Skip to main content

La profondeur des Penguins en défense mise à rude épreuve

L'entraîneur Mike Sullivan n'écarte pas la possibilité que Justin Schultz puisse effectuer un retour au jeu pour le match no 5

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

OTTAWA - Depuis le début de la finale de l'Association de l'Est, l'équipe qui a subi la défaite est toujours revenue plus forte pour remporter le match suivant.

Ce serait donc au tour des Sénateurs d'Ottawa de faire amende honorable pour une prestation moins flamboyante en vue du match no 5 au PPG Paints Arena dimanche après-midi (15 h (HE); TVA Sports, CBC, NBCSN).

Les Penguins ont évidemment d'autres plans en tête.

« Cette série plus que jamais est l'illustration que chacun des matchs revêt sa propre histoire », a relevé l'ailier Carl Hagelin des Penguins. « C'est la raison pour laquelle c'est l'égalité 2-2 après quatre matchs. Nous avons hâte de revenir jouer devant nos partisans. C'est le moment pour nous de renverser la tendance et d'être la première équipe qui gagne deux matchs d'affilée. »

Le moment ne pourrait pas être mieux choisi pour eux puisque le cinquième match d'une série quatre de sept à égalité 2-2 est crucial.

L'équipe qui le remporte sort victorieuse de la série la plupart du temps, comme c'est arrivé 198 fois en 252 occasions - incluant cinq fois en cinq occasions cette année.

Les Penguins ont évité de se retrouver le dos acculé au mur à leur retour à domicile, en signant un gain de 3-2 au Centre Canadian Tire vendredi. Ils se voient maintenant offrir l'occasion de faire tourner le vent.

Du renfort?

Ils espèrent pour ce faire obtenir du renfort. Ils en auraient bien besoin. Avant le départ de l'équipe pour Pittsburgh samedi matin, l'entraîneur Mike Sullivan a dit espérer qu'un -- ou plus d'un -- joueur blessé puisse effectuer un retour, dimanche.

Sullivan a rappelé que le statut d'évaluation sur une base quotidienne des attaquants Bryan Rust, Patric Hornqvist et Tom Kuhnhackl ainsi que du défenseur Justin Schultz lui offre une lueur d'espoir.

Rust paraît le plus près d'un retour parce qu'il a recommencé à s'entraîner en uniforme. Hornqvist a patiné en survêtement au cours du séjour des Penguins à Ottawa tandis que Schultz n'a pas commencé l'entraînement sur la glace depuis qu'il s'est blessé au début du match no 2 à Pittsburgh.

Malgré ça, Sullivan n'a pas écarté la possibilité que Schultz puisse jouer dimanche.

Les Penguins salueraient volontiers le retour de leur meneur de jeu en défense, en l'absence de Kristopher Letang.

Surtout dans le contexte où ils ont essuyé une autre perte, celle du Chad Ruhwedel qui a été victime d'une commotion cérébrale, vendredi.

Ruhwedel a été contraint de quitter la rencontre vers la fin de la première période. L'équipe a donc dû se tirer d'affaire avec cinq défenseurs au cours des deux dernières périodes.

« C'est malheureusement devenu monnaie courante pour nous de finir les matchs à cinq défenseurs », a noté le jeune Olli Maatta, qui a été le membre du groupe le plus utilisé vendredi. « Nous sommes habitués de jouer les uns avec les autres. N'importe qui peut jouer avec n'importe qui. Ça ne fait donc pas une grande différence.

« C'est la raison pour laquelle nous sommes à l'aise quand la situation se présente. Vous ne voulez toutefois pas y être confrontée trop souvent parce que c'est drainant physiquement en séries éliminatoires », a-t-il avoué.

Pendant combien de temps encore Maatta et ses acolytes - les Brian Dumoulin, Ian Cole, Trevor Daley et Ron Hainsey - pourront-ils tenir le coup?

« Nous sommes un groupe confiant. Nous savons que nous pouvons avoir du succès ensemble, a avancé Maatta. Il y a tellement de bons attaquants. Nous n'avons pas à essayer de trop en faire. Nous n'avons qu'à garder les choses simples. Ça ne nous empêche pas de nous impliquer dans l'action, comme nous l'avons fait vendredi. Il faut simplement s'assurer de jouer en unité de cinq et d'être tous sur la même page. »

Sullivan a dit que le groupe de défenseurs vaque à ses affaires sans tambour ni trompette.

« Ils sont vitaux dans les succès que nous connaissons. Ils ne sont pas parfaits, mais ils travaillent avec acharnement, a mentionné l'entraîneur. J'adore leur sens d'engagement. C'est arrivé tellement de fois depuis le début des séries que nous ayons dû terminer des matchs à cinq défenseurs. Les gars ne s'arrêtent pas à ça et ils redoublent d'ardeur. Rien ne les perturbe. 

« Je dis souvent qu'ils sont nos héros obscurs parce que leurs efforts ne sont pas autant remarqués pour des raisons évidentes, a résumé Sullivan. Nous avons plusieurs attaquants vedettes possédant de fortes personnalités qui retiennent davantage l'attention. »

Advenant que Schultz ne puisse jouer dimanche, le vétéran suisse Mark Streit paraît être le prochain remplaçant en ligne. Streit a pris part à un seul match depuis le début des séries éliminatoires cette année -- celui de mercredi que les Sénateurs ont aisément gagné 5-1.

En voir plus