Skip to main content

Patrik Laine est un joueur métamorphosé

L'attaquant des Jets se dirige vers la meilleure saison de sa carrière grâce à la qualité de son jeu d'un bout à l'autre de la patinoire

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Les choses se passaient beaucoup moins bien pour Patrik Laine lorsqu'il a fait son dernier arrêt à Montréal, le 7 février 2019. L'attaquant des Jets de Winnipeg reconnu pour son lancer était au milieu d'une séquence de seulement deux buts en 28 matchs, et il doutait de lui. Depuis, le Finlandais s'est métamorphosé.

Celui que plusieurs voyaient comme une « machine à scorer » unidimensionnelle s'est transformé en joueur plus complet cette saison. Avec 15 buts et 25 passes, il se dirige vers une campagne de 82 points, ce qui serait un record personnel par plus de 12 points, à l'approche de l'affrontement contre les Canadiens de Montréal (19 h H.E.; RDS, TSN2, TSN3, NHL.TV).

À LIRE AUSSI : Kovalchuk avec Danault et Tatar face aux JetsMacKinnon, Scheifele et Werenski sont les trois étoiles de la semaine

Pour la première fois de sa carrière, c'est avec les aides qu'il accumule la majorité de ses points. À vrai dire, il est celui qui a le moins de filets sur le trio qu'il complète avec Mark Scheifele (20) et Kyle Connor (21). 

On est donc loin du joueur qui ne savait plus comment marquer et qui avait eu droit à un temps de jeu limité il y a près d'un an à Montréal. Les Jets l'avaient d'ailleurs isolé des médias durant la journée en espérant que ça l'aide à reprendre confiance.

« Nous n'avons plus jamais reparlé de ce match à Montréal », a indiqué l'entraîneur-chef Paul Maurice, lundi. « Il a tout changé dans son jeu, et c'est ce qui arrive avec de jeunes joueurs, ils s'améliorent. Son jeu à 5-contre-5 est meilleur, mais il s'est aussi grossi, il est plus fort, plus rapide, et toutes ces choses ont mené à cette amélioration. »

Mathieu Perreault a lui aussi remarqué les changements dans le jeu de son coéquipier. Lors de cette même visite des Jets à Montréal, l'attaquant québécois avait indiqué que Laine devait travailler plus fort et qu'il ne pouvait pas attendre le lancer parfait pour marquer. 
Il devait être prêt à se salir le nez. 

« Ce qu'il a apporté à son jeu, c'est l'aspect physique. Il y a des matchs où il ne va peut-être pas marquer et où on le voit moins, mais il frappe. Donc, il apporte quelque chose à l'équipe, et en faisant ça, il se met lui-même dans le jeu. Ça le crinque », a expliqué Perreault.

« Il est meilleur en échec-avant, il frappe, il s'implique physiquement, ce qui crée de l'espace un peu plus. Et il joue avec Scheifele et Connor, qui sont des joueurs exceptionnels. »

À 6 pieds 5 pouces et 206 livres, l'aspect physique peut rapidement devenir payant pour Laine et les Jets. Mais le principal intéressé estime que sa métamorphose est passée par son état d'esprit avant ses muscles.

Video: TOR@WPG: Laine bat Andersen après un bel effort

« Ce n'est pas seulement mon jeu physique, puisque je pense que j'ai toujours été physique et je tente de me servir de mes épaules au maximum, a-t-il affirmé. J'essaye d'être plus complet. Ma priorité, c'est de bien jouer défensivement. »

Laine, qui était alors joueur autonome avec compensation, a causé une petite controverse chez les Jets en septembre dernier lorsqu'il a déclaré dans un média finlandais : « avec mon talent, je jouerais avec les meilleurs ailleurs. Tout le monde qui comprend un peu le hockey le sait. » 

Il avait présenté ses excuses quelques jours plus tard à Bryan Little - son joueur de centre l'année dernière - qui avait dit comprendre que les propos avaient été mal interprétés.

Or, une blessure à Little a exaucé le souhait du Finlandais de 21 ans. Avec un joueur de centre en moins, Maurice a modifié ses trios le 8 novembre contre les Canucks de Vancouver pour placer Laine avec Connor et Scheifele sur le premier trio des Jets. Depuis, impossible de les arrêter. Scheifele a amassé 33 points en 26 matchs, Connor, 30 et Laine, 26.

« On a été en mesure d'amasser des points, mais on est solides sur 200 pieds, et on tente toujours de travailler encore plus fort, a souligné Laine. En jouant avec ces joueurs, c'est certain que notre offensive va finir par produire. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.