Skip to main content

La saison en revue : Panthers de la Floride

Les Panthers n'ont pas répondu aux attentes, plombés par leur inconstance et leurs problèmes défensifs

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Avec la saison 2019-20 de la LNH interrompue depuis le 12 mars en raison des inquiétudes entourant le coronavirus, LNH.com revient sur la campagne de chacune des 31 équipes de la Ligue.

Aujourd'hui, un portrait des Panthers de la Floride au moment de la pause :

PANTHERS DE LA FLORIDE : Honneurs individuels | Moments mémorables | Analyse pour les poolers

Panthers de la Floride
Fiche : 35-26-8, 78 points
Position dans la course aux séries : 11e rang dans l'Association de l'Est, à trois points du troisième rang dans la section Atlantique

Les Panthers ont été l'une des équipes les plus actives lors de la dernière saison morte dans la LNH, et alors qu'on s'attendait à de grands feux d'artifice en Floride, leur saison a plutôt eu l'effet d'un pétard mouillé.

Après tout, il y avait plusieurs sources d'espoir en Floride avant le début de la saison. Le 8 avril, on a annoncé l'embauche de l'entraîneur Joel Quenneville, qui a conduit les Blackhawks de Chicago à trois conquêtes de la Coupe Stanley, puis quelques mois plus tard, on a frappé un autre coup d'éclat en mettant sous contrat le gardien Sergei Bobrovsky pour sept ans à un salaire de 70 millions $. On a également ajouté de la profondeur à une attaque déjà menaçante en attirant Brett Connolly et Noel Acciari.

Avec une situation enfin réglée devant le filet, une offensive plus dévastatrice que jamais et un entraîneur d'expérience en poste, la majorité des observateurs s'entendaient pour dire que les Panthers allaient occuper l'une des trois premières places dans l'Atlantique.

Or, la Floride a offert des performances extrêmement inconstantes tout au long de la saison pour se retrouver à trois points d'une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Au moment de la pause, une participation au tournoi printanier était sérieusement en péril.

Le principal problème des Panthers est le nombre de buts qu'ils accordent. L'attaque n'a rien à se reprocher, alors qu'elle inscrit en moyenne 3,30 buts par rencontre (sixième dans la LNH), mais la défensive prend le 29e rang de la Ligue, accordant 3,25 filets par partie.

Ce n'est pas exactement ce que la Floride envisageait quand elle a couvert d'or Bobrovsky le 1er juillet dernier. Celui-ci, deux fois gagnant du trophée Vézina remis au gardien par excellence dans la LNH, a été pointé du doigt pour les insuccès des siens. Cette saison, il a conservé un dossier de 23-19-6 avec une moyenne de buts alloués de 3,23 et un pourcentage d'arrêts de ,900, ne figurant même pas dans le top-30 des meilleurs gardiens dans ces deux dernières catégories (minimum 30 matchs joués).

Le soleil a brillé…

Après un début de saison couci-couça, les Panthers ont démarré la machine à la mi-décembre. Entre le 16 décembre et le 3 février, la troupe de Quenneville a été parmi les équipes les plus dominantes de la LNH, offrant le cinquième meilleur rendement avec 14 victoires en 19 matchs et réussissant notamment une série de six victoires.

Durant cette séquence, l'attaquant québécois Jonathan Huberdeau a été le meilleur marqueur de la Ligue, à égalité avec l'attaquant des Rangers de New York Artemi Panarin, avec 29 points (huit buts, 21 passes), étant en grande partie responsable du fait que les Panthers ont inscrit une moyenne de 4,16 buts par match durant cette séquence. Cela dit, la Floride a tout de même continué d'accorder énormément de filets (3,26 en moyenne par partie), ce qui était annonciateur de ce qui allait suivre.

Video: TOR@FLA: Huberdeau égalise le record d'équipe

Le ciel s'est assombri…

Incapable de soutenir un tel rythme offensif, les Panthers ont continué d'accorder des buts à profusion tandis que leur offensive a ralenti et ils ont obtenu seulement six gains en 18 rencontres (6-9-3) avant l'interruption de la saison, étant incapables d'aligner plus de deux victoires consécutives durant cette période. Ce passage à vide est ce qui les a placés à la traîne dans la course aux séries.

La révélation de la saison

Lorsqu'on l'a mis sous contrat, Acciari devait être un simple ajout de profondeur à une formation déjà extrêmement talentueuse en attaque. En quatre saisons avec les Bruins de Boston, l'attaquant de 28 ans n'avait jamais amassé plus de 14 points (six buts, huit passes). Or, sa contribution a été beaucoup plus grande qu'espérée. En 66 matchs cette saison, Acciari a récolté 27 points, dont 20 buts et cinq filets vainqueurs, prenant le premier rang chez les Panthers dans cette dernière catégorie et la quatrième place chez les buteurs de l'équipe. Acciari a continué d'être une menace offensive, même s'il est le joueur le plus utilisé de l'équipe en moyenne en désavantage numérique (2:32), et il a même réussi un tour du chapeau dans deux matchs consécutifs, les 16 et 20 décembre (6-1-7).

Video: DAL@FLA: Acciari réussit un triplé en 2e période

Performance individuelle de l'année

Avant cette saison, le défenseur Mark Pysyk n'avait jamais inscrit plus de quatre filets en une campagne. Cette saison, il est déjà rendu à neuf buts, en grande partie grâce à un tour du chapeau face aux Maple Leafs de Toronto le 3 février dans un gain de 5-3. Comme quelques attaquants n'ont pu prendre part au match en raison de blessures, Pysyk a exceptionnellement été employé sur le quatrième trio pour cette rencontre. Il s'agissait de son premier triplé en carrière dans la LNH. Au cours de la rencontre, Pysyk a ouvert la marque, puis alors que le score était de 3-1 en faveur de Toronto, il a lancé la remontée des siens avant de compléter la marque dans un filet désert.

Video: FLA@TOR: Pysyk inscrit un premier tour du chapeau

Match le plus intéressant de la saison

Panthers 5, Bruins 4 (TB), 12 novembre : Les Panthers ont démontré que leur attaque est l'une des plus dévastatrices de la LNH et que, pour cette raison, il ne faut jamais les compter comme vaincus. Tirant de l'arrière 4-0 en début de troisième période, la Floride a effectué une poussée de quatre buts sans réplique pour l'emporter 5-4 en tirs de barrage. Au cours de la rencontre, Huberdeau (trois passes) et le défenseur Keith Yandle (un but, deux aides) ont chacun amassé trois points.

Video: La Floride complète sa remontée en tirs de barrage

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.