Skip to main content

La mise en échec de Kronwall contre Havlat a relevé le niveau d'émotions

LNH.com @NHLdotcom

CHICAGO - Une tonitruante mise en échec de Niklas Kronwall, qui a littéralement gelé Martin Havlat en première période, vendredi, a donné une toute autre allure à la finale de l'association Ouest entre les Red Wings de Detroit et les Blackhawks de Chicago.

D'abord, elle forcera probablement Havlat, le meilleur marqueur des Blackhawks depuis le début des séries, à rater le quatrième match, dimanche après-midi. Mais elle a aussi eu pour effet de relever d'un cran le niveau d'émotions entre ces deux grands rivaux de l'ère des six équipes d'origine.

"Marty n'était pas en possession de la rondelle", a déclaré son coéquipier Brian Campbell, samedi. "S'il frappe Marty légalement, ça va. Ce sont des choses qui arrivent. Mais c'est de la façon dont il l'a mis en échec. Vous pouvez le voir lever ses avant-bras et ses mains, s'incliner vers l'avant et se projeter sur lui", a ensuite décrit le défenseur.

Kronwall a écopé une pénalité majeure pour obstruction et a été expulsé du troisième match, remporté 4-3 par les Blackhawks, en prolongation.

Un journaliste a demandé à Campbell si, selon lui, Kronwall devait s'attendre à ce qu'on lui rende la monnaie de sa pièce.

"J'ignore ce qu'il va lui arriver, mais je suis certain qu'aucune mise en échec à son endroit ne sera faite à moitié", a lancé Campbell.

Posté près de la rampe, Havlat regardait vers la glace et tentait de repérer la rondelle lorsque Kronwall, patinant à pleine vitesse, a terrassé l'attaquant des Blackhawks. Havlat est demeuré étendu sur la glace pendant de longues minutes avant d'être escorté hors de la surface de jeu. Il n'est pas revenu.

"Selon ma perception des choses, la rondelle a donné contre la bande et il (Havlat) a tenté d'en prendre possession. J'ai patiné en sa direction et il ne m'a jamais vu venir. Il n'a jamais touché à la rondelle, mais j'avais l'impression qu'elle était tout près de lui", a relaté Kronwall, samedi.

Informé du fait que des joueurs des Blackhawks, dont Campbell, étaient d'avis qu'il s'agissait d'une mise en échec vicieuse, Kronwall semblait comprendre leur position.

"Je pense que j'aurais eu la même réaction si un rival avait posé un geste semblable envers l'un de mes coéquipiers. C'est malheureux qu'il ait été blessé, mais je ne peux rien changer."

Kronwall ne pouvait dire s'il avait frappé Havlat à la tête.

"Peut-être ça explique pourquoi il a perdu conscience. Je ne sais trop."

L'entraîneur en chef des Red Wings, Mike Babcock, a réitéré, samedi, l'opinion exprimée la veille à l'effet que la mise en échec de Kronwall n'était pas vicieuse. Selon Babcock, elle était légale et n'aurait pas dû mener à une punition majeure et une expulsion.

Son homologue des Blackhawks, Joel Quenneville, n'a pas voulu préciser si Havlat avait bel et bien perdu conscience lorsqu'il s'est écroulé sur la patinoire. Il s'est limité à dire que les médecins surveillaient l'évolution de son état de santé.

"Nous ne parlerons pas de la blessure", a tranché Quenneville. "Avant qu'il pense à jouer de nouveau, nous allons nous assurer qu'il soit en pleine santé."

Non seulement les Blackhawks devront-il se passer de Havlat - auteur de 77 points en saison régulière et 15 autres en matchs éliminatoires - ils vont probablement devoir faire confiance à Cristobal Huet à la place de Nikolai Khabibulin.

Le gardien numéro un des Blackhawks a pris part aux deux premières périodes du match de vendredi avant de retraiter au vestiaire en raison d'une blessure. Huet l'a remplacé et l'ancien du Canadien a été en mesure de freiner une poussée des Red Wings qui leur avait permis de marquer trois buts rapides en deuxième période, et effacer l'avance de 3-0 des Blackhawks.

Huet a blanchi les Red Wings au troisième vingt et un but de Patrick Sharp, alors qu'il y avait moins de deux minutes d'écoulées à la première période de prolongation, a permis aux Blackhawks de signer une première victoire depuis le début de la finale.

Chez les Red Wings, Babcock a fait savoir que Kris Draper, qui a raté la majeure partie des matchs éliminatoires, sera de nouveau absent dimanche. Le statut du centre étoile Pavel Datsyuk, qui a manqué la rencontre de vendredi en raison d'une blessure à un pied, sera vraisemblablement déterminé tout juste avant le duel de dimanche.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.