Skip to main content

La saison du Lightning à la croisée des chemins

Tampa Bay disputera des matchs cruciaux contre le Wild et les Jets à l'approche de leur pause

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

La question : Est-ce que les deux prochains matchs du Lightning de Tampa Bay, des affrontements sur la route contre le Wild du Minnesota vendredi et les Jets de Winnipeg samedi, sont leurs deux duels les plus importants de la saison jusqu'ici?

En considérant que A) le Lightning a remporté deux matchs de suite pour la première fois depuis le mois de décembre, et que B) leur semaine de pause arrive dans quelques jours, ce qui signifie que le Lightning ne pourra amasser de points au classement, contrairement aux équipes qui le devance au classement.

C'est la question qui a été posée à l'entraîneur du Lightning Jon Cooper au cours d'une entrevue téléphonique mercredi. Il a ri, mais a admis qu'il comprenait le raisonnement derrière la question, car lui aussi ne peut que constater que son équipe ne répond pas aux attentes et croupit au dernier rang de l'Association de l'Est avec 28 matchs à disputer.

Cooper, comme le reste d'entre nous, sait que le temps presse pour le Lightning s'il veut participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, pour ainsi éviter de recevoir l'étiquette de la plus grande déception de la ligue cette saison, alors que l'équipe était considérée comme une aspirante aux grands honneurs en début de saison.

Mais même si Cooper avait vraiment voulu répondre oui à cette question, car il sait aussi ce que voudrait dire une séquence de quatre gains pour le Lightning juste avant leur pause, il ne l'a pas fait.

« Cela équivaudrait à compter des points que nous n'avons pas encore la chance d'amasser, a expliqué Cooper. C'est comme grimper dans une échelle. Minnesota représente le prochain barreau. Nous devons atteindre ce barreau. Notre match le plus crucial de la saison se doit d'être contre le Minnesota. »

Tampa Bay a dégringolé dans cette échelle et se retrouve à six points d'une place en séries éliminatoires, car l'équipe n'a pas été en mesure de faire tomber les choses en place cette saison.

Jusqu'à cette semaine. C'est pourquoi ces deux parties sont tellement importantes.

Il reste encore du temps pour le Lightning. L'équipe devra le faire sans son capitaine Steven Stamkos, dont le retour au jeu à la suite d'une opération au genou droit ne devrait pas se produire avant le mois d'avril. Cependant, il reste suffisamment de temps pour grimper au classement et s'emparer d'une place en séries avant la date limite des transactions de la LNH 2017 le 1er mars. Il reste du temps afin que l'équipe renoue avec son rôle d'aspirante à la Coupe Stanley.

Mais si le Lightning ne parvient pas à récolter de points au Minnesota et à Winnipeg, il ne lui restera plus que 26 matchs, et chaque équipe de l'Association de l'Est à l'exception des Capitals de Washington, qui seront également en pause la semaine prochaine, aura la chance d'augmenter leur avance sur le Lightning entre le 12 et 17 février.

Alors, oui, il s'agit des deux matchs les plus importants de la saison du Lightning.

« Il s'agit de l'une de ces années où personne ne s'est démarqué dans la section Atlantique, à l'exception peut-être des [Canadiens de Montréal], en raison de leur extraordinaire début de saison, contrairement à la [section Métropolitaine], a noté Cooper. Il y a encore quelques places qui sont à notre portée, car personne ne se les est appropriées encore. »

Cooper espère que le Lightning pourra s'approprier l'une de ces places, après avoir constaté des améliorations récemment. Il pourrait être avancé que Tampa Bay a offert un rendement très moyen avec une fiche de 5-5-2 et 30 buts marqués et 30 buts accordés depuis un revers de 6-2 contre les Penguins de Pittsburgh le 8 janvier, mais une étude approfondie offre des raisons pour être optimiste.

Le Lightning a accordé en moyenne 2,5 buts par match et affiche un rendement de 82,9 pour cent en infériorité numérique à leurs 12 derniers matchs. Ils avaient accordé 3,0 buts par partie et montraient une efficacité de 79,4 pour cent en désavantage numérique à leurs 42 premières rencontres.

Tampa Bay a signé un gain de 4-2 contre les Sabres de Buffalo le 12 janvier après son revers contre Pittsburgh, avant de subir une défaite de 3-1 (incluant un but dans un filet désert) aux mains des Blue Jackets de Columbus le 13 janvier. Le Lightning a ensuite accordé deux buts ou moins à cinq reprises au cours d'un périple de six parties, mais n'a pu faire mieux qu'un dossier de 2-2-2.

« Nous avons terminé ce voyage avec seulement six points, et nous demandions tous comment il se faisait que nous n'en ayons pas obtenu au moins 10, a raconté Cooper. Nous avons toutefois analysé cela en nous disant que nous avions bien joué, et que nous n'avions simplement pas été récompensés. »

Ils ont signé des victoires à leurs deux derniers matchs en jouant de la même manière, alors qu'ils ont vaincu les Ducks d'Anaheim 3-2 en fusillade puis les Kings de Los Angeles 5-0.

« Notre espoir est que nous soyons en mesure de continuer à bien jouer, mais que d'être récompensé pour cela à l'avenir, a poursuivi Cooper. L'espoir est un sentiment très fort. »

Un sentiment si fort que le Lightning peut légitimement espérer que la séquence victorieuse qui lui a échappé depuis le début de la saison a finalement commencé. Du moins, il s'agit du point de vue optimiste d'une équipe qui a remporté au moins deux matchs de suite à cinq reprises seulement cette saison, mais qui n'a jamais aligné plus de quatre gains.

Il y a un an, le Lightning connaissait une séquence de sept victoires consécutives en janvier et une autre de neuf gains entre le 18 février et le 5 mars. Tampa Bay n'avait également jamais encaissé plus de deux revers de suite en temps réglementaire pour terminer au deuxième rang de la section Atlantique avec 97 points.

Si le Lightning peut l'emporter à Minnesota et Winnipeg, qu'est-ce qui pourrait empêcher l'équipe de grimper jusqu'au deuxième rang à nouveau grâce à une excellente fin de saison?

« Il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir », a prévenu l'attaquant Brian Boyle.

Des victoires consécutives contre le Wild et les Jets permettraient au Lightning d'être en voie de terminer la saison avec 85 points. Ils posséderaient toutefois du momentum dans une section qui est très ouverte derrière Montréal.

« Nous devons continuer sur notre lancée pour parvenir là où nous voulons aller », a admis l'attaquant Jonathan Drouin.

Le Lightning pourrait tout de même arriver à court même s'il parvient à coller plusieurs victoires, mais une séquence de quatre gains avant une pause d'une semaine leur procurerait du momentum, ainsi qu'un certain coussin si les équipes qui les devancent au classement gagnent pendant que Tampa Bay est inactif, en plus de donner aux joueurs une raison légitime de croire.

C'est pourquoi ces deux matchs sont les plus importants de la saison du Lightning. Du moins jusqu'ici.

« Nous devons simplement gagner, a conclu Cooper. Le reste va tomber en place. »

En voir plus