Skip to main content

Laflamme: #RobertVousRépond

La date limite des transactions à l'honneur cette semaine

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Tous les mardis, le journaliste principal du LNH.com Robert Laflamme répond aux questions des amateurs. N'hésitez pas à lui poser vos questions sur Twitter au @bobthefire, en utilisant le mot-clic #RobertVousRépond, ou encore par le biais de notre page Facebook. Dans l'édition du 28 février, la grande majorité des questions reçues concernaient les éventuelles transactions que pourraient conclure les Canadiens de Montréal à la date limite des transactions de la LNH.

 

J'ai été au Centre Bell la semaine dernière. J'espérais assister à une bonne performance des Canadiens de Montréal et j'ai été très déçu. L'offensive n'a pas de mordant. Il y a un manque flagrant d'énergie, les gars n'ont plus de jus! Pauvre Claude Julien. Est-ce que ça prend l'échange miracle? - Luc Guillemette, Facebook

Je crains bien que oui, mon cher Luc. Le changement d'entraîneur n'a pas encore donné les résultats escomptés. Le Tricolore vient d'aligner deux victoires pour la première fois en 51 jours, soit depuis le 7 janvier, mais il l'a fait par la peau des dents. Il a été béni des dieux de repartir de Newark avec deux points au classement face aux Devils du New Jersey, lundi. 

N'eût été le brio de Max Pacioretty dans les deux derniers matchs, le CH se retrouverait dans une position encore plus précaire. Le capitaine porte le poids de l'attaque sur ses épaules. Il ne peut pas tout faire seul. 

Le directeur général Marc Bergevin doit lui apporter de l'aide, en tentant d'y aller pour le coup de circuit avant la date limite des transactions dans la LNH, mercredi. Sa cible : un attaquant du groupe des six meilleurs -- et pourquoi pas même deux! 

Ils ne courent pas les rues, comme Bergevin le répète souvent, et ils viennent à un coût élevé. Mais le directeur général n'a pas réellement le choix de bouger, de sacrifier un peu d'avenir pour du présent, même si c'est contraire à la philosophie à laquelle il tient mordicus. Que l'espoir en défense Mikhail Sergachev soit un intouchable, j'en suis. Qu'on tienne à garder l'attaquant format géant Michael McCarron, j'en suis encore. Ces deux-là feront possiblement partie du grand club dès la saison prochaine.

Pour le reste, il doit accepter d'inclure dans un échange des jeunes qui lui tiennent à cœur ou des choix de repêchage élevés. Acquérir le défenseur Jordie Benn, en retour de Greg Pateryn, ne fait pas des Canadiens une meilleure équipe à mon avis. L'aspect intéressant dans le cas de Benn, c'est qu'il est sous contrat pour deux autres saisons au salaire annuel de 1,1 million $. Dans l'exercice, on a cédé le choix de quatrième tour cette année. Personnellement, je préférerais que Bergevin utilise ses choix de repêchage à meilleur escient.

Ce qui nous amène à la question de Mathieu Kozicz, posée sur Facebook, qui demande si les Canadiens ont des chances réelles de mettre la main sur Matt Duchene de l'Avalanche du Colorado?

Duchene est certes dans la mire des Canadiens, comme dans la mire de plusieurs équipes. Bergevin s'intéresse au joueur de centre âgé de 26 ans depuis quelques lunes. On raconte qu'il serait même passé proche de l'obtenir la saison dernière, dans un échange à un contre un impliquant Alex Galchenyuk. Il aurait décliné au dernier moment.

Duchene est un attaquant de petite taille, un autre qu'accueilleraient les Canadiens vous entends-je dire, mais il cadrerait parfaitement dans le style de jeu vif en relance que préconise l'équipe. 

Un autre élément de l'Avalanche, le capitaine Gabriel Landeskog âgé de 24 ans, représente un autre candidat intéressant.

Bergevin pourrait-il tenter le grand coup en faisant l'acquisition des deux joueurs malheureux comme les pierres des montagnes Rocheuses du Colorado? On dit que le directeur général de l'Avalanche Joe Sakic se montre très gourmand, trop même. Dans ce cas, il serait surprenant que Bergevin plie autant. Il doit en tout cas tendre la ligne en y fixant un appât alléchant.

Si vous me le permettez, je ne crois pas que le vieillissant Patrick Sharp et/ou Antoine Roussel, des attaquants des Stars de Dallas, représentent des solutions durables intéressantes. Peut-être uniquement afin de dépanner pour la fin de la saison, mais encore. Bergevin ne doit pas céder à la tentation de céder un bon jeune pour deux joueurs de leur trempe. Il a fait le coup aux Blackhawks de Chicago, la saison dernière, en leur refilant Tomas Fleischmann et Dale Weise. Ç'a donné Phillip Danault au CH.

Pour rester dans la thématique de la semaine, Clément Dionne s'interroge sur Facebook à savoir si ce serait le bon moment pour les Canadiens de se départir de Tomas Plekanec?

La réponse toute simple à la question est : « Y'a-t-il un "meilleur moment" pour échanger Plekanec »?

Si oui, Bergevin serait déjà sans doute passé à l'action. Le vétéran joueur de centre suscite possiblement l'intérêt de quelques équipes à travers la ligue, même s'il touche un salaire quelque peu élevé. Une équipe désireuse d'ajouter de la profondeur en vue de connaître un long printemps de hockey pourrait accepter de céder un ou quelques choix de repêchage. Or, Bergevin ne sera pas dans le camp des vendeurs au cours des 24 prochaines heures. S'il ne déniche pas la perle à la position de centre, Plekanec a toujours son utilité dans l'équipe. S'il la dénichait par contre, il pourrait l'échanger. Avec l'émergence de Phillip Danault à la position de centre, la succession du Tchèque serait assurée.

Comment les Red Wings de Detroit vont-ils se reconstruire et est-ce que leur exclusion probable aux séries éliminatoires pour la première fois en 26 ans est uniquement attribuable au départ de Pavel Datsyuk? -- Chris Mdx, Facebook

Le directeur général Ken Holland n'a pas eu à manier le marteau et la scie depuis qu'il est en poste. Ce sera effectivement intéressant de voir comment il va revamper l'équipe au cours des prochains mois, voire des prochaines années, d'autant qu'on doit prévoir l'après Henrik Zetterberg. 

On ne doit pas s'attendre à ce que s'opère un grand changement philosophique au sein de l'organisation, en ce sens qu'on va continuer de privilégier le développement de joueurs à l'interne. La patience dont on pouvait faire preuve avant de faire graduer les espoirs sera toutefois mise à rude épreuve. Holland devra se montrer ingénieux afin de colmater les brèches, comme il l'a été cette saison en engageant le vétéran Tomas Vanek qui a rendu de précieux services à l'équipe. Il est à souhaiter pour l'organisation que le grand gardien Jared Coreau représente une solution durable devant le filet.

Pour ce qui est des répercussions que le départ de Datsyuk a eues sur l'équipe cette saison, elles sont indéniables. Cela dit, je ne crois pas que son unique présence aurait permis aux Red Wings de poursuivre leur séquence de participations aux séries éliminatoires. L'équipe avait montré des signes d'essoufflement au cours des dernières saisons, comme Datsyuk. 

En voir plus