Skip to main content

L'attaquant Mike Cammalleri lance un appel au calme à ses coéquipiers

LNH.com @NHL

MONTREAL - Ce n'est pas le moment de se tomber dessus à bras raccourcis ou de s'entre-déchirer, a déclaré Mike Cammalleri, jeudi, à l'issue de la cinquième défaite de suite du Canadien.

"C'est le moment de se serrer les coudes, de resserrer les rangs, tout le monde ensemble", a martelé le talentueux attaquant.

"C'est facile d'être positif quand les choses vont bien et qu'on n'a pas de difficulté à marquer des buts, a-t-il continué. Ce n'est pas si facile quand ça va moins bien."

C'est sans doute les message qu'a livré à ses troupiers l'entraîneur Jacques Martin, qui a versé dans le positivisme au cours de son point de presse.

"Le moral de l'équipe, ça ne m'inquiète pas", a-t-il assuré, en disant être confiant que l'équipe se replace.

"Notre performance de ce soir me rappelle nos deux premières défaites de la saison subies à domicile, a-t-il noté. On avait quand même bien joué, et on avait eu du succès par la suite.

"Je retire des aspects positifs, comme le fait que nous avons été disciplinés. Evidemment, nous devrons corriger le tir dans quelques autres aspects."

Le défenseur Marc-André Bergeron a parlé du manque de finition près du filet de Niklas Backstrom.

"C'était la première fois que je voyais ça", a-t-il dit.

Comme Cammalleri, Bergeron a mentionné que c'est important que le groupe demeure uni en cette période plus laborieuse.

"Toutes les équipes connaissent des hauts et des bas au cours d'une saison, a-t-il fait remarquer. On va se présenter à l'entraînement vendredi en ne pensant qu'au prochain voyage de trois matchs qui nous attend."

Markov bientôt

Martin a évoqué à quelques reprises le retour de joueurs afin d'étayer son argumentation. Après avoir réaccueilli le défenseur Paul Mara dans la formation, l'équipe est en voie de saluer le retour de son meilleur élément, Andrei Markov. L'ailier Brian Gionta, qui va accompagner le CH au cours de son périple de trois matchs, est peut-être également plus près de renouer avec l'action.

"Le retour de joueurs va faire en sorte que tout le monde va retrouver sa place réelle au sein de la formation", a souligné l'entraîneur, en ajoutant qu'on en saura davantage dans le cas de Markov vendredi."

Mara n'était pas censé revenir jeudi, mais il s'est dit fin prêt après avoir chaussé les patins en matinée.

"Je suis allé offrir mes services à l'entraîneur et il a répondu "c'est okay'", a expliqué Mara, en précisant qu'il n'aurait pas joué si Roman Hamrlik ne s'était pas blessé au New Jersey, la veille.

"Paul a bien fait en compagnie de Jaroslav Spacek", a résumé Martin.

En voir plus