Skip to main content

La saison en revue : Analyse des Islanders pour les poolers

Barzal a été payant, Beauvillier a surpris et Leddy a continué à régresser

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Avec la saison 2019-20 de la LNH interrompue depuis le 12 mars en raison des inquiétudes entourant le coronavirus, LNH.com revient sur la campagne de chacune des 31 équipes de la Ligue.

Aujourd'hui, les joueurs des Islanders de New York qui ont retenu l'attention chez les poolers avant la pause :

ISLANDERS DE NEW YORK : Portrait de la saison régulière | Honneurs individuels | Moments mémorables

La valeur sûre

Les Islanders ne comptent sur aucun véritable gros canon, mis à part Mathew Barzal. À 22 ans, il est déjà le moteur offensif de son équipe et la véritable valeur sûre pour les poolers dans le camp des Islanders. Avant la pause, Barzal était le meneur à New York au chapitre des points (60) et des passes (41) et il était en voie d'obtenir plus de 70 points, une récolte rassurante pour les poolers, puisqu'il avait connu une petite baisse de régime avec seulement 62 points en 2018-19. Barzal a amassé 48 points à forces égales et était à neuf tirs de surpasser son précédent sommet en carrière (179), établi la saison dernière. Avec seulement trois saisons d'expérience derrière la cravate, Barzal n'a peut-être même pas encore atteint son plein potentiel, au grand plaisir des poolers.

Video: ANA@NYI: Barzal marque un but magnifique en échappée

La surprise

En début de saison, l'attaquant Anthony Beauvillier n'était pas sur le radar de bien des poolers, mais ces derniers ont probablement été nombreux à lui tendre une perche en cours de saison. Au moment d'interrompre la campagne, le Québécois avait déjà établi un nouveau sommet personnel au chapitre des points (39) et il aurait probablement surpassé son record de 21 filets établi en 2017-18, alors qu'il était en route vers une campagne d'environ 50 points. Beauvillier est le sixième meilleur marqueur des Islanders, mais il n'est qu'à quatre points du troisième pointeur de l'équipe, Anders Lee, envers qui les poolers avaient probablement beaucoup plus d'attentes que Beauvillier. Ce dernier a été employé régulièrement sur le top-6 de l'équipe ainsi que sur la deuxième vague du jeu de puissance et il en a tiré le maximum. Il a pris le quatrième rang des buteurs de New York (18), avec un filet de moins que Barzal.

Video: DAL@NYI: Beauvillier marque le but gagnant en prol.

La déception

Ceux qui s'attendaient à ce que le défenseur Nick Leddy rebondisse après une saison décevante de 26 points en 2018-19 auront été déçus. À la pause, l'arrière de 29 ans avait seulement 21 points (trois buts, 18 aides) en 60 rencontres, et sa production aurait probablement régressé pour une quatrième saison consécutive. Leddy a longtemps été attrayant pour les poolers parce qu'il obtenait beaucoup de temps de jeu en avantage numérique, mais cette saison, il a vu Devon Toews (2:14) et Ryan Pulock (1:46) être plus utilisés que lui (1:10) en moyenne avec l'avantage d'un homme. C'est la première fois depuis 2014-15 que Leddy n'est pas premier dans cette catégorie chez les défenseurs de New York. Sa contribution dans les autres catégories n'a pas compensé sa baisse de production offensive.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.