Skip to main content

La pilule est difficile à avaler dans le camp des Rangers

La décision de l'état-major d'annoncer publiquement sa volonté de reconstruire n'a pas fait que des heureux

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Si la décision de l'état-major des Rangers de New York d'annoncer publiquement que l'équipe amorcerait une reconstruction a attiré les éloges des apôtres de la transparence, elle n'a visiblement pas fait que des heureux dans le vestiaire de l'équipe.

À commencer par l'entraîneur Alain Vigneault, qui a lui-même eu la lourde tâche d'annoncer à ses joueurs que la direction « tirait la plogue » sur cette saison alors que l'équipe affichait un dossier de 25-24-5 et n'était qu'à trois points de la deuxième place de quatrième as dans l'Est.

« C'était incompréhensible pour la plupart de nos joueurs considérant notre position au classement », a expliqué Vigneault, qui semble encore avoir de la difficulté à faire passer la pilule.

« Pour qu'une équipe ait du succès, il faut qu'il y ait seulement un agenda et cet agenda doit être celui de l'équipe. La minute que tu dis que nous décidons de reconstruire et que tout le monde est disponible (sur le marché), ça fait plusieurs agendas. Ça devient difficile de travailler ensemble et de s'en aller vers le même objectif. »

Et il n'a pas été difficile de voir qu'un fossé s'est rapidement creusé entre la vision de la direction, celle de l'entraîneur et celle des joueurs.

D'un côté, l'entraîneur et les joueurs n'ont clairement pas abandonné. Avec 22 matchs à disputer, les Rangers ne sont qu'à six points d'une place en séries. Ce n'est pas insurmontable et tout le monde le sait.

Ils n'ont pas l'intention de lancer la serviette et d'agoniser lentement jusqu'au terme de la campagne.

« Les séries ne sont pas hors de question », a dit l'attaquant David Desharnais en affirmant du même souffle que l'équipe n'était pas sur une bonne séquence (2-8-0 à ses 10 derniers matchs).

« Ce que j'ai dit à mon propriétaire et à mon président, c'est que j'essayais de gagner tous les matchs comme je l'ai toujours fait, a lancé Vigneault après un long silence qui en disait long sur son état d'esprit. De ce côté-là, ça ne change pas. Mais la dynamique de la situation fait en sorte que c'est un peu plus difficile. »

De l'autre, il y a le directeur général Jeff Gorton qui ne juge pas nécessaire de participer aux séries s'il évalue que la formation n'a aucune chance de remporter la Coupe Stanley.

« Comme entraîneur, on m'a demandé ce que je pensais des chances de la formation de gagner la Coupe Stanley et j'ai répondu que je ne l'avais pas gagnée avec de meilleures équipes, a révélé Vigneault. Mais je suis convaincu qu'on peut faire les séries.

« Comme j'ai toujours dit, une fois que t'es en séries, tout peut arriver. Mais les organisations prennent des décisions et il n'y a aucun doute présentement, pour tous les gens près de notre formation, que c'est une situation inhabituelle et qui n'est pas facile à gérer. »

« Jouer pour soi »

Pas facile à gérer parce que plusieurs joueurs savent maintenant qu'ils peuvent changer d'adresse à tout moment d'ici la date limite des transactions, lundi.

Des vétérans en fin de carrière, comme le gardien Henrik Lundqvist ou Desharnais, voient aussi leurs chances de mettre la main sur la Coupe être considérablement réduites par cette volonté de reconstruction.

Difficile, donc, de se rallier derrière un objectif commun quand les joueurs savent que la direction ne croit pas en eux et tentera dans les prochains jours de se débarrasser de certains éléments importants de l'équipe, ce qui aura automatiquement pour effet de compliquer leur tâche de se qualifier pour le tournoi printanier. 

« C'est sûr que ça envoie ce message-là, a dit Desharnais, qui deviendra joueur autonome sans compensation en juillet. Encore une fois, ce sont des clichés, mais quand t'es un professionnel, t'arrives à l'aréna et t'as un travail à faire. Si tu ne te présentes pas, tu vas te faire humilier.

« Alors tu joues pour ta carrière, tu joues pour toi. Il y a toujours des équipes qui regardent. »

Nash et Grabner laissés de côté

Au centre de plusieurs rumeurs de transactions, les attaquants des Rangers Rick Nash et Michael Grabner seront laissés de côté pour le match face aux Canadiens par mesure de précaution, selon les journalistes de TSN Darren Dreger et Pierre Lebrun.

Vinni Lettieri et Paul Carey prendront leur place au sein de l'alignement des Rangers.

Une première pour Georgiev

Le gardien Alexandar Georgiev va disputer un premier match en carrière dans la LNH contre les Canadiens de Montréal.

Son vis-à-vis sera Antti Niemi, qui remplace Carey Price aux prises avec une commotion cérébrale. Price a été atteint à la tête par un tir dans le match de mardi contre les Flyers de Philadelphie, et il était absent de l'entraînement mercredi.

Formation prévue des Rangers
Jimmy Vesey -- Mika Zibanejad -- Pavel Buchnevich
Vinni Lettieri -- Kevin Hayes -- Mats Zuccarello
Paul Carey -- David Desharnais -- Jesper Fast
Cody McLeod -- Peter Holland - J.T. Miller

Brady Skjei -- Neal Pionk
Marc Staal -- Tony DeAngelo
Rob O'Gara -- John Gilmour

Alexandar Georgiev
Henrik Lundqvist

Retranchés: Rick Nash, Michael Grabner
Blessés: Chris Kreider (caillot sanguin), Kevin Shattenkirk (genou), Ondrej Pavelec (genou), Ryan McDonagh (haut du corps), Steven Kampfer (main)

Formation prévue des Canadiens
Max Pacioretty -- Jonathan Drouin -- Artturi Lehkonen
Paul Byron -- Tomas Plekanec -- Brendan Gallagher
Alex Galchenyuk -- Phillip Danault -- Charles Hudon 
Nicolas Deslauriers -- Byron Froese -- Logan Shaw

Jordie Benn -- Jeff Petry
Karl Alzner -- Joe Morrow
Victor Mete -- David Schlemko

Antti Niemi
Charlie Lindgren

Retranchés: Daniel Carr, Jacob de la Rose, Noah Juulsen
Blessés: Carey Price (commotion cérébrale), Shea Weber (pied gauche), Andrew Shaw (bas du corps), Ales Hemsky (haut du corps)

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.