Skip to main content

La saison en revue : Analyse des Red Wings pour les poolers

Larkin est le véritable homme de fer à Detroit; le changement d'air profite à Fabbri

par Philippe Landry @philippe_landry / Pupitreur LNH.com

Avec la saison 2019-20 de la LNH interrompue depuis le 12 mars en raison des inquiétudes entourant le coronavirus, LNH.com revient sur la campagne de chacune des 31 équipes de la Ligue.

Aujourd'hui, les joueurs des Red Wings sde Detroit qui ont retenu l'attention chez les poolers avant la pause :

RED WINGS DE DETROIT : Portrait de la saison régulière | Honneurs individuels | Moments mémorables

La valeur sûre

Dylan Larkin le joueur offensif le plus constant chez les Red Wings. Au moment de l'interruption des activités dans la LNH, il menait son équipe avec une récolte de 53 points (19 buts, 34 passes) en 71 matchs. Il était en voie de terminer au premier rang des marqueurs à Detroit pour une troisième saison consécutive, et ce, à seulement 23 ans. Si plusieurs poolers ont hésité avant de choisir des joueurs des Red Wings, le nom de Larkin a quant à lui probablement été nommé dans plusieurs repêchages de début de saison. En plus de sa constance au chapitre des points, Larkin excelle dans d'autres catégories. Il prend notamment le 18e rang de la LNH pour les tirs au but (223), un atout pour les ligues qui comptabilisent cette statistique. Le jeune attaquant se veut aussi une valeur sûre puisqu'il est un véritable guerrier. En cinq saisons, Larkin n'a raté que 10 rencontres au total.

Video: DET@BUF: Larkin marque d'une belle feinte du revers

La surprise

Le 6 novembre, les Red Wings ont procédé à une transaction en apparence mineure en envoyant Jacob de la Rose aux Blues de St. Louis en retour de l'attaquant Robby Fabbri. Le centre de 24 ans n'avait obtenu qu'un point en neuf matchs avec St. Louis depuis le début de la campagne, et ses dernières saisons avaient été marquées par de sérieuses blessures qui l'ont contraint à manquer beaucoup d'action. Le changement d'air a profité à Fabbri, qui, en plus d'avoir inscrit deux buts à son premier match dans son nouvel uniforme, a amassé huit points en sept parties à son arrivée à Detroit. Il a maintenant accumulé 31 points (14 buts, 17 aides) en 52 matchs, ce qui lui donne une moyenne de point par match de 0,60, le meilleur rendement de sa carrière en une saison.

Video: WSH@DET: Fabbri trouve la lucarne du revers en A.N.

La déception

Il y a fort à parier que peu de poolers ont misé sur un gardien des Red Wings au début de la saison. Toutefois, ceux qui ont tenté leur chance avec Jimmy Howard ont probablement été très déçus. Ce dernier s'est fait ravir le poste de no 1 par Jonathan Bernier, et pour cause, Howard connaît une saison fort décevante. Le gardien de 35 ans affiche les pires statistiques de sa carrière, et de loin. En 27 matchs, il n'a signé que deux victoires - la dernière remonte au 29 octobre - et a maintenu une moyenne de buts alloués de 4,20 ainsi qu'un pourcentage d'arrêts de ,882.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.