Skip to main content

La transformation des Coyotes se poursuit à l'aide de deux transactions

L'Arizona fait l'acquisition d'un centre et d'un défenseur de premier plan ainsi que d'un gardien avant le repêchage de la LNH

par Shawn P. Roarke @sroarke_nhl / Directeur senior de la rédaction NHL.com

CHICAGO - La transformation en profondeur des Coyotes de l'Arizona s'est poursuivie, vendredi, alors que deux transactions leur ont permis de mettre la main sur un joueur de centre no 1, un défenseur capable d'évoluer au sein du premier duo et un gardien qui a l'étoffe d'un gardien partant.

Le premier marché, conclu quelques heures avant le début du repêchage 2017 de la LNH, a permis aux Coyotes de faire l'acquisition du défenseur des Blackhawks de Chicago Niklas Hjalmarsson. Dans la deuxième, annoncée moins d'une heure après la première transaction, les Coyotes ont obtenu le joueur de centre Derek Stepan et le gardien Antti Raanta des Rangers de New York.

Ces transactions ont été conclues moins de 24 heures après que les Coyotes et l'entraîneur Dave Tippett eurent pris la décision, d'un commun accord, de se séparer. Et elles surviennent moins d'une semaine après que la direction eut annoncé au capitaine Shane Doan, qui est admissible à devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet, qu'elle ne lui ferait pas d'offre en vue de la saison 2017-18.

Par conséquent, les Coyotes avaient besoin d'ajouter des vétérans à leur formation.

« Nous avons besoin de gagnants, a indiqué le directeur général des Coyotes John Chayka. Nous avons plusieurs excellents jeunes joueurs, et nous avons besoin de meneurs et de joueurs capables de leur montrer comment faire les choses de la bonne façon. »

Hjalmarsson, qui a 30 ans, a été obtenu en retour du défenseur Connor Murphy et du joueur de centre Laurent Dauphin. Il a remporté la Coupe Stanley à trois reprises avec les Blackhawks au fil de sa carrière de 10 saisons.

Il sera jumelé à Oliver Ekman-Larsson au sein du premier duo d'arrières. Ces deux-là ont joué ensemble par le passé avec l'équipe nationale suédoise.

Ekman-Larsson, le nouveau visage de la concession maintenant que Doan n'est plus là, a connu des difficultés cette saison. Il s'est contenté d'une récolte de 39 points (12 buts, 27 aides), inscrivant neuf buts et 16 points de moins qu'en 2015-16.

« Ce qui fait d'Oliver un joueur spécial, je trouve, c'est sa façon de faire circuler la rondelle et l'aspect offensif de son jeu, la manière qu'il réalise des jeux, a affirmé Chayka. Hjalmarsson est un défenseur de premier plan, un des meilleurs, et il assurera les arrières d'Oliver, libérant ainsi celui-ci pour qu'il puisse s'exprimer offensivement. Évidemment, ce sont de bons amis et je crois qu'il y a beaucoup de synergie entre les deux. »

Quant à Stepan, il est le joueur de centre de premier trio que l'équipe recherchait, sans succès, depuis une dizaine d'années. Le prix à payer a été le choix de premier tour de l'Arizona, le septième au total, à l'occasion du repêchage de vendredi, ainsi que le défenseur Anthony DeAngelo, un choix de premier tour du Lightning de Tampa Bay en 2014.

L'Arizona avait un autre choix de premier tour en réserve, vendredi, celui au 23e rang.

Stepan a amassé 50 points ou plus cinq fois en sept saisons avec les Rangers. En 2016-17, il a enregistré 55 points (17 buts, 38 aides). Il a pris part à la finale d'association à trois reprises et a participé à une Finale de la Coupe Stanley.

Âgé de 27 ans, Stepan est prêt à jouer le rôle de meneur, sur la glace et en dehors.

« C'est drôle, bien des gars à New York disent que je parle trop des X et des O, mais j'adore parler de hockey, j'adore analyser un jeu avec quelqu'un, a dit Stepan. Je vais maintenant pouvoir prendre par le bras quelques-uns des talentueux jeunes joueurs qu'il y a dans l'équipe.

« Je n'ai pas l'impression d'être un vieux sage, mais le fait de pouvoir parler à ces jeunes-là et de leur enseigner certaines des choses que je sais, c'est quelque chose que j'ai toujours fait. Ça, je l'ai appris de Martin St-Louis. Voilà quelqu'un qui m'a appris comment m'asseoir et étudier mon jeu, comment déceler les façons de m'améliorer, mentalement et sur la glace. »

Raanta, 28 ans, a agi comme réserviste ces quatre dernières années avec les Blackhawks et Rangers. Il représente davantage un coup de dés pour les Coyotes.

En 94 matchs dans la LNH, il affiche un pourcentage d'arrêts de ,917 et une moyenne de buts alloués de 2,33.

« [Raanta] était en haut de notre liste. Il était notre choix no 1 », a affirmé Chayka, qui a échangé le gardien no 1 Mike Smith aux Flames de Calgary, samedi. « Ce n'est pas comme s'il était simplement dans notre top-5, il était le premier candidat que nous avions ciblé. »

Raanta s'est dit prêt à jouer un rôle plus important après avoir été l'apprenti de Henrik Lundqvist avec les Rangers et de Corey Crawford avec les Blackhawks.

« Je sens que je suis prêt à passer à la prochaine étape, à jouer plus souvent et à occuper le poste de no 1 », a dit Raanta.

Il faudra attendre avant de pouvoir évaluer l'impact de ces transactions sur les chances de succès des Coyotes. Reste que selon Chayka, le temps était venu de bouger.

« Il faut voir les choses dans leur ensemble quand on bâtit une équipe, ça va par vagues, a noté Chayka. Parfois, tu réussis ton coup, parfois tu le rates. C'est un processus continu et je pense que nous avons franchi une étape importante aujourd'hui, mais il reste encore beaucoup de choses à accomplir. J'estime toujours que nous pouvons faire d'autres choses pour rendre l'équipe meilleure. »

En voir plus