Skip to main content

L'avenir du hockey international fait jaser au championnat mondial

LNH.com @NHL

BERNE, Suisse - Le directeur de l'Association des joueurs de la LNH aimerait que le championnat du monde de la Fédération internationale de hockey sur glace soit disputé à tous les deux ans et non sur une base annuelle.

Paul Kelly se dit préoccupé par la quantité de hockey international qu'on présente - surtout en 2010, quand le championnat mondial sera tenu en Allemagne, moins de trois mois après la fin des Jeux olympiques de Vancouver.

Kelly aimerait plutôt que le championnat du monde fasse relâche durant les années où on dispute le tournoi olympique ou la Coupe du monde. Il estime que ce serait mieux pour les amateurs s'il y avait seulement un tournoi d'importance par année.

"Je pense que ça contribue à la sursaturation, les gens seront confus, a déclaré Kelly, vendredi. C'est quoi le tournoi au juste et pourquoi a-t-il lieu en ce moment?

"Et je comprend que le championnat du monde est important en Europe, mais je pense que les Jeux olympiques sont plus importants encore, et je pense que la Coupe du monde de hockey est également un événement important. C'est juste que je ne veux pas voir l'importance de ces tournois être diluée s'ils sont disputés trop souvent."

Le patron du syndicat espère commencer bientôt à planifier la tenue d'une autre Coupe du monde avec la LNH. Le tournoi a été disputé pour la dernière fois en 2004 et il est probable que la prochaine présentation ait lieu en septembre 2011.

Kelly aimerait que la LNH cesse ses activités au milieu de la saison afin que la Coupe du monde soit plutôt disputée en février 2012. Toutefois, cette idée ne semble pas plaire à la ligue.

Son idée de disputer le championnat du monde à tous les deux ans est soutenue par certaines personnes en Europe. Le président de la fédération suédoise de hockey sur glace, Christer Englund, voudrait même qu'on aille plus loin.

"Toutes les ligues devraient s'arrêter en février et, dans ce cas-là, nous aurions les meilleurs joueurs à chaque année, a dit Englund. Le but, ce serait de rendre le produit meilleur. J'espère que nous pourrons voir le potentiel de cette idée, et pas seulement les obstacles."

La FIHG est toutefois réticente à modifier le championnat du monde de façon importante. Le président René Fasel qualifie ce tournoi de "produit phare" pour son organisme et il souligne que des accords pour les droits de télé sont en place jusqu'en 2017. La FIHG a aussi des ententes avec les cinq prochains pays-hôtes, ayant accordé le tournoi de 2014 au Bélarus, vendredi.

D'ailleurs, Fasel estime qu'il y a des problèmes plus pressants à régler.

"En ce moment dans nos discussions avec la LNH, nous avons les défis concernant l'accord des transferts internationaux, les Jeux olympiques à Sochi (en 2014), la Coupe du monde et l'assurance pour les joueurs au championnat du monde, a énuméré Fasal. Il y a plusieurs défis rien qu'avec ces dossiers et nous devrons en discuter et peut-être résoudre ces problèmes avant de commencer à changer la structure du tournoi.

"Ce serait vraiment difficile à changer pour le moment."

En voir plus