Skip to main content

La méthode Hitchcock

Le nouvel entraîneur des Stars de Dallas impose déjà ses règles

par Sean Shapiro / Correspondant NHL.com

FRISCO, Texas - C'est le meilleur moment de l'année pour l'entraîneur-chef Ken Hitchcock.

Durant le calendrier préparatoire et les camps d'entraînement, il se concentre seulement sur son équipe. Les autres formations et les confrontations ne font pas partie de ses préoccupations jusqu'au début de la saison régulière.

«C'est le moment que j'aime le plus comme entraîneur, a dit Hitchcock. C'est de l'enseignement et de trouver les bons joueurs pour ton équipe. Rien d'autre n'a d'importance à part le groupe que nous avons ici.»

Et Hitchcock espère pouvoir aider les Stars à renverser la vapeur après une saison décevante. Un an après avoir maintenu le meilleur dossier dans l'Ouest, les Stars ont récolté 30 points de mois au cours de la saison 2016-17.

Ce fut une saison chaotique et éprouvante pour les Stars. Ils ont affiché le pire taux de succès en désavantage numérique (73,9) et ont conclu au 29e échelon au chapitre des buts accordés alors que Lindy Ruff a été congédié au terme du calendrier régulier.

Hitchcock, qui a été embauché le 13 avril, essaie de ramener l'ordre à Dallas.

Il admet que le jeu a beaucoup changé depuis son premier passage au Texas, au cours duquel il a remporté la Coupe Stanley en 1999, mais son approche va définir la saison à venir.

Les joueurs l'ont déjà remarqué.

Tout au long du camp, Hitchcock a conçu des entraînements détaillés avec des plans précis pour chaque jour. Les exercices individuels sont intégrés et les erreurs sont rapidement corrigées.

«Il est différent. Il est plus strict, mais c'est de cette manière dont nous voulons jouer, a dit l'attaquant Antoine Roussel. Nous voulons nous assurer que les erreurs sont corrigées et que nous ne les fassions plus. Tout le monde est excité.»

Et ce ne sont pas seulement les joueurs qui s'adaptent au style d'Hitchcock.

Quand les Stars étaient à Cedar Park, le domicile de leur club-école, pour le camp d'entraînement, l'entraîneur adjoint Stu Barnes ne tirait pas la rondelle au goût d'Hitchcock pendant un exercice. Hitchcock lui a rapidement demandé de fournir un meilleur effort.

Ç'a fonctionné et Barnes a empoigné son bâton plus fermement, comme un joueur nerveux, et l'exercice s'est effectué sans problème.

« Il faut que tout le monde soit responsable, a dit Hitchcock. Même les entraîneurs.

Cela ajoute aussi aux attentes envers le groupe de leaders.

Hitchcock a répété à plusieurs occasions qu'il se fiait beaucoup aux vétérans de l'équipe pour faire passer son message. Cela commence avec l'ailier gauche Jamie Benn qui croit qu'Hitchcock aidera à faire de lui un meilleur capitaine.

« Il a une voix importante et quand il parle, les gars écoutent, a déclaré Benn. Nous devons rester concentrés. Il fait tout rapidement et il l'explique une fois donc il faut porter attention aux détails. »

La vitesse et le rythme font partie des entraînements d'Hitchcock.

« Il amène beaucoup d'intensité à l'entraînement, il crie ses ordres, a dit le joueur de centre Jason Spezza. Ça garde tout le monde aux aguets. »

Et jusqu'à maintenant, les joueurs apprécient ça.

« Je crois que qu'on amène beaucoup des choses que l'on pratique dans un match, a fait valoir Benn. C'est ce qui vous fait entrer dans le match. Tu n'as pas le temps de t'échauffer. Il faut faire le travail. »

En voir plus