Skip to main content

L'avenir de Thornton pourrait être lié à celui de Marleau

Les deux attaquants des Sharks pourraient accéder à l'autonomie complète le 1er juillet

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

Joe Thornton veut continuer de jouer avec Patrick Marleau, préférablement avec les Sharks de San Jose. Il a été clair à ce sujet après que les Sharks eurent perdu face aux Oilers d'Edmonton au premier tour des séries dans l'Ouest.

« J'espère pouvoir revenir et que Patrick revienne aussi, a dit Thornton. Je crois que nous avons une très bonne équipe. Je pense que nous pouvons aspirer à la Coupe Stanley. Je le crois vraiment. »

Mais deux mois ont passé sans que Thornton ni Marleau ne s'entendent avec les Sharks. Les deux font l'objet de plusieurs discussions à travers la ligue au cours de la période d'entrevues de cette semaine et deviendra joueur autonome sans compensation à midi, le 1er juillet.

Plus cette date approche, plus on peut se demander : est-ce que les deux meilleurs joueurs de l'histoire de la concession seront de retour? Est-ce que les Sharks pourront aspirer à la Coupe Stanley sans eux, du moins à court terme?

Le directeur général Doug Wilson a des décisions difficiles à prendre.

Le défenseur Marc-Édouard Vlasic (4,85 millions $) et le gardien Martin Jones (3 millions $) ont une saison à écouler à leur contrat et sont admissibles à une prolongation à compter de samedi. Vlasic a 30 ans, Jones a 27 ans.

Les attaquants Logan Couture (6 millions $) et Joe Pavelski (6 millions $) ont encore deux saisons à écouler à leur contrat et seront admissibles à des prolongations le 1er juillet prochain. Couture a 28 ans tandis que Pavelski aura 33 ans le 11 juillet.

Le dernier contrat de Thornton avait un impact de 6,75 millions $ sur la masse salariale. Celui de Marleau comptait pour 6,67 millions $. Thornton aura 38 ans le 15 septembre.

En considérant la situation des Sharks et l'âge des joueurs, Wilson pourrait vouloir offrir des contrats d'une seule saison à Thornton et à Marleau. Il pourrait vouloir garder les services de Thornton plus que ceux de Marleau simplement parce que Thornton est un joueur de centre. Marleau joue à l'aile et les Sharks ont de la relève à cette position en Timo Meier et Marcus Sorensen.

Mais Thornton veut un contrat de trois ans, tout comme Marleau. Les deux devraient recevoir de meilleures offres sur le marché.

Et la clé pour Thornton est Marleau.

Thornton a joué les 11 dernières saisons dans l'uniforme des Sharks. Les Bruins de Boston l'ont échangé à San Jose le 30 novembre 2005 alors qu'il allait remporter le trophée Hart remis au joueur le plus utile de la LNH. Marleau a passé sa carrière de 19 saisons avec les Sharks, qui l'ont sélectionné au deuxième rang lors du repêchage de 1997.

Dans l'histoire des Sharks, Marleau se classe au premier rang pour le nombre de matchs joués avec 1493, Thornton est deuxième avec 914. Marleau est au premier rang au chapitre des buts avec 508, Thornton est premier pour les aides avec 722. Marleau est premier pour les points avec 1082, Thornton est deuxième avec 937. 

Thornton a attendu Marleau pour qu'ils puissent annoncer ensemble leurs contrats de trois ans le 24 janvier 2014. Après que les Sharks eurent bousillé une avance de 3-0 pour finalement s'incliner contre les Kings de Los Angeles cette année-là, Wilson avait parlé de reconstruction et se demandait si certains vétérans voudraient demeurer avec l'équipe. Thornton a perdu son titre de capitaine. Mais ni Thornton ni Marleau n'ont demandé à être échangés.

« Je crois encore en cette équipe, a dit Thornton lors du camp d'entraînement précédent la saison 2014-15. Si je n'y croyais plus, je pense... »

Pause.

« Vous savez, c'est la voie facile, faire ses bagages et partir. Je crois encore que cette équipe peut accomplir des choses. »

Les Sharks ont participé à leur première Finale de la Coupe Stanley en 2016.

Thornton est passé d'une production de 82 points (19 buts, 63 aides) en 82 matchs en 2015-16 à une production de 50 points (sept buts, 43 aides) en 79 matchs en 2016-17. Mais c'était après un court été et la Coupe du monde de hockey 2016. Il a joué quatre matchs en séries alors qu'il souffrait d'une blessure au genou qui l'a forcé à subir une opération.

San Jose demeure la première option de Thornton. Ce serait plus satisfaisant de rester et de gagner la Coupe plutôt que d'aller ailleurs étant donné qu'il a tellement investi dans les Sharks. Il a récupéré de son opération à son domicile en Ontario et n'a pas visité d'autres équipes durant la période d'entrevues des joueurs autonomes.

Serait-il prêt à signer un contrat d'un an si les Sharks offraient à Marleau une entente de plusieurs saisons?

Mais si les Sharks perdent les services de Marleau, qui a marqué 52 buts au cours des deux dernières saisons, Thornton pourrait opter pour une équipe qui a plus de chances de gagner la Coupe Stanley. De quelle manière les Sharks pourraient-ils remplacer les buts de Marleau et les aides de Thornton? Comment les défenseurs Pavelski et Brent Burns se sentiraient?

Thornton a des options. Les Rangers de New York ont besoin d'un joueur de centre et ils comptent sur les services de l'ailier gauche Rick Nash, un ami de Thornton et son ancien coéquipier en Suisse. Les Kings ont besoin de quelqu'un qui peut transformer la possession en production et leur nouveau directeur général Rob Blake est un ancien coéquipier de Thornton à San Jose. Les Predators de Nashville, qui viennent d'atteindre la Finale, auront besoin d'un centre si Mike Fisher prend sa retraite et ont besoin d'un ailier à la suite du départ de James Neal vers Vegas.

Un directeur général qui en veut un pourrait bien tenter sa chance pour deux.

En voir plus