Skip to main content

Mark Stone : la pièce manquante chez les Golden Knights?

L'ailier droit a redonné une dose de confiance à la formation de Gerard Gallant

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Les transactions effectuées à la date limite ne sont pas toujours gage de succès, et on dit parfois que les meilleurs échanges sont ceux qu'on ne fait pas. Or, on peut dire que cette vérité ne s'applique pas aux Golden Knights de Vegas, qui ont visé en plein dans le mille avec l'acquisition de Mark Stone. 

À LIRE AUSSI: Boucher : Où est le plaisir? Où est l'effort?Stone s'entend pour huit ans et 76 millions $ avec les Golden Knights

Depuis la date butoir, aucune autre équipe de la LNH n'a accumulé plus de points que la formation du Nevada. En fait, depuis le 25 février 2019, les Golden Knights n'ont subi qu'une seule petite défaite en temps réglementaire (9-1-0) et ont accumulé 18 points, un sommet dans le circuit - à égalité avec le Lightning de Tampa Bay, qui a toutefois disputé un match de plus. Dans les dernières semaines, ils ont réussi à consolider leur troisième place dans la section Pacifique.

Lundi soir, alors qu'ils disputaient un deuxième match en deux soirs, les Golden Knights ont battu de manière convaincante (7-3) les Sharks de San Jose, qui pourraient bien être leurs adversaires en première ronde des séries éliminatoires.  

Video: VGK@SJS: Stone marque sur la passe de Smith en AN

« En ce moment, nous jouons très bien, peut-être même notre meilleur hockey de la saison […] », a déclaré l'attaquant des Golden Knights William Karlsson au terme de la rencontre. 

Il s'agit de tout un contraste par rapport aux semaines précédentes, alors que du 1er au 25 février, la formation du Nevada avait la troisième pire fiche dans toute la Ligue (3-7-1; sept points). Ce revirement de situation est grandement attribuable à l'arrivée de Mark Stone et au retour en forme de Marc-André Fleury.

Stone, un joueur complet

L'ancien attaquant des Sénateurs d'Ottawa était un des joueurs les plus convoités sur le marché des transactions, et avec raison. Sa contribution est mesurable non seulement sur la feuille de pointage, mais également sur le plan défensif et avec son jeu sans la rondelle. 

Depuis son arrivée à Vegas, l'ailier droit de 26 ans a amassé huit points en dix matchs. Or, ce qui est le plus frappant, c'est qu'il n'a été sur la glace que pour cinq buts de l'adversaire, dont trois lors de la défaite de 6-3 subie face aux Flames de Calgary le 10 mars dernier. Tout ça, en étant le deuxième attaquant le plus utilisé de sa formation, avec une moyenne de 17:34 par match.

Avec l'ajout de Stone, Gallant compte sur une profondeur à l'attaque qui fait rêver. Jonathan Marchessault, William Karlsson et Reilly Smith forment de nouveau le premier trio, tandis que Max Pacioretty, Paul Stastny et Stone forment la deuxième unité. La venue du Winnipegois a permis d'instaurer un bel équilibre à leur attaque. Le trio de Marchessault s'est remis à fonctionner à plein régime depuis l'arrivée de Stone, les trois joueurs récoltant un total combiné de 11 buts et 22 passes en 10 matchs.

Video: VGK@SJS: Marchessault marque d'un angle restreint

« Nous sommes une équipe avec beaucoup de profondeur. Nous allons poser beaucoup de problèmes aux équipes adverses lorsque viendra le temps d'établir un plan de match défensif […] », a mentionné Stone après la victoire des siens contre les Sharks, au cours de laquelle il a marqué son 32e but de la campagne.

Stone a aussi permis à l'attaque à cinq des Golden Knights de se remettre en marche. Du 1er au 25 février, Vegas avait inscrit trois buts en 25 tentatives (12 pour cent; 26e rang). Or, depuis la date limite, les Golden Knights présentent le neuvième meilleur avantage numérique du circuit ayant marqué six buts en 27 occasions (22,2 pour cent). 

« C'est un joueur élite dans les deux sens de la patinoire », avait mentionné Gallant à propos de Stone. « Il rend également notre équipe plus calme. Lors de son arrivée, il a transformé notre vestiaire. »

Le réveil de Fleury

Oui, Stone n'est pas étranger aux récents succès de sa nouvelle formation, mais il ne faudrait pas passer sous silence le brio de Marc-André Fleury, qui a retrouvé ses repères, et ce, même s'il est présentement aux prises avec une blessure au bas du corps qui l'a forcé à rater les deux derniers matchs des siens.

Depuis le 25 février, le gardien québécois est parfait. Il a remporté ses six départs, en plus de maintenir une moyenne de buts alloués de 0,83 et un pourcentage d'arrêts de ,973. Il a aussi réalisé deux jeux blancs durant cette séquence. 

Video: VGK@DAL: Fleury dit non à Klingberg de la mitaine

« Il a très bien joué depuis le premier match de l'année dernière », a déclaré l'entraîneur-chef des Golden Knights au Las Vegas Review-Journal la semaine dernière. « Oui, je pense qu'il joue très bien dernièrement, mais il a toujours été génial. Fleury ne nous a jamais déçus. »

En son absence ou en relève, Malcom Subban a relativement bien fait. Après un début de saison très difficile (six défaites consécutives), le gardien torontois de 25 ans a remporté ses trois derniers départs, dont les deux derniers lors d'une séquence de deux matchs en deux soirs - face aux Oilers d'Edmonton et aux Sharks - alors qu'il avait le mandat de remplacer Fleury. Subban est également parfait au T-Mobile Arena, où il a remporté ses quatre sorties cette saison. 

Malgré les récents succès de Subban, les Golden Knights espèrent retrouver leur gardien numéro un jeudi soir alors qu'ils recevront la visite des Jets de Winnipeg (22 h (HE); ESPN+, ATTSN-RM, TSN3, NHL.TV).
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.