Skip to main content

La pression sur le quatuor des Predators

Josi, Ellis, Ekholm et Subban devront exceller comme ils l'ont fait lors des séries éliminatoires 2017

par Robby Stanley / Correspondant NHL.com

Nashville - Les Predators de Nashville n'auront qu'à se remémorer leurs succès du dernier printemps pour être bien conscients de toute l'importance qu'aura son top-4 de défenseurs dans les prochaines semaines.

Roman Josi, Ryan Ellis, Mattias Ekholm et P.K. Subban avaient été les pierres angulaires du chemin parcouru jusqu'en finale des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017 et devront à nouveau prouver qu'ils sont le meilleur quatuor de la LNH à la ligne bleue, dès jeudi lors du premier match de leur série face à l'Avalanche du Colorado (21 h 30 HE; NBCSN, SN, TVAS, ALT, FS-TN).

Video: TBL@NSH: Subban bat Domingue d'un tir frappé

L'an dernier, Ekholm et Subban avaient fait la paire en séries, jouant en moyenne plus de 25 minutes par match. Ils avaient terminé leur périple avec 23 points combinés (trois buts, 20 passes) en 22 rencontres. Ils devraient à nouveau être réunis pour le premier match.

« Je pense que ce qui est important, c'est la communication, a dit Ekholm. Si tu affrontes les meilleurs joueurs au monde pendant plus de 20 minutes par soir, ils vont obtenir des chances de marquer. Ce que tu essaies de faire, c'est de les isoler à l'extérieur de l'enclave et non pas devant notre gardien ou encore dans une zone qui leur permet de prendre un tir dangereux. Je pense que c'est ce que nous avons très bien fait l'an dernier et que nous avons aussi été en mesure d'exécuter cette saison. 

« C'est sûr que c'est différent selon l'équipe et les joueurs que nous allons affronter. Nous devons donc changer notre plan de match tous les jours. Je pense que pour cette série, nous allons devoir nous concentrer sur nous-même et essayer d'exploiter tout notre talent. »

Chez les Predators, il est clair que le quatuor de défenseur peut se mesurer avantageusement à n'importe quel autre dans la LNH. Il semble évident que le duo Ekholm-Subban, ou encore celui de Josi-Ellis, s'opposera au premier trio de l'Avalanche, composé de Nathan MacKinnon, Gabriel Landeskog et Mikko Rantanen.

« On se doit de limiter leur temps pour agir et l'espace dont ils disposent, a souligné Ellis. Ils vont obtenir des chances de marquer, alors tout dépend de la qualité de ces chances. On se doit de rester proches d'eux, comme si nous étions l'ombre de leur trio. Peu importe qui se retrouvera contre eux, il devra être à son meilleur immédiatement. »

Le quatuor de défenseurs des Predators a aussi l'aval de l'entraîneur-chef Peter Laviolette pour se porter à l'attaque. Subban, Ekholm, Josi et Ellis ont amassé un total de 178 points (49 buts, 129 passes) en saison régulière. Les quatre arrières ont disputé 216 matchs en séries éliminatoires, en incluant le parcours vers la finale de la saison dernière. Ils sont bien familiers avec le type d'intensité qui caractérise le hockey au printemps.

« Tu te dois de te battre pour chaque pouce ou centimètre, a rappelé Ekholm. Tu dois toujours projeter la suite de l'action afin de trouver l'espace libre ou encore d'obtenir une chance de marquer. À l'inverse, tu dois être vraiment efficace face à leurs meilleurs joueurs. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.