Skip to main content

La quête de la Coupe Stanley de Marleau se poursuit avec les Penguins

L'attaquant a été échangé par les Sharks et est le joueur ayant joué le plus de matchs sans avoir remporté un championnat

par Wes Crosby / Correspondant indépendant NHL.com

CRANBERRY, Pennsylvanie - Patrick Marleau poursuivra sa quête de remporter la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh.

Marleau, un attaquant de 40 ans, a été échangé aux Penguins par les Sharks de San Jose, lundi, en retour d'un choix conditionnel de troisième ronde au Repêchage 2021 de la LNH. Il a disputé 1715 matchs dans la LNH, le plus haut total par un joueur sans remporter la Coupe Stanley dans l'histoire de la Ligue.

À LIRE AUSSI : Sheary passe des Sabres aux Penguins en retour de KahunMarleau prend le chemin de PittsburghCrosby et Malkin félicitent Ovechkin pour ses 700 buts

Ç'a simplement rendu Marleau encore plus attrayant, a expliqué le directeur général des Penguins Jim Rutherford.

« Ce désir d'atteindre l'objectif ultime est énorme chez lui, a dit Rutherford. Le temps commence à presser. »

Marleau a été le premier de trois attaquants acquis par les Penguins, lundi, deux semaines après qu'ils eurent mis la main sur l'attaquant Jason Zucker du Wild du Minnesota le 10 février. Ils ont également mis la main sur Conor Sheary et Evan Rodrigues dans un échange avec les Sabres de Buffalo en retour de Dominik Kahun.

Zucker évolue à l'aile gauche sur le premier trio de Pittsburgh avec Sidney Crosby et Dominik Simon et il a amassé cinq points (trois buts, deux passes) en sept rencontres depuis la transaction. Zucker a essentiellement remplacé l'attaquant Jake Guentzel, qui ratera le reste de la saison régulière après avoir été opéré à l'épaule le 31 décembre.

L'objectif des échanges de lundi n'était pas le même. Marleau, Sheary et Rodrigues viendront contribuer au sein d'un groupe qui s'est largement fié à ses trois premiers trios, ce qui a engendré une hausse du temps de jeu de Crosby et du centre de deuxième trio Evgeni Malkin.

« Nous voulons diminuer leurs minutes de jeu pour nous permettre d'utiliser quatre trios présence après présence et c'est ce que nous devrions être capables de faire maintenant que nous avons effectué ces changements », a mentionné Rutherford.

Les Penguins (37-18-6) ont encaissé trois défaites de suite pour glisser à deux points des Capitals de Washington et du premier rang dans la section Métropolitaine. Ils se sont inclinés 5-3 face aux Capitals, dimanche.

Marleau, Sheary et Rodrigues pourraient faire leurs débuts avec Pittsburgh quand ils affronteront les Kings de Los Angeles, mercredi au Staples Center (22 h 30 HE, NBCSN, NHL.TV). Leur place sur les trios de l'équipe n'a pas encore été déterminée.

« Ils peuvent jouer partout dans la formation et peuvent évoluer hors l'aile ou au centre, a noté Rutherford. Cette flexibilité rend la tâche facile pour [l'entraîneur Mike Sullivan]. »

C'est ce qui a incité les Penguins à aller chercher Marleau. Il rappelle à Rutherford l'attaquant Matt Cullen, qui avait principalement joué au centre du quatrième trio lors des conquêtes de la Coupe Stanley en 2016 et 2017, mais qui avait également passé du temps au sein du top-6.

« Notre équipe est tissée serré. Acquérir un joueur qui va bien cadrer avec nous était logique, a ajouté Rutherford. Il apporte du leadership, mais il demeure un bon joueur. Nous l'avons beaucoup observé. Il est un peu comme Matt Cullen. Il a un bon coup de patin. En vieillissant, c'est important.

« Avoir des joueurs qui peuvent jouer partout dans la formation nous aide. Marleau et Sheary peuvent le faire, et même Rodrigues. Il entrait et sortait de la formation de Buffalo. Je ne sais pas trop ce qui s'est produit là-bas. Il y a même des moments où il a joué avec Jack Eichel. Ces joueurs-là peuvent donc être déplacés partout. »

Marleau a amassé 20 points (10 buts, 10 mentions d'aide) en 58 rencontres avec les Sharks cette saison, sa 22e saison dans la LNH.

Video: ANA@SJS: Marleau bat Gibson et double l'avance

Comme pour Marleau, les Penguins savent ce qu'ils obtiennent en Sheary, a dit Rutherford. Il a récolté 93 points en 184 parties réparties sur trois saisons avec Pittsburgh avant d'être échangé à Buffalo le 27 juin 2018. Cette transaction avait été effectuée pour avoir suffisamment d'espace sous le plafond salarial pour mettre le défenseur Jack Johnson sous contrat pour cinq ans à un salaire de 16,25 millions $, le 1er juillet 2018.

« [Sheary] était plutôt fébrile quand je lui ai parlé, a raconté Rutherford. Les entraîneurs étaient convaincus qu'il allait bien s'intégrer ici quand son nom a fait surface. Il n'a pas quitté Pittsburgh parce que nous ne l'aimions pas. »

Les défaites des trois dernières rencontres n'ont pas conduit à l'acquisition de Sheary et de Rodrigues, qui a récolté neuf points (cinq buts, quatre passes) en 38 matchs avec Buffalo cette saison. L'ajout de Marleau n'a pas été un geste désespéré, a assuré Rutherford.

« Nous nous sommes battus - et j'attribue beaucoup de mérite aux entraîneurs et aux joueurs - pour rattraper Washington et prendre le premier rang, a fait valoir Rutherford. Puis, nous avons connu quelques mauvais matchs. Je ne sais pas si c'est parce que nous étions satisfaits de notre position au classement ou si c'est que notre attention était déjà portée sur le match de dimanche face à Washington.

« Nous avons connu deux mauvaises sorties [contre les Maple Leafs de Toronto et les Sabres], puis nous nous sommes rendus à Washington et nous avons joué un bon match. C'est un match qui aurait pu aller dans les deux sens. Évidemment, nous n'allons pas gagner chaque soir, mais si nous jouons de cette façon, nous allons nous en sortir. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.