Skip to main content

Les Flames et l'AJLNH réagissent au maintien de la suspension de Wideman

Le syndicat va interjeter appel devant un arbitre indépendant

par LNH.com / LNH.com

L'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey et le président des opérations hockey des Flames de Calgary Brian Burke ont réagi à la décision rendue mercredi par le commissaire de la LNH Gary Bettman de maintenir la suspension de 20 matchs de Dennis Wideman pour avoir transgressé la règle 40 (violence physique à l'endroit des officiels) au cours d'une rencontre le 27 janvier.

« Nous sommes extrêmement déçus, mais pas surpris que Gary Bettman ait maintenu la décision de suspendre Dennis Wideman pour 20 matchs, a indiqué l'AJLNH dans un communiqué. Cette décision ignore complètement les effets de la commotion cérébrale qu'a subie Dennis lorsqu'il a été frappé contre la rampe huit secondes avant d'entrer en collision avec le juge de lignes. Nous allons interjeter appel devant un arbitre neutre afin que cette décision soit infirmée. »

 

Burke, qui s'est exprimée à l'émission « Tim & Sid » sur les ondes de Sportsnet, a déclaré que les Flames « s'opposaient avec véhémence avec la décision qui a été rendue. Nous sommes ébahis par cette décision, nous ne la comprenons pas, et nous sommes complètement en désaccord.

« Nous demandions depuis plusieurs jours qu'une décision soit prise, demandant : "Quand serons-nous fixés?" Car maintenant, en interjetant appel devant l'arbitre neutre, il est virtuellement assuré que le joueur va rater 10 matchs, peu importe ce qui se produira puisque il faudra quelques jours avant d'organiser tout ça, a ajouté Burke. Il est incompréhensible pour moi qu'il ait fallu une semaine pour confirmer une décision qui avait été prise par le département des opérations hockey de la Ligue nationale de hockey alors que mon joueur voit les matchs passer, ce qui a une incidence sur la capacité de mon équipe à gagner, et une incidence sur la course aux séries et sur l'équilibre concurrentiel.

« Nous ne remettons pas en question l'intégrité du processus. L'appel a été dirigé vers le commissaire. Si tout ce qu'il fait est de valider la décision, nous l'acceptons, mais alors il convient de le faire rapidement afin que nous puissions nous diriger vers un tiers. »

James C. Oldman est l'arbitre neutre entre la LNH et l'AJLNH au chapitre de la discipline.

« Notre seule objection porte sur la rapidité du processus, et nous sommes évidemment en désaccord avec la première décision qui a été rendue, a mentionné Burke. Nous croyons qu'il s'agit d'une collision accidentelle entre notre joueur, un joueur qui a presque disputé 800 matchs au cours de sa carrière sans avoir été suspendu, sans avoir reçu de punition majeure autre que pour s'être battu, qui n'a jamais reçu de punition de cinq minutes pour avoir frappé par-derrière, n'a jamais impliqué dans un incident pour bâton élevé, et qui n'a jamais eu de problème avec un officiel.

« Si vous regardez les fautes qui s'appliquent à la règle 40, elles se classent en deux catégories : soit un joueur avait un problème avec l'officiel impliqué, ou encore il avait un problème avec un autre joueur et a manqué de respect envers un officiel. Le joueur tente donc de régler un problème existant avec l'officiel, ou encore un problème avec un autre joueur en manquant de respect envers un officiel ce faisant. Ce n'est pas le cas. Il s'agit d'un joueur qui tentait de retraiter au banc. »

Wideman a rencontré le commissaire Bettman au cours d'une audience à New York le 10 février, dans le cadre de l'appel de la suspension décernée par le vice-président exécutif des opérations hockey de la LNH, Colin Campbell, le 3 février.

La durée de la suspension comprend sept matchs qui ont déjà été purgés.

Wideman a été frappé alors qu'il affrontait les Predators de Nashville. Alors qu'il retraitait au banc, il a frappé et fait tomber le juge de lignes Don Henderson, qui a été blessé sur la séquence.

 

En voir plus