Skip to main content

Lausanne a compliqué la vie des Flyers

Claude Giroux et ses coéquipiers espèrent renouer avec la victoire à leur match d'ouverture de saison vendredi à Prague

par Marc Tougas / Collaborateur indépendant LNH.com

« Personne ne s'attendait à nous voir perdre. »

Cette déclaration de l'attaquant des Flyers de Philadelphie Jakub Voracek après le défaite de 4-3 des siens contre le Lausanne HC dans le cadre du Défi de la Série globale de la LNH, lundi au Vaudoise Arena à Lausanne, résume bien ce que bien des gens retiennent de l'affrontement : ç'avait beau être un match hors-concours, normalement, les joueurs de la LNH auraient dû avoir le dessus sur ceux de la Ligue nationale de la Suisse.

À LIRE AUSSI: Les Flyers vaincus par Lausanne au Défi de la Série globaleCarte postale de la Série globale: Lausanne

Mais Lausanne a marqué quatre buts au cours des 14 premières minutes de jeu aux dépens du gardien des Flyers Carter Hart et les hommes de l'entraîneur Alain Vigneault n'ont ensuite réussi que partiellement à renverser la vapeur.

« Quand tu te retrouves en déficit de 4-0, peu importe quelle équipe tu affrontes, c'est difficile de remonter la pente, a noté Voracek. Surtout quand c'est une équipe qui joue dans une des meilleures ligues d'Europe.

« Ils nous ont pas mal compliqué la vie. Comme bien des équipes européennes, ils jouent très bien la trappe, ils avaient constamment quatre joueurs à leur ligne bleue. Nous avons eu besoin de temps pour nous ajuster et finir par trouver le moyen d'entrer dans leur zone avec plus de vitesse », a ajouté Voracek.

« Leur jeu collectif était excellent, leurs joueurs se soutenaient très bien les uns les autres », a quant à lui indiqué Claude Giroux, qui a marqué un des trois buts des Flyers, puis a raté un tir de pénalité en troisième période. « Il faut leur donner crédit, mais il faut dire aussi qu'on aurait dû mieux jouer, connaître un meilleur début de match. »

Vigneault était du même avis que son capitaine : oui, l'adversaire a bien joué, mais…

« Ils étaient prêts à jouer dès le départ et ils méritaient de gagner, a dit le nouvel entraîneur des Flyers. Mais nous sommes des professionnels et on avait un travail à faire. Donner une avance de quatre buts à l'adversaire ne fait pas partie de notre description de tâches. »

Les Flyers ont apprécié l'atmosphère électrique qui régnait dans l'amphithéâtre, une atmosphère typiquement européenne, où les partisans ont chanté et scandé leurs encouragements sans relâche. Mais les joueurs de Vigneault l'ont apprécié jusqu'à un certain point seulement!

« C'est difficile d'apprécier l'atmosphère quand tu te retrouves en arrière par 4-0. Tu ressens plutôt la frustration », a noté Voracek.

Video: PHI@LAU: Giroux profite d'un rebond juteux

Il faut dire que les Flyers n'ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent ces dernières semaines, eux qui n'en ont remporté qu'un match préparatoire sur sept (fiche de 1-3-3). Même si le rendez-vous de lundi était leur dernière rencontre hors-concours du camp d'entraînement, il n'y a pas de quoi s'inquiéter étant donné que les résultats obtenus jusqu'ici n'ont aucun impact sur le classement. Cependant, tout le monde est conscient du fait qu'il va falloir faire mieux.

« On aurait bien aimé terminer sur une bonne note, ce qui nous aurait permis d'entreprendre la saison régulière avec plus de confiance », a affirmé Giroux.

Au moins, le voyage en Europe aura permis aux Flyers de tisser des liens entre eux, ce qui n'est pas de refus dans un contexte où Vigneault en est à ses débuts à la barre de l'équipe et que l'équipe compte quelques nouveaux venus, tels que l'attaquant Kevin Hayes et le défenseur Justin Braun, tous deux obtenus par voie de transaction.

« On a plusieurs nouveaux, de nouveaux entraîneurs aussi, on a besoin de passer du temps pour apprendre à mieux se connaître », a souligné Giroux.

Les Flyers auront quelques jours encore pour ce faire puisque leur match d'ouverture de la saison 2019-20 n'aura lieu que vendredi, face aux Blackhawks de Chicago dans le cadre de la Série globale 2019 de la LNH. La rencontre aura lieu au O2 Arena de Prague, en République tchèque (14 h (HE), SN360, NBCSP, NBCSCH, NHLN, NHL.TV).

« Ça va être bien de se retrouver à Prague, dans une aussi belle ville, et aussi d'avoir l'occasion de peaufiner notre jeu puisqu'on aura deux bonnes séances d'entraînement d'ici là, a souligné l'attaquant Sean Couturier. On espère connaître un bon début de saison. »
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.