Skip to main content

La transaction Gretzky a laissé un héritage durable

L'arrivée de « La Merveille » à Los Angeles a eu un considérable impact sur la popularité du hockey et l'expansion de la LNH aux États-Unis

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

La transaction qui a envoyé Wayne Gretzky aux Kings de Los Angeles a eu un impact qui continue de se faire ressentir dans la LNH et ailleurs 30 ans plus tard.

Le joueur de centre a été échangé par les Oilers d'Edmonton le 9 août 1988, faisant immédiatement sensation au sud de la Californie et aidant à déclencher une expansion et de grandes modifications dans la LNH.

Ce fut une transaction qui réunissait « La Merveille » et Hollywood, ce qui a aidé à donner au hockey une visibilité et une popularité à une grande partie de la population des États-Unis pour la première fois.

Voici quatre effets durables de la transaction:

1. Développement du hockey mineur aux États-Unis

Au moment de la transaction, les Kings étaient la seule équipe américaine de la LNH située à l'ouest du Minnesota; les Rockies du Colorado sont devenus les Devils du New Jersey en 1982, tandis que les Golden Seals de la Californie sont devenus les Barons de Cleveland en 1976. Sept joueurs nés en Californie avaient participé à au moins un match de la LNH.

Aujourd'hui, les Kings sont une de sept équipes américaines situées à l'ouest du Minnesota, avec une huitième équipe potentielle à Seattle qui pourrait s'ajouter bientôt. Le nombre de joueurs californiens qui ont disputé au moins un match dans la LNH est maintenant de 44, incluant 13 joueurs la saison dernière.

L'arrivée de Gretzky à Los Angeles a entamé un mouvement qui a aidé le hockey à se propager partout en Californie et ailleurs.

À LIRE AUSSI : Lafleur a presque rejoint Gretzky avec les Kings | Gretzky fait l'éloge d'Alexis Lafrenière

USA Hockey a indiqué qu'il a établi un record avec 61 554 joueurs enregistrés, incluant 6 702 joueuses, dans la région Pacifique (l'Alaska, la Californie, l'Hawaii, le Nevada, l'Oregon et le Washington) l'année dernière. Il y a eu 11 287 joueurs enregistrés (les joueuses et tous les joueurs ayant 6 ans ou moins n'étaient pas comptés à l'époque) dans la région Pacifique pendant la saison 1990-91, après l'arrivée de Gretzky, mais avant la fondation d'équipes de la LNH à San Jose, Anaheim, Dallas, en Arizona, au Colorado et à Las Vegas.

La croissance est considérable dans la région des montagnes Rocheuses (l'Arizona, le Colorado, l'Idaho, le Nouveau-Mexique, l'Oklahoma, le Texas, et l'Utah) et du Sud-Est (l'Alabama, l'Arkansas, la Floride, la Géorgie, la Louisiane, le Maryland, le Mississippi, la Caroline du Nord, la Caroline du Sud, le Tennessee, la Virginie et la ville de Washington).

Il y a eu 55 241 joueurs enregistrés (5 929 joueuses) la saison dernière dans la région des Rocheuses, une augmentation par rapport aux 7 304 joueurs en 1990-91. La région du Sud-Est a connu une augmentation encore plus impressionnante, comptant 62 060 joueurs (5 172 joueuses) la saison dernière par rapport aux 4 462 joueurs en 1990-91.

2. Les étoiles brillent

L'arrivée de Gretzky à Los Angeles a a donné la piqûre du hockey à plusieurs célébrités d'Hollywood, la majorité d'entre elles devenant des partisans des Kings en raison de lui.

Des vedettes comme Michael J. Fox, Alyssa Milano, John Candy, Sean Penn, Alan Thicke, Kurt Russell, Tom Hanks et Sylvester Stallone, ainsi que de nombreux athlètes professionnels d'autres sports, se sont rendus au Great Western Forum pour assister aux matchs des Kings et se sont procuré des abonnements de saison.

Pour illustrer la popularité que Gretzky a donnée au hockey aux États-Unis, revenons au 13 mai 1989. À cette date, Gretzky est devenu le premier joueur de la LNH à présenter un épisode de la fameuse émission de divertissement de NBC, « Saturday Night Live ».

Gretzky a même présenté un épisode de « SNL » avant la légende de basket-ball Michael Jordan (28 septembre 1991). Les deux athlètes ont également été représentés sous forme animée, avec le légendaire athlète Bo Jackson, dans un dessin animé éphémère « ProStars » au début des années 1990.

3. L'expansion vers le sud

Sans la présence de Gretzky et la nouvelle popularité de la LNH au sud de la Californie, les Ducks d'Anaheim n'auraient probablement pas existé.

L'ancien président de Disney, Michael Eisner, assistait aux matchs des Kings avec d'autres producteurs d'Hollywood. Disney a profité de l'engouement généré par Gretzky pour produire la populaire série de films « Jeu de puissance » (The Mighty Ducks en anglais) en 1992, et cela a mené à l'émergence d'une deuxième équipe de la LNH au sud de la Californie.

Les Mighty Ducks d'Anaheim et les Panthers de la Floride ont fait leurs débuts dans la LNH en 1993-94, et les 25e et 26e équipes de la LNH ont poursuivi l'expansion accélérée de la LNH dans le sud des États-Unis.

La popularité de la LNH dans le sud-ouest a débordé sur l'Arizona, aidant à convaincre la LNH de transporter la version originale des Jets de Winnipeg à Phoenix en 1996.

Les Coyotes de Phoenix (maintenant les Coyotes de l'Arizona) ont suscité l'intérêt parmi plusieurs jeunes en Arizona, incluant un jeune prodige appelé Auston Matthews. Matthews, le joueur de centre de 20 ans des Maple Leafs de Toronto et choix no 1 du repêchage 2016 de la LNH, a grandi à Scottsdale, en Arizona, et encourageait les Coyotes, assistant même aux matchs alors que Gretzky agissait comme entraîneur (2005-09).

4. Le hockey en plein air

Avant la fondation des Golden Knights de Vegas ou l'avènement des matchs extérieurs de saison régulière dans la LNH, il y a eu un match préparatoire entre les Kings de Gretzky et les Rangers de New York, présenté à l'extérieur sur une patinoire improvisée sur un garage de stationnement du Caesar's Palace à Las Vegas le 27 septembre 1991.

Il s'agissait du premier match présenté à Las Vegas, ainsi que du premier match extérieur opposant deux équipes de la LNH.

Video: undefined

Le match a été organisé afin de promouvoir Gretzky dans un autre marché inexploité d'un climat chaud aux États-Unis. L'arrivée éventuelle des Golden Knights dans la LNH n'a eu lieu que 26 ans plus tard, mais les racines du hockey à Las Vegas et des matchs extérieurs de la LNH ont été établies à la suite de la transaction de Gretzky.

« Nous exposions le hockey dans des endroits où il n'avait jamais été présenté auparavant », a déclaré en 2016 Roy Mlakar, qui était à l'époque vice-président exécutif des Kings. « C'est ce que nous avons fait. Exposer Gretzky, exposer Gretzky, exposer Gretzky. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.