocher un, le petit attaquant pourrait s'aligner avec le Rocket de Laval dès cette saison même s'il pourrait théoriquement disputer une dernière saison dans la LHJMQ avec les Mooseheads d'Halifax.

Les attaquants Jordan Boucher, Kevin Dufour et Alexandre Goulet ainsi que le gardien Antoine Samuel sont les autres Québécois qui ont été invités à ce camp par les Canadiens.

Consultez la liste complète des joueurs invités au camp officiel des Canadiens de Montréal

 

 

En voir plus